Adolescence

J’ai aimé la violence, les am-bi-ances glauques,
Les lumières électriques et les sons synthétiques
Quand, dans les performances, des cochons aux cris rauques,
Poursuivaient des artistes aux démarch’s éthyliques.

Sous les flashs des strombos qui découpaient nos vies
Pendant que la sono lâchait les bétonneuses,
Les clichés sépulcraux de toutes mes envies
Me brûlaient le cerveau en idées griffonneuses.

Quand hurlaient des sirènes en rage sur la piste,
Le bruit des tronçonneuses et l’odeur de l’essence
Achevaient sur la scène les derniers optimistes
En transes allumeuses de mon adolescence.

La vie était ici, les paradis lointains,
Et l’enfer un vain mot puisque dieu était mort.
Les atomes fissi-bles, les amours éteints,
Le froid des chalumeaux étaient mes oxymores.

Aux pigeons écrasés que les corbeaux dépècent,
À ces roses flamants dont les ailes s’arrachent,
Et aux crachats rosés qu’éructe la détresse,
Aux cris des goélands quand certains font naufrage,

J’opposais ma jeunesse en vibrant talisman.
Tout pouvait arriver et rien ne se produire :
La marche de l’ivresse est un grand caïman
Cloué comme une fée sur une broche à cuir.

Les regards et les mots portaient des masques peints,
Et des arêtes rondes griffaient mes aventures ;
D’étranges cachalots devançaient le destin
Et plongeaient aux eaux sombres leurs dernières sutures.

Au fond des lavabos que rougissait le sang
S’évadaient les chimères de rêves que j’aimais :
L’enfance et ses bobos avaient ce goût d’encens
Qu’allumait cette mère qui n’en revint jamais.

Aubépin des Ardrets

Écrit par AdA
Mais avant de goûter
La chaleur de la chair
Je veux être hébété
D'esprit tranchant et clair
Catégorie : Divers
Publié le 11/03/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 11/03/2019 à 11:43:23
formidable poème !vos souvenirs marchent à ma rencontre ..vos vers sont puissants ,émouvants et pourtant laissent toujours place au sourire..merci!
Aria
Posté le 11/03/2019 à 18:41:48
Sonos, strobos, nous éblouissent dans ces jours fastes de la jeunesse, et alors dyonisaques nous enchaînons toutes les expériences juvéniles que le corps supporte. Nous testons nos limites, espérant n'en point avoir, jusqu'à ce que la cosse s'ouvre et révèle l'adulte plus timoré ou plus sage, c'est selon. C'est ce que m'inspire votre bon poème plein de peps et de flashes crépitant. Merci Aubépin.
jacou
Posté le 12/03/2019 à 07:50:56
@Aria
Merci ;-) Le partage, lorsqu'il résonne en autrui, est souvent une rencontre, et le sourire y tient une place importante : il permet de sautiller dans la vie ;-)

@Yuba
Non, j'avais les cheveux courts : ce n'est jamais dans un «re-père» que les fils trouvent leurs repères ;-)

@jacou
«la cosse s'ouvre» : j'ignore si ce fut le cas où si elle fut brisée, c'est sans doute le sens du dernier quatrain... Merci pour votre lecture.
AdA
Posté le 12/03/2019 à 12:23:39
@ Ada , désolée si encore une fois j'ai mal compris votre poème : je décide donc de supprimer mon commentaire.

Bien à vous .
Yuba
Posté le 14/03/2019 à 12:42:01
@Yuba
Les poèmes sont souvent de petits textes concentrant de vastes pans de l'univers de leurs auteurs et dont les résonnances peuvent être multiples et inattendues. Chaque compréhension ne saisit souvent qu'une partie de ces composantes ;-)
Et je vous remercie de m'avoir ainsi fait découvrir le lien qui unit les «repères» et le «re-père» ;-)
AdA
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

25/05 02:45Yuba
Bonjour Olivier ...et merci !
25/05 02:39Olivier RACHET
Bonjour Yuba, bonjour à toutes et tous ! Que ce week-end comme les autres vous soit poétiquement favorable, mais pas que !
25/05 01:09Yuba
Bonjour Georges , bonjour poètesses et poètes ...agréable samedi entre les mains d'Icetea :)
25/05 07:21jacou
Beau début de week-end à tous, bonne fin de semaine !
24/05 09:03grêle
Bonne soirée et bon ap à toi :-)
24/05 08:55Babel
je m'apprête à miamer j'ai la fringale du loup et les dents du requins bonne soirée à tous et bonne appétit !!
24/05 02:18grêle
Bonjour aux îlien(ne)s qui ont les pieds dans l'eau sur Icetea !
24/05 10:03Yuba
Bonjour Georges et bonjour aux poètes dont l'imaginaire ici se libère :)
24/05 07:49jacou
Bonjour amis que poésie fédère !
23/05 09:11grêle
Belle soirée ^___^
23/05 09:09Babel
bonne soirée à tous et bon appétit !!
23/05 08:17Yuba
Bonsoir Marine ...et merci !!!
23/05 06:15grêle
Bonjour Assia, Georges, merci de vos belles images poétiques ! Bonjour à tous et toutes
23/05 02:01jacou
Bonjour Assia, et bonjour au "million d'oiseaux d'or", l'assemblée des poètes !
23/05 11:40Yuba
Bpnjpur amiEs de la Grâce et de l'Emotion ; soyez ispiréEs :) !
22/05 10:16jacou
Bonsoir Babel.
22/05 10:09grêle
Douce nuit Babel
22/05 10:06Babel
Bonne soirée à tous
22/05 10:40Yuba
Bonjour Georges , bonjour et belle journée à toutes et à tous :)
22/05 05:44jacou
Bonjour célestes poétesses, poètes terriens !

Qui est en ligne