J'ose ce poème dont l'inspiration initiale fut la découverte récente de ce tableau de Dali:
https://www.kazoart.com/blog/oeuvre-a-la-loupe-la-persistance-de-la-memoire-dali/... Je dis "j'ose", car je mélange ici des thèmes et y créé ma propre interprétation, mon propre parallèle...
Tant pis si Dali s'en fustige (d'où il serait).... ou si on vient à me reprocher les idées de Dali dans un fulgurant "point Godwin"...
Ce n'est pas parce que j'aime un tableau et ce qu'il m'inspire, que j'en cautionne des positions douteuses ou que j'en connaisse toute la vie... car oui, j'ignore beaucoup de choses sur Dali (honte à mon inculture démontrée), mais j'en ai déjà lu suffisamment sur lui pour prendre la précaution de cette introduction...
Comme dirait l'autre:
"Ne me prêtez pas d'intention, que je ne puisse assumer pleinement et publiquement, car ce que je ne dis, ni ne sous-entends, je ne le pense pas et cela n'existe donc pas... Sachez juste que j'y suis et y resterai donc sourd et la plupart du temps muet." - Dafide (oui, je viens de l'inventer pour les besoins de la cause, car je n'en trouvais pas d'équivalent dans ma mémoire)
===
Pour une fois ce texte a été écrit à un rythme de lecture assez lent, ça plaira peut-être à certain(e)s...
===

Que le temps s’arrête,
Que la mémoire persiste,
À cette mort qui nous guette,
Mon imagination résiste...

Je ne peux pas mourir,
Sans avoir terminé...
Je ne peux que nourrir,
Cet espoir enflammé...
Non, en aucune gloire,
Mais en ma destinée...

On n’me fera plus croire,
Que l’on est condamné...
Ils n’auront plus victoire,
De me faire renoncer...

À les combattre dans les idées,
À leur voler leur temps,
À dénoncer tout, des dessous,
D’élites, complètement îvre,
Car ils sont tellement fous,
Qu’ils nous font renoncer à vivre…

Tout ça pour quelques sous,
C’est vraiment affligeant!
Je leur reprendrai tout,
Et sans mettre de gants!

Je fouillerai les égouts,
Et même leurs excréments...
La tête dans la merde,
Ne sent l’odeur de l’herbe,
Et puisqu’ils ont choisi de nous y perdre,
Notre vengeance sera funèbre…

Et si nous avions pris,
Le pouvoir du mépris...
Et si nous avions tout,
Juste en croyant en nous...

Ce qu’il fallait pour la révolte,
Ce qu’il fallait pour la récolte,
De tant d’idées si désinvoltes,
Pour bien armer nos colts!

Tels des cowboys dans le farwest,
Reprendre au temps, une vie modeste...
Voler à l’heure, la fin funeste,
Devenir fraudeur de cette sieste...

Car pour chasser les monstres molles,
Il suffit d’éclairer les ombres folles...
Car pour figer ce temps qui court,
Il nous faut suivre, cette lumière, à rebours...

Et lorsque l’on s’adonne aux comptes,
Qu’avoir eu tellement peur fait honte...
C’est là... que la colère remonte,
Et que leur propre espoir... s’estompe,
De continuer, d’ainsi, nous dominer,
De faire, n’importe quoi, pour gouverner...

Que tout leur univers s’effondre,
Dans un imaginaire qui sombre,
Qu’une crise humanitaire... encombre,
De cet état totalitaire... qu’il nous faudra confondre...

Dafide
===
Ce poème fait partie d'une suite de poème d'un recueil avec des histoires plus ou moins fictives, mais dont les préoccupations sur notre société actuelle sont bien réelles.
===
Poème précédent:
http://poemes.iceteapeche.com/poemes/Dafide/pensee/122816_Ecologia_Nous_serons_huit_milliards.html
===
Poème suivant:
http://poemes.iceteapeche.com/poemes/Dafide/environ/122851_Ecologia_Le_Paradis_blanc.html

Écrit par Dafide
https://www.facebook.com/BlogDeDafide
Catégorie : Pensée
Publié le 11/02/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 11/02/2020 à 17:37:16
Oh pour moi le temps fut toujours à sa place, jusqu'à maintenant...
Et moi je dis que ce sont des mon(s)tres molles!
Ça me fait penser à ces ombres que l'on voit enfant la nuit... qui dansent en dehors de ce temps...
Mais oui allons interroger le lapin blanc Alzheimer qu'il nous oublie de son retard!
Joyeux non anniversaire !
Dafide
Posté le 11/02/2020 à 18:39:51
Bonsoir,

Dali était un Peintre à part, on aime ou pas, il a toutefois des Tableaux intéressants !

