Ça ne finira jamais !

Ma mère, tu entendis tomber les bombes
Pour faire sauter la gare, mille neuf cent quarante trois
Tu avais la peur au ventre, cachée dans la pénombre
Tu me tenais serré, blotti entre tes bras
Mon père avait été raflé par les allemands
Pour aller travailler en usine d’armement
La guerre est une horreur, on tue les braves gens
On assassine l’amour pour la gloire, pour l’argent.

Ma mère, tu as pleuré la mort d’un de tes frères
Un autre, prisonnier, retenu cinq années
Tes parents en exode, ballotés par la guerre
Leur maison éventrée, tous leurs biens dérobés
La guerre s’est terminée puis c’est en Indochine
Et puis en Algérie et puis partout ailleurs
Qu’éclatent les conflits, les coups de carabine
Ca ne finira jamais où l’on tue, où l’on meurt.

Ma mère, çà continue toujours sur la planète
Ils ne sont pas plus sages à chaque génération
On tue pour des idées, on tue pour des sornettes
La couleur de la peau ou pour la religion
On fait régner la peur avec le terrorisme
Froidement on descend des milliers d’innocents
C’est une affaire qui marche que celle de l’intégrisme
Les furieux du divin sont assoiffés de sang.

Ma mère, tu as prié pour vivre un nouveau monde
Dans la paix, l’espérance, sans haine et sans mépris
Sans le bruit des fusils que le soleil inonde
Un monde d’harmonie, délivré des folies
Les hommes ont fait de la terre une vraie poudrière
Pour l’industrie de la mort et les bombes au phosphore
Et les bombes atomiques, en avant la misère
Il est loin d’être fini le temps des trompes la mort.

Ma mère, si je dis tout çà c’est pour cracher ma haine
De cette humanité toujours à se déchirer
Ils sont déjà tous prêts, généraux, capitaines
Dans la prochaine guéguerre, ils vont tout faire sauter
Amis du monde entier, ne soyez pas complices
De tous ces marchands d’armes, de ces gouvernements
Des états scélérats et de toutes leurs milices
Il faudra être nombreux pour leur mettre la pression.

Ma mère, tu as bien souffert depuis la drôle de guerre
En mille neuf cent trente neuf, tu avais dix-neuf ans
J’ai bien compris, tu sais tes années de galère
Mais je suis à tes côtés et je t’embrasse tendrement !

Écrit par CRO-MAGNON
L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit ! Aristote. J'affirme que mes doutes me font réfléchir ! Olivier WERBROUCK
Catégorie : Triste
Publié le 05/03/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 05/03/2019 à 11:39:03
Comme c'est beau ! c'est un peu autobiographique ?
"on tue pour des sornettes" : bien trouvé Olivier !
Je place ce poème dans mes favoris :)
Yuba
Posté le 05/03/2019 à 12:47:10
Histoire vraie, ma grand-mère paternelle et je fais parler mon père
CRO-MAGNON
Posté le 05/03/2019 à 15:00:07
Félicitations Olivier pour cette leçon de vie déroulée en souvenirs familiaux ! Tu fais ici de la poésie sincère et qui prend d'émotion qui te lit, car ces époques si dures à vivre engendrent des lésions dans le vécu des générations. Nous sommes les comptables des folies qu'ont vues et vécues nos ascendants, et nous léguons ces traumatismes à notre tour aux descendants ! L'Histoire nous renseigne certes pour ne pas répéter, mais il est bon de dire par l'acte poétique ou le roman ce qui fut, pour qu'en demeure le souvenir. Merci à toi pour cette page très bien écrite.
jacou
Posté le 07/03/2019 à 02:51:57
Beau poème, plein de vécu et d'émotion.
eau2roche
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

23/10 10:05Yuba
Bonsoir Blackflag :)
23/10 08:25Blackflag
un bonsoir aux anciens , j'étais pas passé depuis 6/7 ans déja ...
23/10 07:49marinette
ce soir arte super gemma bovery
23/10 06:46Ombrefeuille
Bonjour et bonsoir dans le même courant d'air. Dame pluie s'accompagne de Messire Tonnerre pour saluer la nuit qui vient, aussi vais-je éteindre l'ordi ... On n'est jamais trop prudent :) A bientôt, et que les Muses vous inspirent ;)
23/10 06:37grêle
Ok Matriochka, bonne soirée à toi ! :-)
23/10 06:31Matriochka
Avant de vous souhaiter une bonne soirée, j'aimerais vous dire que vous pouvez me tutoyer (pour ceux qui veulent), aucun souci pour moi!
23/10 04:50Yuba
Oui , prions le très fort !
23/10 04:49Matriochka
De rien Yuba, tout ce que j'espère, c'est qu'il n'y aura pas de graves dégâts, et surtout pas de victimes.
23/10 04:43Yuba
Bonjour Matriochka ...merci de t'inquièter , ma fille et son mari sont privés de sortie sur Montpellier à cause du débordement du Lez :(
23/10 04:36Matriochka
Bonjour, en espérant qu'aucun(e) d'entre vous na été / ne sera touché(e) par les intempéries dans le sud
23/10 10:30Yuba
Bonjour Gaby et Scyles ...bonjour au Monde de la poésie ici présent ! :)
23/10 10:23scyles
Bonjour à tous.
23/10 10:22scyles
Merci grêle.
23/10 06:16Belle de jour
Un nouveau jour se lève et mes pensées vagabondent en vers et en prose pour vous les offrir. Bonne journée à tous et à toutes
22/10 09:36grêle
Le forum "sur une île déserte" a été créé afin d'une meilleure visibilité des réponses à votre question, Scyles :-)
22/10 09:36grêle
Bonsoir Assia :-) bonsoir à tous
22/10 09:27Yuba
Bonsoir tout le monde ! :)
22/10 03:27grêle
Bonne journée les poètes... :-)
22/10 03:23scyles
Quels sont les dix ouvrages que vous emporteriez si vous deviez rester coincé(e)s sur une île déserte ?
22/10 12:35grêle
Bonjour chères poétesses talentueuses :-)

Messages du forum

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 46 invités