Il dit des rots celui qui n'est pas amoureux, il ne voit qu'un camion poubelle prostré la qui lui rappelle l'immondice de ses actions. Comment pouvoir aimer se savoir embrassé si l'on ment devant une église ? L'homme qui par curiosité, maux de peau et exhibitionnisme maladif accepte de poser lèvres et mains sur l'ingénue consommatrice est-il pardonnable ? La demoiselle fanée avant son éclosion est-elle plus a plaindre que le pauvre frustré ?

Enfin, on le sait, celui qui l'embrasse en connaissance de cause se ment pour se sentir droit aux yeux de l'univers. Menteur invétéré ou naïf qui se croit si fort… Le marchand d'eau peine à vendre cette saumure pourrie. Le marchand d'eau aurait voulu vomir son feu gratuitement plutôt que d'arroser par devoir quiconque le reconnait.

Ces baisers ont ils autant de valeur que l'eau croupie et fade que je verse pour les obtenir ?

Je suis le Marchandeau, je suis fils des rabbins, je suis une cape trouée cachant maladroitement un corps hideux. Si l'eau que je vend seulement pour obtenir le droit d'agiter en public mon tuyaux d'arrosage me fait me haïr, qu'ai-je donc pour me pardonner cette existence ?

Sous le regard de Diderot j'embrassai l'acheteuse, mais ce que je voulais c'était l'embraser.

J'excuse ma naissance égoïste par cette quête qui est de faire flamber monts et vallées grâce à mes regards. Si mes doigts et mon esprit faussement blessé peuvent donner naissance au plus grand feu, à celui qui consume les eaux qui sortent volontiers de ma bouche alors je suis pardonnable. Sinon je suis coupable. Je fais le pari de vivre une vie sans morale en échange d'une recherche passionnée pour l'étincelle originelle.

Je veux me croire fils des plus grands colosses oubliés, je veux porter leur armure étincelante et l'utiliser pour brûler l'univers entier.

Je chercherai toute ma vie le buisson ardent qu'enfant je croyais aux portes de chaque rétine. Et lorsque je le trouverai je le mènerai devant chaque paire d'yeux comme il aurait du l'être depuis la première goutte.

Écrit par BulldozerJoe
"Il n'y a rien de plus sensible qu'un bulldozer devant une maternelle"
-Proverbe Saoudien
Catégorie : Divers
Publié le 18/12/2012
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/01 05:16Matriochka
Bonjour à toutes et tous de ce petit monde poétique. Bonne semaine :)
18/01 05:15Matriochka
Bonjour Yuba et Jacou, merci beaucoup :) Bonne semaine à vous!
18/01 10:36Yuba
Bonjour Georges et Matriochka... bonjour tout le Monde :)
18/01 06:04jacou
Bonjour. Bonne semaine armée de votre courage à tous !!!
17/01 04:35Matriochka
Bonjour à vous, belles plumes de ce site. Belle fin de dimanche à vous :)
17/01 04:34Matriochka
Bonjour Jacou, merci, belle fin de dimanche à toi :)
17/01 12:59jacou
Beau dimanche :)
15/01 07:08Lys-Clea
Je souris .. :)
15/01 07:06CRO-MAGNON
Blancs signe d'innocence et de pureté
15/01 07:01Lys-Clea
Hello, cher Cro ! des Fleurs ? Merci !!! Lys Bleu ou Blanc ? :)
15/01 06:57CRO-MAGNON
Un bouquet de lys pour Claire !
15/01 03:48Matriochka
Bonjour Jacou, Daniel, bonjour vous toutes et tous. La semaine se tire, le week-end se pointe... et la poésie c'est toujours! :)
15/01 01:07jacou
Bonjour cher Daniel. Bonjour à tous les pèlerins en terroirs de poésie ! :)
15/01 10:47lefebvre
bonjour à toutes et à tous, que la poésie vous accompagne
14/01 07:05saoirse
Bonsoir à tous
14/01 06:36CRO-MAGNON
Bonsoir Claire, Robert et Zeev
14/01 08:40Iloamys
Les étoiles filantes sont les délicates dentelles du jupon de la lune.

Enfin, je crois !
Sourire
Bonne journée les poètes.
13/01 07:33justine
bonsoir cro et bonsoir à tous
13/01 07:32CRO-MAGNON
bonsoir justine
13/01 07:15CRO-MAGNON
bonsoir claire, paule et saoirse

Qui est en ligne