Le rouge cramoisi coulait, fondait et laissait découvrir les lèvres roses pale de la jeune femme. Tout son visage se découvrait a mesure que l'eau s'y déversait, lorsqu'elle atteignait la pointe de son menton pour abandonner la figure séductrice, les couleurs fortes s'y mêlaient et tombaient des gouttes pleines d'apparats sur la pierre. Tout les hommes étaient subjugués, devant eux se découvrait pour la première fois avec sincérité leur désir.

Je t'en prie femme, cesse donc de t'obstiner a vouloir renvoyer les yeux en effaçant aussi impudiquement ta beauté ! Crois-tu qu'ainsi, d'autres yeux poussant miraculeusement dans leur cœur s'ouvriront pour continuer à te voir ?

Laisse la brûler au moins une fois son masque, que nous puissions savoir si sous cette couverture la luxuriance# qu'on voyait provient de la même terre.

Le visage de la femme était encore coloré par les pinceaux, certains des hommes s'impatientaient, d'autres se lamentaient et tentaient de profiter une dernière fois des lumières rouges qui cachaient son vrai visage. Tous étaient inquiets avant la révélation.

Ne la laissez pas se renverser a nouveau de l'eau sur la face ! Vous détruirez tout ! c'est une souffrance que vous verrez ! C'est un cadavre qui peut s'éteindre qui apparaitra ! C'est la mort qui sera renvoyée ! Nous ne désirerons plus qu'une chose après cette malheureuse contemplation, que l'on nous crève les yeux pour se forcer à oublier l'hideuse racine !

Ne veux-tu donc pas accorder à tes yeux la confiance ? Ils sauront voir comment sur le moule l'extraordinaire beauté s'est insinuée. Et si la couche de mensonge était trop lourde, tes yeux te rappelleront que la couche même n'était point belle, dans chaque cas, ce sera un réveil pour tes yeux !

Alors que la jeune femme épongeait les dernières taches d'attirance, les hommes étaient entrés dans un argument terrible, certains voulaient partir pour ne pas avoir a supporter la désillusion, d'autres plus déterminés voulaient cacher le visage de la femme pour empêcher à quiconque de souffrir l'horreur ! Seul un restait assis à regarder, il attendait, encore plus impatient, le tissus humide avait presque fini d'avaler le feu subjuguant.

Que ta raison te revienne femme ! Enfui-toi avant que nous glissions dans la colère, dans les pensées de mort et que nous t'étouffions pour oublier ta folie ! Si ta laideur se découvre tout entière, nos cœurs s'effondreront et le seul moyen de racheter cette faute sera d'en faire disparaitre l'existence !

Je vous prie tous de vous asseoir ! Le feu est maintenant éteint ! La vérité éclate enfin ! Jugeons maintenant si le mensonge ne faisait que sublimer la réalité ! Si il en est ainsi, nous le nommeront image et il sera bon, sinon, il restera tromperie et nous sauront la distinguer chez les autres femmes, nous serons capable de percevoir ce qui brille derrière les trompes l’œil ! Je vous en prie jugeons.

La jeune femme était complètement dénudée, son nez, anciennement une chute était maintenant une pente, ses lèvres rouges et agressives étaient maintenant roses pales et accusantes, ses yeux aux airs piégeurs étaient maintenant moqueurs. Le masque tombé, seul l'homme qui reconnaissait les anciennes fleurs souriait.

Écrit par BulldozerJoe
"Il n'y a rien de plus sensible qu'un bulldozer devant une maternelle"
-Proverbe Saoudien
Catégorie : Divers
Publié le 15/12/2012
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 15/12/2012 à 05:50:06
étonnant j'aime beaucoup !
flipote
Posté le 15/12/2012 à 09:24:42
Jolie nouvelle, j'en redemande ^^Un homme reconnaissant une femme qui ment (une solution pour les hommes ? lol) ba quoi je demande on ne sait jamais ça peut toujours servir, lol, merci du partage.

Pétale d'oeillet
rebecca
Posté le 15/12/2012 à 15:39:10
Merci des compliments :)
BulldozerJoe
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

15/01 01:07jacou
Bonjour cher Daniel. Bonjour à tous les pèlerins en terroirs de poésie ! :)
15/01 10:47lefebvre
bonjour à toutes et à tous, que la poésie vous accompagne
14/01 07:05saoirse
Bonsoir à tous
14/01 06:36CRO-MAGNON
Bonsoir Claire, Robert et Zeev
14/01 08:40Iloamys
Les étoiles filantes sont les délicates dentelles du jupon de la lune.

Enfin, je crois !
Sourire
Bonne journée les poètes.
13/01 07:33justine
bonsoir cro et bonsoir à tous
13/01 07:32CRO-MAGNON
bonsoir justine
13/01 07:15CRO-MAGNON
bonsoir claire, paule et saoirse
13/01 11:27Yuba
Bonjour Iloamys, et bonjour à toute la précieuse communauté ...je teste la poésie contre le froid ...et ça marche ! !
13/01 09:15Iloamys
Les rayons du soleil sont des rubans d’amour invisibles.
Chacun peut à sa guise en prendre un morceau et créer.
Aujou rd’hui, je fais un joli nœud dont je pare mes cheveux.
12/01 07:22lefebvre
Bonjour les poètes, je vous souhaite une belle journée...avec mon amitié.
11/01 07:11Lys-Clea
Bon Retour cher Artiste Cro .. :)
11/01 06:09Matriochka
Belle et douce soirée à vous toutes et tous :)
11/01 06:08Matriochka
Bonsoir ma chère Lysée, merci pour tes bises chaleureuses :) Mes bises toutes amicales en retour :) Belle et douce soirée à toi! :)
11/01 06:05Lys-Clea
Bonjour et bises chaleureuses à Toi, chère Matriochka ! :)
11/01 04:10Matriochka
Bonjour à toutes les belles plumes de ce site, bonne semaine aussi à vous :)
11/01 04:10Matriochka
Bonjour Jacou, merci :) Bonne semaine à toi également :)
11/01 10:37jacou
Bon début de semaine, Mesdames et Messieurs ! :)
10/01 08:08jacou
Aux autres poétesses et poètes, que votre week-end se termine en beauté, parsemé des balbutiements au goût de miel doré des conversations heureuses dans les foyers aimants :)
10/01 08:05jacou
Bonsoir Daniel et Matriochka : à vous deux que la soirée soit douce comme les flocons de neige suspendus dans l'édredon des nuages sur nos têtes...

Qui est en ligne