» Forums » Délires et Jeux » Croiser les séries pour un poème


<< Page précédente - - Page suivante >>
haut de la page
jacou
Sexe:
Posté le 23/11/2022 à 23:13:44Un poète eut sa Laure or lui déployait l’Aube
Qui au solitaire donna dit d’amant pur
À louer, s'il s’affame ô s’il lovait l’épure
En femme qu'incarnat colore veine au be-

Soin du sang vif, qui d’un cheveu l’arrose rouge
J’ai fait ma provision, elle est d’un écureuil
De Toi, qui est sœur-reine où je vois Argenteuil
Qui me clama Ton nom, disparition qui bouge

Victoire positive où s’appartenir d’ Âme
Entraîne un chevalier à mieux servir sa Dame
Si le Ciel en sa Gloire a synchronie-citée

Ton Unique prénom sur moi lève l’aurore
Où je cherche une noise étreignant qui j’adore
En allée, et mon souffle éteint qui j’ai été

***

global
fougère
ceindre
automne
okapi

menteur
reggae
victuailles
attiser
gentiment
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 24/11/2022 à 11:56:32L’okapi danse sur du reggae
Pour gentiment attiser l’automne
Sur la tête une fougère en couronne
Lui donne un air de mutin caché

Girafe des forêts il surveille
Les menteurs de l’économie globale
Qui ceignent son habitat de sale
Et font disparaître sa merveille

A la recherche de la dernière victuaille
Ses yeux rieurs s’emplissent de larmes
On ne lui a pas donné les armes
Pour gagner cette injuste bataille

***

méfiant
rare
départ
défaut
solution

valeur
erreur
chercher
force
apparence
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 24/11/2022 à 21:19:15Au départ un coup de feu
L'amour comme un fruit
Qui est tombé de sa branche
Bien trop tôt pour être cueilli

L'erreur est ce hasard, cette force
À l'apparence d'une vague sans remous
Et la chercher c'est creuser une écorce
Dont la valeur s'offre davantage blanche

Rares sont les esprits de libre souffle
Sans être méfiants, se trouvant confrontés
Aux solutions qui se balancent au gouffre
Leur défaut révèle une part de Vérité

***

Estampe
Sables
Couver
Découvrir
Feux

Envolée
Désoler
Immense
Émeraude
Invisible
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 25/11/2022 à 14:44:14Au coin de tel univers immense est l'émeraude
Pareille à l'envolée d'un écho sur l'ode
Dont elle s'empare pour que se découvrent
Au toucher tous les sables cèdent et s'entrouvrent

A l'appel d'une voix portée dans le silence
Elle crie noms en couvant toute l' errance
Sein d'un rêve en devenir désolé du jour
Venu estamper le doute sur d'amour

Ils restent des feux invisibles mais brûlants
Aux lèvres qui se marient aucours des d'élans
Où l'émoi joué par les cordes d'une harpe
Vient se blottir à la croisée de leur écharpe

Adopter
Culture
Exclu
Atteste
Autonome

Définit
Filles
Ciblée
Portrait
Revanche
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 26/11/2022 à 12:42:37Merci Yuba pour tes séries qui m'ont inspiré 2 poèmes

Elle fait de sa culture le portrait des exclus
Elle adopte les incompris les mal-aimés
Elle fait en sorte qu’ils ne soient pas oubliés
Parce qu’elle croit en l’Humain dans l’absolu

Les rendre vivants même quand la vie vacille
Est son engagement qui atteste d’un cœur vrai
Dans un sourire quand un visage apparait
Elle sait la force silencieuse des filles

Elle est définie comme une salvatrice branche
Autonome, elle atteste des possibles uniques
Elle se moque d’être ciblée par la critique
Avec des mots gais elle prend sa revanche

-----

Bats-toi pour être autonome et sois fière
Aime la culture qui atteste que tu peux rêver
Exclu les limites qui t’empêches d’Aimer
Sois toi-même de toutes les manières

Moques-toi d’être ciblée par la critique
Tu connais la force silencieuse des filles
Sois un portrait vivant même si tu vacilles
Adopte une attitude qui te rendra unique

Mets de la musique au creux de tes hanches
Définit tes envies et construit ton monde
Tu sais vraies tes convictions profondes
Simplement Vis et tu prendras ta revanche

***

pomme
avenir
enjamber
gorge
larmes

brancher
minute
pousser
multicolore
arche
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 26/11/2022 à 14:58:54Une femme pomme
A l'avenir dans ses paumes
Elle enjambe à grands nuages
Les gorges déployées
Les petites larmes
Qui bien vite sont séchées
Par une caresse à la minute
En branchant les ondes fantastiques
Multicolores, le bonheur crapahute
Sur une arche qui vogue cahin-caha
Car une baleine pousse la barrique
Morale : toujours se garder un cétacé
Quand y en a marre, c'en est assez...

