» Forums » Etat d'âme » La Poésie est une forme d'addiction


<< Page précédente - - Page suivante >>
haut de la page
CRO-MAGNON
Sexe:
Posté le 09/03/2019 à 16:49:28La Poésie (l'écriture en général) peut-être une forme d'addiction. Bientôt trois ans sur ce site, 1 000 poèmes déposés dans quelques jours.

En trois ans, plus de 750 nouveaux poèmes écrits, dix livres publiés et deux en cours.
haut de la page
marinette
Sexe:
Posté le 09/03/2019 à 19:21:01oui olivier mais une bonne addiction qui peut nous aider beaucoup
sauf mésententes
c'est mon seul moyen de communication
haut de la page
CRO-MAGNON
Sexe:
Posté le 09/03/2019 à 21:50:12Par l'écriture (Poésie et bientôt un roman) j'ai atteint le cinquième stade de la pyramide de Maslow !
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 09/03/2019 à 22:01:58La poésie est une addiction sévère dont il est bon de se prémunir. À cette fin, sont conseillés la télévision et la consommation des journaux.
haut de la page
feuille_au_vent
Sexe:
Posté le 10/03/2019 à 08:35:49J'aime ta réponse Jacou ^^
Allons tous faire une cure dans un centre désinthox avec pour emblème : "les mots sont importants, servez vous en pour des choses utiles".
haut de la page
CRO-MAGNON
Sexe:
Posté le 10/03/2019 à 09:52:37La télévision est une forme d'addiction comme les journaux, la plupart du temps, un ramassis d'inepties.

La vraie désintoxication est le retour et la contemplation de la nature !
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 10/03/2019 à 10:16:18C'est de l'humour, Cro, MDR !
J'oppose précisément poésie CONTRE télévision et journaux dont les vocabulaires sont pauvres, que le contenu en soit intéressant ou inepte. D'ailleurs, il est possible de se cultiver par la télévision en en faisant bon usage : la chaîne culturelle Arte est là pour cela, qui diffuse par exemple des concerts classiques ou du théâtre. La télévision, avec ses programmes culturels et ses documentaires nombreux n'est pas forcément synonyme d'inepties, mais il convient de faire bon usage de la télécommande et de son temps de cerveau disponible lol.

Les journaux informent et sont tout de même utiles, mine de rien. Quant au retour à la nature, encore faut-il y avoir accès, les urbains en sont en partie coupés, si ce n'est les ersatz appelés parcs et jardins. Comme dit Feuille au vent, "les mots sont importants", assurons-nous de bien les utiliser.
haut de la page
CRO-MAGNON
Sexe:
Posté le 10/03/2019 à 10:38:43Je le sais georges, c'est bien pour ça que je l'ai écrit, message pour ceux qui sont addicts à TF1 !
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 10/03/2019 à 11:22:00Garçon, l'addiction s'il vous plaît ! Mdr
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 10/03/2019 à 16:52:20Bien trouvé Georges ! Lol
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 10/03/2019 à 17:02:08La poésie est la plus
belle des additions
Elle m'a fait traverser
Ce que je croyais des mirages
Pour constater plus loin
Qu'ils ne sont que le début
de quelques miracles
Réalisés ...Ô Poésie !
Toi qui jamais seule
n'es venue ...
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 10/03/2019 à 20:44:57En accord pleinier avec toi, Assia, je dirai que la poésie est la vie renée, recommencée, qu'elle transcende les épreuves et nous réinsuffles la vie !
haut de la page
Eleidora
Sexe:
Posté le 16/03/2019 à 22:55:23Une addiction qui peut très bien passer sans qu'on ne l'ait cherché...
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 17/03/2019 à 02:50:58Mais dans ce cas, Eleidora, cela n'était pas ou plus une addiction, car ce qui caractérise l'addiction c'est plus l'état de manque qu'elle induit chez sa victime volontaire, que la disparition insensible des données du problème, comme ça semble être le cas pour vous.
L'addiction demande à ce qu'on lui coupe l'herbe sous le pied et nous prend la tête. Elle demande des décoctions fortes d'anti-poésie.
J'ai pratiqué une poésie sans addiction il y a quelques années, il me semble pouvoir distinguer ces différences "d'être habité" ou bien d'écrire de la poésie : l'exaltation submerge et il est difficile de s'en priver, d'où addiction et l'on y revient toujours. Mais la poésie peut être envisagée avec plus de distance également pour se prémunir d'effets désagréables liés à l'accoutumance.
J'écris tout ça car je suis justement ces jours-ci dans une phase où, après avoir écrit quotidiennement des poèmes, je souhaite passer à une pratique plus patiente et mieux construite de la poésie, ce qui se traduirait par moins de poèmes écrits et plus de travail poétique à infuser. En résumé, fini le poème quotidien, place à l'espacement des publications.
Alors, l'addiction serait vaincue, comme celle que vous avez vaincue, Eleidora. :)
haut de la page
Olivier RACHET
Sexe:
Posté le 26/03/2019 à 23:04:17Oui c'est une redoutable addiction ! Mais tellement libératrice aussi ! Je m'aperçois avec plaisir que depuis que je compose des poèmes j'ai réussi à sublimer certaines choses, à partager des émotions, des images, bref, un exercice dont je ne me lasse jamais.
haut de la page
CRO-MAGNON
Sexe:
Posté le 27/03/2019 à 19:48:52La Poésie à grande échelle amène à écrire sur de nombreux thèmes, débouchant par l'usage sur une introspection sur soi, une réflexion sur les autres et sur le monde. Elle est touche autant le réel que l'imaginaire, dédouble la personnalité de l'auteur, est-il en train d'écrire son propre personnage ou un personnage fictif (on peut dire la même chose pour des événements ou des expériences).
Tout addiction n'est pas spécialement négative, l'écriture est une bonne thérapie intellectuelle !
<< Page précédente - - Page suivante >>

Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?