Le plafond craque et on va se noyer,
C’était la vague d’un Berger,
Aux idées (un peu) noires,
Il est venu chercher l’espoir…

C’est la mélodie d’un Berger,
Où mon paradis blanc,
A fait naître l’idée,
Que l’on n‘a plus le temps,
D’aller chercher au vent,
Tous ces poissons d’argent…

D’aller trouver ce cri désespérant,
De la baleine échouée,
Même si la foule l’empêche de respirer,
Aux silences des enfants pétrifiés,
Par ce monde terrifiant...

J’aimerai bien faire semblant,
Mais si l’on veut persister,
À consumer cette idée,
De continuer comme avant,
Le téléphone aura coulé…

Et la fin pourra sonner,
Car l’espoir sera alors tombé,
De sauver cette eve,
Mais aussi cet Adam,
Et peu importe nos rêves,
Même ceux des enfants....

La banquise sera partie,
L’ours polaire aura fuit,
Et le pingouin l’aura suivi,
Un jour dans l’océan…

On lèvera des drapeaux,
Pour s’approprier l’eau,
On réveillera la haine,
Et fera couler le sang,
On changera de dégaine,
Et oubliera le temps,
Pour ressortir les chaînes,
Des esclaves d’antan...

Et on ira dormir,
Dans une forêt en feu,
Et on pourra vomir,
Les mensonges de ceux,
Qui nous auront trahi,
Pour quelques billets verts,
Qui auront bien détruit,
Tout espoir sur cette terre…

Le plafond craque et l’on va se noyer,
C’était la vague d’un Berger,
Aux idées (un peu) noires,
Il est venu (tôt) me chercher…

Et on n’a pas l’espoir,
De pouvoir encore croire,
D’aller le retrouver,
Dans un paradis blanc,
Qu’on va laisser sombrer….

Alors de quelques vers,
Je fige des glaciers,
Cela ne vaut pas une guerre,
Mais je n’ai pas d’armée...

Et si je dois chercher,
Le souvenir de Michel,
Attrapez donc la pelle,
Car on doit commencer,
Dans toutes nos cervelles,
À aller y creuser,
Un trou pour notre tombe,
Au milieu de l’idée,
D’un fou pour une bombe...

Car il faut faire sauter,
La banque (**) de cette folie,
C’est bien le seul retour,
Et notre seul recours,
Pour retrouver un paradis...
Il sera peut-être un peu noir,
Allez donc le savoir,
Mais moi je veux encore y croire…

Dafide
===
Ce poème est à la fois un texte engagé sur l’état et l’avenir de la banquise, mais aussi un hommage non dissimulé à Michel Berger, qui je crois aurait pu écrire une suite à cette chanson bien différente aujourd’hui… (**) "La banque": l’idée
===
Je vous invite à cliquer sur l'image dans la publication originale pour voir les superbes et inquiétantes images de Sebastian Copeland qui étaient paru dans un article de LePoint.fr, notamment: https://docs.google.com/document/d/153ub5alR4QKAOinFrYCgeMm2BdTsXnOSJ2Ffe2nX_xk/edit?usp=drivesdk
===
Ce poème fait partie d'une suite de poème d'un recueil avec des histoires plus ou moins fictives, mais dont les préoccupations sur notre société actuelle sont bien réelles.
===
Poème précédent:
http://poemes.iceteapeche.com/poemes/Dafide/pensee/122827_Ecologia_La_Persistance_de_la_memoire.html
===
Poème suivant:
http://poemes.iceteapeche.com/poemes/Dafide/amitie/122860_Ecologia_Et_si_nous_mourrions_vieux.html

Écrit par Dafide
https://www.facebook.com/BlogDeDafide
Catégorie : Environnement
Publié le 12/02/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 12/02/2020 à 18:46:08
Bonsoir,

Bel Hommage à Berger, Grand Auteur , qui manque … il aurait de Beaux Textes en ces Temps ..

Notre Terre si Bleue v se perdre dans le Néant noir ou Blanc ?!

Lys-Clea
Lys-Clea
Posté le 13/02/2020 à 01:38:01
La terre peut-être pas, mais nous...
On va devoir réinventer la couleur et rapidement ;)
Dafide
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

01/10 06:49Iloamys
Finalement empruntons des chemins sinueux, ça met du piment dans la vie.
:-)

Bonne journée à tous.
30/09 08:22Iloamys
" Filons droit sur l'inclinaison de notre cœur et tout ira bien."
Bonne soirée les poètes.
30/09 07:57jacou
Bonsoir amis de plumes et de billes :)
30/09 07:57jacou
Bon appétit à nos vaillants poètes, car le poète vit d'eau, de pain et surtout de rêve, mais d'abord...de pain lol ! :D
30/09 06:34jacou
Bonsoir Isadorable et Matriochka, je suis heureux de vous voir parmi nous :)
30/09 04:45Iloamys
Bonsoir Matriochka.
;-)
30/09 03:58Matriochka
Bonjour Isadorable, Iloamys et Jacou, merci beaucoup :) Bonjour à tous :) Bonne 2ème partie de semaine, sous le soleil de l'inspiration , bien-sûr ;)
30/09 10:15Isadorable
Je vous souhaite un bon mercredi poètes et poètesses isadorable
30/09 06:42Iloamys
" Plume de satin
En vers et contre tout
Donne joli teint "

Bonne journée à tous.
30/09 05:54jacou
Bonne journée de fin septembre !
29/09 07:38Iloamys
"...moi qui suis pauvre et n'ai que mes rêves, sous tes pas je les ai déroulés. Marche doucement car tu marches sur mes rêves. "
William Buttler Yeats

Bonn e journée à tous.
29/09 04:04jacou
Bonjour dans ce mardi généreux, ô d'Icetea les passants considérables ! :)
28/09 10:56Yuba
Merci Iloamys , belle soirée également :)
28/09 10:49Iloamys
Un proverbe Indien dit:
" Un sourire offert vous sera toujours rendu "
C'est ce qui s'est passé là.
Bonne fin de soirée Yuba et merci.
;-)
28/09 10:46Yuba
Si je peux apporter de la joie c'est tant mieux ...c'est mon optimisme naturel en lutte continue contre les angoisses du temps actuel ...
28/09 10:41Iloamys
Bonsoir Yuba
Tu sembles joyeuse.
ça fait plaisir.
;-)
28/09 10:38Yuba
Bonsoir tout le monde ! 😊
28/09 10:38Yuba
Prompt rétablissemen t à toi Philomène !
28/09 10:26Iloamys
Ho mince !
Toutes mes pensées pour une rapide guérison chère Philomène.
28/09 10:21philomène
Mais rien de grave que de gentils petits symptomes qui vont passer inchallah

Qui est en ligne