» Forums » Délires et Jeux » Un pique-nique gout ice-tea


<< Page précédente - - Page suivante >>
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 12/03/2019 à 14:29:44J'ai déjà participé à un "pique-nique" entre poètes appartenant à Icetea
C'était autour d'une table dans un restaurant , en présence de Rémi ( notre administrateur) et c'était à Paris !

Mais l'idée d'un vrai pique-nique est excellente !
haut de la page
marinette
Sexe:
Posté le 12/03/2019 à 16:39:52Croisière sur le fleuve Amour

Nous partîmes sur le Poere
Navire de haute plaisance
Pour embrasser nos rimes
Et croiser nos cadences
Le paquebeau partit
Conçu pour les poètes
Jusques aux œuvres vives
Déclamées par ceux-ci

Dans la soute cachés
Provisions de mots doux
Apocopes et tmèses
Nectars d’Alexandrie
Métaphores génie

Cabines réservées
Au clan des réservistes
Poètes légendaires
Oxymorisques
Prosodistes patents
Lettrés omnisavants
La folle du logis
S’en donnait à corps joie

Etage supérieur
Salle de réunion
Forum et agora
Prise de connaissances
Echanges de poèmes
Repas

Sur le pont en transat
Epicturianisme volage
Salle de bal
Où valsaient les iambes
Les pseudos florissants
Susurrant aux cheveux
De lyriques amours
Compliments de circonstance

Au sommet de la tour
Contrôle du robot
La mer était sereine
Et les poissons volants
Exoçaient tous nos vœux
On y vit des silures
Happer les hiatus
Et les enjambements
L’air était plein de fleurs
De champagne et d’amour
On alla jusqu’à Irkhoutsk
Pour caviarder de fret
Les toasts
Aux éminences grises

Et le vent se leva
Sur ses moutons spumeux
Au fond quelque cabine
Abritait les amours
Devenues libertines
Des couples virtueux
Le temps notre obsession
S’arrêta pour huit jours
Aux points de suspension
Des esses minuscules

Le fleuve Amour gela
Le bateau fut pris dans les glaces
Alors on s’installa
Sur la banquise prise
Des pingouins en smoking
Valsèrent lentement
En balalaïka

Les provisions s’épuisent
Il fallut retourner
Vers les isbas exquises
Et dire doucement
Devant un feu de bois
De gentilles bluettes
Aux jolies jeunes filles

Le Poere reprit
Le chenal du retour
Vers nos alcôves grises
Les épîtres fleurirent
Dans les poches incluses
Et l’on redescendit
L’échelle de coupée
Toutes voiles affalées
Toutes rides dehors
Le cœur viré de bord
Et la nue clandestine

C’est ainsi que je fis
Un voyage absolu
Pour la dernière fois
Le rêve de ma vie
La croisière en eau vive
Les yeux émerveillés
Et le cœur en émoi

Jamais je n’oublierai
Mon utopie ultime.

Marine 26 août 2013
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 13/03/2019 à 14:34:03Je sais où nous irons pique-niquer :
dans le lieu qui a inspiré ce poème à reine marinette
Le jardin de Sa maison bleue ...peut-être ?
Et s'il n'existe pas , il suffirait de l'imaginer ...
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 13/03/2019 à 16:30:22Marinette, tu rejoins Blaise Cendrars au fin fond de la Sibérie, nous en rapporter de nouvelles nouvelles de cette belle terre de Russie où coule l'Amour au beau nom qui roucoule !

Y voyais-tu les ombres errantes de Vladimir Maïakovski, Sergueï Essénine, Anna Akhmatova, Alexandre Blok, Ossip Mandelstam ou Boris Pasternak...? Où se sont-ils enfuis, victimes d'un siècle carcéral mais dont la poésie a triomphé, parce que l'Amour coule en elle !
haut de la page
marinette
Sexe:
Posté le 14/03/2019 à 06:50:42ah voilà qui est sympa
je viens de me faire virer d'un site à cause de ce poème !!
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 14/03/2019 à 07:08:49Bonjour Marinette,

Virée d'un site à cause d'un poème !
C'est ridicule !
Dis-moi que ce n'est pas vrai, que c'est une farce !
Tu y célèbres l'Amour, pourtant.
haut de la page
marinette
Sexe:
Posté le 14/03/2019 à 11:31:56comme tu le sais c'est pour cela oui !!!
<< Page précédente - - Page suivante >>

Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?