***

Parisien
Estaminet
Bottines
Velours côtelé
Cocotte

Rivière
Moutons de poussière
Cantatrice
Rencontre fortuite
Liqueur
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 29/11/2022 à 10:32:59Je bois la liqueur essence de vie
Dans l’estaminet un bistro parisien
Exit les bals les bottines de satins
L’imaginaire dans un verre refleurit

Les yeux vagues devant un œuf cocotte
Passent les hommes en velours côtelé
J’ai envie d’oublier que j’ai trop aimé
Et jouer encore pour gagner la cagnotte

L’improbable ne me fait pas peur
Marre des gammes de cantatrice de douleur
Des sentiments qui coulent dans la rivière

Accueillir une rencontre fortuite
Aujourd’hui la roue de fortune est gratuite
Trouver diamant dans des moutons de poussière

***

essuyer
lunette
vivant
temps
regrets

embrasser
promesses
fièvre
spectaculaire
partager
haut de la page
marinelise
Sexe:
Posté le 29/11/2022 à 14:58:44essuyez vos lunettes
tant qu'il est encore temps
embrassez vos promesses
si vous êtes vivant
et partagez le temps
de la fièvre lointaine
le spectre de la mort
devient tentaculaire
je vois trè mal
pardon
pardon
sentir
solitaire
forêt
neige
robin
rentrer
brûler
dormir
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 29/11/2022 à 19:20:55Dormir parmi les fleurs de l'automne
Blotties contre la neige des souvenirs

Solitaire est la quête qui se donne
Quand notre âme se laisse empourprer

Et je brûle d'avoir attendu le printemps
Comme un robin bird pris dans un cocon

Rentrons, tendresse, dans la noble saison
L'Amour qui ne souffre pas du temps

Je sens dans la forêt le pouls du monde
Celui qui vibre toujours à l'unisson

Avec chaque solitude, petite ou immense
Avec chaque cœur, et toute pulsation

***

Violon
Pauvre
Songes
Blondeur
Mousse

Craqueler
Bourrasque
Probable
Poutres
Mites
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 30/11/2022 à 12:22:03Les violons craquèlent en pauvre bourrasque
La mélodie des songes inachevés
Pour une blondeur qui n’a jamais existé
Au-delà des belles couleurs d’un masque

Les mites sont heureuses dans mes mitaines
Quand je n’ai en couche que mousse gelée
Dans l’absence je chercher l’être aimé
Triste mélodie je m’en veux d’être trop humaine

Le probable a feinté le réel
La poutre s’est fendue d’imaginaire
J’ai mal c’est du banal spectaculaire
Parce qu’à trop aimé j’ai perdu mes ailes

***

preuve
impossible
empreintes
ensuite
encore

là-bas
présence
coucher
gêne
embrassades
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 30/11/2022 à 15:41:40Entre mes mains
J'ai bercé l'impossible
Preuve attentionnée
Des empreintes sensibles

Ensuite une prière douce
De là-bas, séjour éternel
La présence qui épouse
Un coucher de lumière

Encore l'étreinte de l'Ange
Appuyé sur mon cœur
Sans gêne qui dérange
Nos embrassades splendeur

***

Aléatoire
Crayonner
Contraste
Abandonner
Pressentir

Oracle
Ruelle
Écarlate
Sens
Inconnu
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 30/11/2022 à 20:10:23J’abandonne mon dessein quand parle l’oracle
Par d’invisibles symboles crayonnés
Ecarlate la passion joue les mijaurées
Pendant que la vie se donne en spectacle

Les sens interdits sont sensations inconnues
Je m’abandonne en contrastes doux et sensuels
Pour suivre un parcours mi aléatoire mi réel
Je ne suis plus celle que j’ai connue

J’oublie les avenues pour de simples ruelles
J’ai pressenti les cailloux dans le cœur
Je sais maintenant pour mon malheur
Que l’amour est bien souvent cruel

***

vampire
bientôt
noirceur
berceuse
dernière

générique
style
attente
détourner
cesser
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 01/12/2022 à 13:56:14La noirceur parfois
S'allonge et prolonge
Un effet fragile sur moi
Elle éparpille mes songes

Et le générique suit
Un tourbillon du sensible
Qui à l'intérieur me détruit
Attente vaine d'un équilibre

Je me détourne de la Vie
Pour que cesse la colère
Et que la lumière s'introduise
À travers la saignante brèche

Une berceuse de prières
Des chants du cœur en fond
Me détournent de cette guerre
De misère et mauvaise intention

Bientôt nous serons tous morts
Et les mots vampires vont devenir
Une dernière poussière des corps
Seul Dieu en prendra le souvenir

