Le fantôme de la vie,

La nuit, j'entends souffler le vent de la folie
Il gémit et se plaint dans la ville endormie
Des larmes de sang dans le cœur, un chagrin passé
Le fantôme de la vie déambule, effaré.

Pauvre spectre, seul et délaissé depuis tant d'années
Tu pleures ta solitude dans l'abîme des damnés
Toi l'exclu de l'univers, ton âme se déchire
A cause de la mort que tu ne peux point haïr.

Tu cherches l'absolu et l'infini dans le temps
Tu erres dans les rues, où vagabonds, mendiants
Partagent ton triste sort, la misère, la pauvreté
Tu ne peux supporter, que faire pour tout changer !

Solitude,

J'ai mal de solitude du cœur et de l'esprit
Douleur lancinante qui meurtrit ma chair, mon âme
Je suis seul, entouré d'ombres qui paraissent sans vie
J'ai besoin d'aimer et d'être aimé par une femme.

Je me sens incompris, isolé et exclu
Sentiment de tristesse et de grand désespoir
J'ai pour prison de vains espoirs où je suis reclus
Perdu dans des pensées dont l'abîme est si noir.

Je marche dans les rues en quête d'aventure, fixant
Des yeux les regards froids des passants empressés
Aucune main ne se tend vers moi, je reste là sombrant
Dans une mélancolie qui me rend affligé.

Misère,

Des coquins, des fripons, des gueux à l'âme damnée
La misère humaine couve dans le lit d'indigents
Les pauvres aux plaintes stériles, aux espoirs condamnés
Sont réduits à gueuser comme de simples mendiants.

La misère vit dans la rue, elle côtoie la mort
Dans ses plus noirs desseins, l'atmosphère des bas fonds
A un parfum de dégoût qui laisse à leur sort
Les malheureux, les humbles à dormir sous les ponts.

La misère ne peut être chassée, elle continue
Son chemin à travers le temps, elle fait frémir
De crainte, toutes ses victimes qui sont de plus en plus
Seules et isolées, elles ne peuvent que la haïr.

Écrit par CRO-MAGNON
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit ! Aristote. J'affirme que mes doutes me font réfléchir ! Olivier WERBROUCK
Catégorie : Amitié
Publié le 29/11/2017
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 29/11/2017 à 09:33:35
Un bien triste constat criant de vérité.
À l'approche de Noël, voilà des vers qui font réfléchir.
lefebvre
Posté le 29/11/2017 à 10:32:43
Tristes tableaux de la condition humaine qui ne peuvent laisser insensible avec une préférence pour le premier volet du triptyque que tu avais déjà, me semble-t-il posté.
banniange-deleted
Posté le 29/11/2017 à 15:36:19
Solitude et misère sont des soeurs siamoises enfantées par notre société.On se sent bien démunis devant ce constat.
Ceci dit j'ai apprécié ce poème criant de vérité.
cordialement
Robert
PAPY ROBERT
Posté le 29/11/2017 à 20:54:55
C est percutant de réalisme ...
Tristes tableaux, triste monde ...
Masha
Posté le 29/11/2017 à 22:19:45
Ah ben bravo...Nous sommes au fond du trou avec ces trois beaux poèmes. Va falloir se ressaisir !! lol. Je ne te félicite pas, tu sais ce que je pense de toi M'sieur l'écrivain ! Bravo Cro.
suane
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/09 05:55Lys-Clea
Bonsoir Plumes féminines et masculines ..
19/09 05:25lefebvre
Bonsoir les poètes, moi je suis ici depuis 12 ans, je n'ai pas vu le temps passer. La poésie nous aide à rester jeune MDR...
19/09 05:04Ombrefeuille
Mille mercis, Matriochka. Bonjour Naliwe ... Que du vrai dans vos mots !
19/09 04:49Naliwe Lewan
Tachons de surmonter cela autant que possible !
19/09 04:49Naliwe Lewan
Chercher à qui la faute est depuis toujours la douleur de l'humain
19/09 04:47Naliwe Lewan
Malgré toute la bonne volonté, les temps de crises existent et peuvent être bénéfiques je crois :).
19/09 04:46Naliwe Lewan
Hello. Je fêterai bientôt mes 10 ans sur ce site, et je peux remercier tous les modérateurs pour leur travail de l'ombre
19/09 03:59Matriochka
Bonjour Ombrefeuille ;-) et merci à toi :-)
19/09 03:56Ombrefeuille
Pour ma part, je dirais volontiers que j'ai les épines des roses, mais pas forcément la grâce et le parfum ... Donc il vaut mieux que je ne sois pas modo ;)))
19/09 03:55Ombrefeuille
Bravo Matriochka ! Bien dit ! Bonjour à tous et à chacun, avec un salut spécial solidaire pour es modérateurs :)
19/09 02:41Matriochka
Alors savourons et dégustons, là est l'essentiel! Bon samedi paisible à toutes et tous :)
19/09 02:40Matriochka
Nos quelques petits défauts sont l'amertume du thé, mais nos grandes qualités en sont toute la douceur!
19/09 02:39Matriochka
Bonjour Olivier, Vermeil, Jacou, Eliosir, Banniange... et toutes les plumes bien inspirrées de ce beau site :)
19/09 01:14CRO-MAGNON
Jacou a un grand défaut lequel ? Il est humain et donc imparfait ! L'erreur est humaine !
19/09 12:51Vermeil
Être modérateur n'est sans doute pas facile, car il faut être juste sans être tyrannique, souple sans être laxiste, respectueux de la liberté d'expression et du bien-être de chacun
19/09 12:49Vermeil
...priées dont il reconnait avec hauteur le caractère déplacé, il fait, avec Yuba et Créature notamment, un travail de qualité
19/09 12:48Vermeil
Chacun est faillible, et si Jacou s'est laissé aller à quelques insultes inappro
19/09 12:48Vermeil
J'apporte ici publiquement mon soutien à l'équipe de modération, dont la charge bénévole est dans l'ensemble bien assumée
19/09 12:39jacou
Portez-vous bien, tous, tous ! :) Dans ce samedi qui est repos...
19/09 12:12CRO-MAGNON
Tu veux dire que deux poetes ! Mdr lol !

Qui est en ligne