Sombres, amers

Sombres, amers sont les souvenirs du passé
L’océan plaintif pleure des larmes d’écume
Il se souvient des noms des marins trépassés
Car leurs ombres hantent son esprit d’amertume

Dans la fureur des flots passe un vaisseau fantôme
Et les spectres des matelots hissent les voiles
Affrontent les humeurs de la mer, au royaume
De Poséidon, ils voguent sous les étoiles

Au fond des noirs abysses, les épaves hâves
Se meurent d’ennui, de longue mélancolie
Des navires dressent encore les étraves
Mais ils sont tous atteints d’océane folie !

Écrit par CRO-MAGNON
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit ! Aristote. J'affirme que mes doutes me font réfléchir ! Olivier WERBROUCK
Catégorie : Amitié
Publié le 16/09/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 16/09/2020 à 12:10:14
Tous les marins fantômes peuvent-ils remonter à la surface, ne serait-ce qu'une nuit?

Joli poème !
Banane
Posté le 16/09/2020 à 19:49:28
Le poème est beau. Le large me fait peur je n'aime pas beaucoup les bateaux et le texte me rapelle je ne sais pourquoi le voyage des wikings. Agréable moment de lecture
philomène
Posté le 17/09/2020 à 10:11:22
"Ô combien de marins, combien de capitaines
Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines,
Dans ce morne horizon se sont évanouis !
Combien ont disparu, dure et triste fortune !
Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
Sous l'aveugle océan à jamais enfouis !" écrivait Hugo après avoir assisté à une tempête.
Ton texte pose les mêmes questions sur cet océan qui fascine et fait peur à la fois. Retourner dans la matrice de toute vie sur Terre pour s'y dissoudre peut être intéressant dans le fond (si j'ose dire), mais terrifiant dans la forme.
eliosir
Posté le 17/09/2020 à 17:30:57
Merci pour vos commentaires
CRO-MAGNON
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

28/09 11:52jacou
Bonjour Oiseau Lyre ! :)
28/09 10:09Iloamys
Bonjour Oiseau-Lyre
Au plaisir de vous lire.
;-)
28/09 10:07Oiseau Lyre
Passez une agréable journée dans ce monde poétique façonné par votre coeurs et vos plus douces élégies.
28/09 10:05Oiseau Lyre
Bonjour à tous !
28/09 06:28Iloamys
Avec un jour de retard, je souhaite Philomène, que cette nouvelle année soit pour toi sereine et des plus douce.
Pour que tu n'offres encore ton charme poétique.

Bonne journée à tous.
28/09 04:15jacou
Bonjour à tous les membres, poètes, commentateurs , invités et passants du forum poétique Icetea !
28/09 04:14jacou
Bonjour Philomène : bon anniversaire à vous !
28/09 04:14jacou
Bonjour Assia.
27/09 11:27Yuba
Bonsoir à tous , avant Minuit , je voudrais souhaiter un joyeux anniversaire à la poètesse Philomène :)
27/09 03:33Syntax_Error
Dans la vie, appliquer cette recommandatio n est fort utile pour éviter les déconvenues.
27/09 03:29Syntax_Error
Lorsque que quelqu'un écrit, il se donne d'abord à lui-même avant de prêter aux autres..
27/09 01:29Iloamys
je dois quitter.
Bon aprem
27/09 01:28Iloamys
Les donner est une image.
Le lecteur en fait ce qu'il veut.
Il ne sait pas toujours exactement de quoi je parle dans mon poème.
Ni à qui.
Donc, il le fait sien.
Et c'est très bien.
27/09 01:18CRO-MAGNON
Mes écrits sont miens, ils n'appartienne nt qu'à moi ! Je ne les donne pas je les partage avec le lecteur !
27/09 01:17CRO-MAGNON
Le lecteur s'approprie que son interprétatio n pas celle de l'auteur
27/09 01:16CRO-MAGNON
J'écris ce qui me vient plus que ce que je veux, je ne me donne pas !
27/09 01:13Iloamys
Je suis d'accord Cro.
On écrit pour soi.
Mais en livrant nos textes, on se donne entièrement.
Le lecteur s'approprie le texte.
27/09 01:11CRO-MAGNON
Les Musso et compagnie ne sont pas des ecrivains mais des auteurs à faire du commerce
27/09 01:09CRO-MAGNON
L'auteur se donne d'abord à lui-même, on écrit par soi, pour soi et après pour les autres
27/09 01:07Iloamys
Cette citation de Montaigne syntax_Error ne concerne t-elle pas plutôt le rapport humain que l'écriture ?
Il me semble que dans l'écriture, l'auteur se donne au lecteur plus qu'il ne se prête.

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 113 invités