Pour ce tableau-ci : le Temps nous échappe .. Et si votre Imagination résiste, Elle aura donc tant de Choses à nous peindre ..

Lys-Clea
Lys-Clea
Posté le 11/02/2020 à 18:45:30
Je ne connais pas l’œuvre de Dali. Mais votre poème me raconte qu’il faut se tenir debout devant les oligarchies et la folie de nos sociétés. « Walking Tall » comme disent les américains, marcher la tête haute. Votre poème est un combat contre ces monstres. Merci du partage. Et je ne pense pas que vous soyez excessive à extrapoler votre point vue (Godwin) ;)
Musouka
Posté le 11/02/2020 à 19:40:18
David, continue de suivre ton coeur. Si tes poèmes écologiques peuvent avoir un impact sur les lecteurs/ices, alors c'est énorme ! Merci...
Ombellune
Posté le 12/02/2020 à 03:03:01
Il n'y a pas de tableau douteux, et votre intention pure se précise poème après poème que vous assemblez, aussi ne vous justifiez pas d'apprécier et d'aimer, Dafide ! Félicitations pour votre constance !
jacou
Posté le 12/02/2020 à 10:20:49
Merci à tous, je ne sais pas si ces poèmes peuvent servir ou non, Ombelune, on verra bien...
Et oui Lys-Clea, beaucoup de choses à écrire, je crois que cela ne finira pas rapidement, mais possible que je m'accorde de clore le recueil vers le 150eme poeme tout de même car cela me demande beaucoup trop de temps et d'Energie... d'ailleurs ma constance a failli hier soir Jacou, je me suis endormi... j'avais un peu trop écrit la veille sur de nouveau poème et rien n'était terminé, je n'ai pas eu le courage de relire et corriger celui du jour... j'essaie de me rattraper ce soir et d'en faire deux à temps.
Merci d'avoir compris cela Musouka, c'est en effet un des principaux messages de celui-ci, mais aussi que ce qui nous empêche de le faire sont souvent les mêmes genre d'ombres qui nous effrayaient enfant, à savoir des illusions...
Merci à tous ;).
Dafide
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

26/09 08:42Iloamys
" Une terrasse de neuf étages
Commence par un tas de pierres "
Lao Tseu

Je vous souhaite une bonne journée.
25/09 04:44Matriochka
Bonjour Jacou, Yuba, Daniel... et toutes les belles plumes de ce site :) Aux premières fraîcheurs d'automne, la poésie nous réchauffe le coeur! Bonne fin de semaine à tout le monde :)
25/09 12:02jacou
Bonjour Daniel et Assia. Que ce vendredi termine votre semaine de labeur promptement, ensuite tous aux abris étant donné les pluies !
25/09 11:46Yuba
Bonjour , agréable vendredi à toutes et à tous :)
25/09 07:31Iloamys
Bonjour Daniel.
La pluie ça mouille mais nous ne sommes pas en sucre.
;-)
25/09 07:16lefebvre
Bonjour Iloamys,bonjour les poètes, chez moi il pleut au sol aussi.
25/09 06:13Iloamys
Est-ce que c'est le ciel qui pleure ou il pleut dans mon cœur ?

Bonne journée les poètes.
24/09 10:37lefebvre
Bonjour Georges et bonjour à toutes et à tous, je vous souhaite une belle journée.
24/09 08:41jacou
Bonjour les amis que poésie apporte sur Icetea :D
24/09 06:32Iloamys
" Les cheveux du vent
Par les poètes brossés.
Chante rossignol. "

Bonne journée à tous.
:-)
23/09 04:55Iloamys
Bonjour Paule.
;-)
23/09 04:48Paule
Bien le Bonjour Poétesses et Poètes
23/09 10:44Lys-Clea
Bien le Bonjour chers Peintres des Mots ... :)
23/09 10:42CRO-MAGNON
Bonjour dames poétesses
23/09 10:36jacou
Bonjour Isadorable ! Bonjour Claire !
23/09 10:35Lys-Clea
Bonjour Plumes, et bel Automne !
23/09 10:32Isadorable
Bien le bonjour poètes et poètesses un bon mercredi je vous le souhaite isadorable
23/09 10:25jacou
Bonjour Olivier
23/09 10:24CRO-MAGNON
Bonjour Georges
23/09 10:23jacou
L'automne va redessiner les scènes de nos vies. Qu'il vous soit doux au toucher.

Qui est en ligne