***

Souffler
Parfum
Détendre
Assoiffé
Mendiante

Carrousel
Panthère
Chamane
Rouge
Plier
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 02/12/2022 à 04:22:52Mon être est assoiffé de ton parfum
Je suis mendiante de tes caresses
Ton respect me fait respirer en tendresse
Je sens une douce folie essuyer mes chagrins

Tu sais souffler le chaud sur ma vie endormie
Alors s’élance un carrousel d’émotions
Je t’appartiens au-delà de l’attraction
Quand croustillent les plus sincères envies

Panthère apprivoisée je ne peux me défendre
L’éclat dans ton regard tend à me détendre
Quand me reste le refuge de mes intuitions

Chamane sensuelle j’ai le cœur qui vibre rouge
Le destin s’amuse avec des lignes qui bougent
Et fait plier délicatement mes résolutions

***

confiance
surprise
patrouiller
congé
affaire

moral
connaissance
parler
partir
chez soi
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 02/12/2022 à 11:10:59Le dessin s'auto-réalise en confiance
Prenant par une surprise un pinceau orange
Puis la couleur qui patrouille d'un bien d'étrange
Prend congé d'une toile lors d'une naissance

Laissant l'affaire se résumer par les pas
Capturant un clignement jadis solitaire
Foudroyé d
champs de sourires aux tons éclairs
Disant qu'une fleur aimée ne s'arrache pas

Même quand le moral intrépide chatoie
Parti sans prévenir au fort de son nuage
Et d'une loi caressant l'hiver de la plage
Il envahit la clairière devant chez soi

réseau
inclue
organe
mettre
parait

polie
quatre
présente
angle
coule
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 03/12/2022 à 06:10:03Mon cœur en réseau avec tes veines se connecte
Dans le grand mystère des quatre éléments
Qui palpitent dans un simple regard troublant
Où se présente le jeu du grand architecte

Le vent qui s’insuffle inspirant dans mes organes
Caresse complice nos vœux d’éternels amants
Sur un air festif langoureux et entrainant
Dans le souffle d’une mélopée pour chamane

Je bois à la fontaine l’émoi de tes mots
D’où coule infinie une tendresse prometteuse
Une eau salvatrice qui nourrit l’amoureuse
Cadeau d’une source en torrents fortissimo

J’ai trouvé terre où poser mes valises d’espoir
Dans l’angle d’entrelacements hospitaliers
Quand tes bras forment un refuge tant espéré
Où s’écrivent les rêves formant notre histoire

Un feu qui réchauffe quand l’âme est inclue
Pour mettre de la magie par respect révélée
Parait la lumière dans les sourires échangés
Tacitement le pacte d’amour est conclu

Mon être vibre de toutes ses fibres
Protégés par un cercle de pierres polies
Et grâce à la toile d’un temps aboli
Nous avons dans l’univers trouvé équilibre

***

oser
chemin
témoin
parallèle
condition

étirer
complémentaire
indolence
conflit
ballet
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 03/12/2022 à 14:44:15Oser le chemin le plus intime
Celui qui ne craint jamais
De salir ses pieds et l'estime
Parce que la Vie de cet argile
Se modèle et nous crée

Témoin de cette part qui t'es propre
Et un morceau de puzzle, et mon socle
J'étire des toiles qui recouvrent
Tout le toit du monde
Toutes les lèvres de femmes
Remuées de douleur, de soufre

Complémentaires échos sur la Montagne
Des mirages que nous construisons
Sont ces mots qui ne s'oublient jamais
En ballet de conflits face à la Raison

Laisse-moi un moment d'indolence
Une seconde de souffle
Avant de reprendre ce parallèle
De révolte et de souffrance
De notre condition humaine

Cris de la nuit !
Points qui interagissent
Et font bloc au mépris
Par la pente escarpée je glisse

Vers un jour qui accepte
Toutes les différences
Et une entente
Silencieuse...

***

Crash
Avouer
Tumulte
Claquement
Don

Monstre
Volcanique
Défi
Escalade
Déesse
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 04/12/2022 à 22:56:10Claquement dans le ciel de l’esprit orage
Tumulte au Paradis, Cupidon a déserté
De tristesse mes ailes m’en sont tombées
Et j’ai retrouvé ma nature sauvage

Même si les monstres s’avouent vaincus
Ils s’amusent à hanter de l’intérieur
À provoquer les Emotions les heurts
Crash des rêves dans une vie vécue

Malgré toutes les épreuves le Don survit
Même si espérer respirer a un prix
Donner à chacun le prix de sa richesse

Et vivre de litanies en embrassades
De volcaniques défis en escalade
Pour que mon âme rejoigne la Déesse

***

bouclier
féline
complicité
surprise
destinée

lit
se reposer
clin d’œil
couverture
fenêtre
<< Page précédente - - Page suivante >>

Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?