Là à l'abri des regards impudiques
Dans un coin perdu de la république
Sur le temps qui semble long
Lina survit sous une chape de plomb

Au bout du ghetto
Elle habite dans une barre sans fin
Loin de l'oasis rêvé de son enfance
Avec son foulard qui l'isole
De la chaleur humaine

Et la pluie et le vent et la brume
À sa fenêtre aux carreaux gris
Viennent la voir

Flux et reflux
Émergent des réseaux
Comme deux visages cachés
Seuls hors de la sphère
Malgré l'inhumation
Dans sa cage à lapin

Prise éprise reprise en crise
Par la foule qui s'élance
Et qui balance son porc
La foule foule son foulard

À l'ombre d'une poubelle en feu
Au pied du mur
Un fou mange du lard
Son foulard s'en fout
Tout est bon dans le cochon
Et la camisole en raffole
Comme un sans papier
À l'estomac vide
Et au regard livide

Foule sentimentale
Encore un mythe
D'une réalité sociale
Dans le quartier d'à côté
L'art s'affiche sans retenu
Que la lumière photographique rend beau

Proche d'une fleur lointaine
Qui parcourt un champ chaotique
Là à la naissance d'un futur
Au parfum d'un sentiment rare
Sa nuque sourit à sa chevelure
Maudissant la foule qui la voile
L'homme qu'elle avait aimé

Lina s'est libérée

Écrit par James Px
« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. » Textes sous Copyright numéro 00048772-1
Catégorie : Amour
Publié le 19/10/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 20/10/2019 à 07:30:10
J'ai grandement apprécié
Merci James
Gaby
Belle de jour
Posté le 20/10/2019 à 17:15:39
Le voile peut être un choix , une mode ou pire imposé .
Le plus grave étant le regard de l'autre quand il enferme dans sa vision carrée...
Merci James !
Yuba
Posté le 20/10/2019 à 18:26:03
Réflexion intéressante sur la vie dans les grands ensembles de banlieue, assez déshumanisante, quand-même, et qui évoque également l'épineux problème du voile, très présent dans l'actualité.
Matriochka
Posté le 21/10/2019 à 08:59:51
"Je suis
Discrète ; mon père m'a dit de ne pas faire de vague
Ma religion : un phare guidant mes pas depuis qu'j'ai mis les voiles
C'est drôle qu'ils me surveillent mais qu'ils fassent tout pour
Me donner une leçon en m'empêchant d'aller en cours" (BigFlo&Oli)
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire » (Voltaire évoquant la tolérance)
Je ne suis pas musulman, mais je respecte la valeur cardinale de cette religion qui est la pudeur, laquelle s'applique aussi bien, quoique différemment, aux femmes qu'aux hommes. J'ai connu des femmes voilées, ce sont très souvent des citoyennes exemplaires.
scyles
Posté le 21/10/2019 à 12:29:35
Le problème de fond du voile c'est lorsqu'il est utilisé comme propagande politique par les islamistes... Le voile en lui-même n'est pas interdit lorsqu'il est porté en dehors des lieux dont la loi l'interdit (Il faudrait peut-être la simplifier ou la clarifier mais nul n'est censé ignorer la loi). En France ce qui fait référence ce sont les lois de la république et non celles des religions... La France n'est pas un pays dans lequel les communautés doivent vivre en marge des unes aux autres mais ensembles soumis à la primauté de la nation, ce qui n'empêche pas au contraire les différences, ces différences cimentent les valeurs fondamentales de la république et ceci depuis 1792 (les valeurs universelles de liberté, d'égalité...). Le communautarisme est un mouvement de pensée qui s'oppose souvent en réaction au libéralisme et à l'individualisme... En France nous avons des devoirs ce qui nous donne des droits... Beaucoup l'oubli ! Comment prétendre aux droits si l'on ne s'attachent pas à nos devoirs ?
Pour ceux qui veulent se différencier, ils soutiennent que le monde est manichéen. Il y a les bons (ceux qui font partie de la communauté) et les méchants (les autres).
La France ce n'est pas ça... Bref il faut conclure.
James Px
Posté le 21/10/2019 à 13:18:13
C'est un débat très intéressant. Je suis comme vous James plutôt opposé au système communautariste à l'anglo-saxonne ou chacun vit dans son coin, son quartier, son ghetto. J'aime que la France ait toujours prônée le mélange égalitaire depuis que la République a été édifiée. Et, effectivement, droits et devoirs s'égalisent sur le plateau des balances de justice, vous le soulignez avec raison : chacun est responsable.
Je note, pour ma part, que le mouvement qui porte certaines femmes à se voiler dans l'espace public est parallèle au grand "dévoilement" qui les fait accéder précisément à cet espace public, où elles obtiennent des résultats bien souvent supérieurs aux hommes, en matière de formation universitaire notamment, et donc elles investissent aussi des emplois refusés à elles auparavant. Certes, je parle là plutôt des pays du Maghreb, du monde arabe du Machrek un peu aussi, et je n'ignore pas que la situation d'une Française ayant des origines immigrées est moins reluisante, pourtant les filles s'en sortent mieux, que les garçons, scolairement. Et, parfois, ces filles et ces femmes disent, ou prétendent, que le voile leur permet, assez paradoxalement, d'assumer leurs libertés conquises.
Bon, ceci dit, il y a les lois de la République et elles sont laïcs, alors respectons-les, et appliquons-les, mais sans outrepasser ces lois.
Merci James Px d'avoir porté par un très bon poème un sujet qui pourrait être brûlant, et qui a vous lire est très bien maîtrisé et équilibré. Le débat qui s'ensuit ne peut être que très intéressant, avec les avis de chacun sans synthèse.
jacou
Posté le 21/10/2019 à 18:46:12
Yuba... Le voile est imposé... à mon avis... Au vu de ce que j'ai pu lire de-ci de-là et lorsqu'on lit le verset 31 de la sourate 24 : « Commande aux femmes qui croient de baisser leurs yeux et d'observer la continence, de ne laisser voir de leurs ornements que ce qui est à l'extérieur, de couvrir leurs seins d'un voile, de ne faire voir leurs ornements qu'à leurs maris ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, à leurs fils ou aux fils de leurs maris, à leurs frères ou aux fils de leurs frères, aux fils de leurs s?urs, ou aux femmes de ceux-ci, ou à leurs esclaves ou aux domestiques mâles qui n'ont pas besoin de femmes, ou aux enfants qui ne distinguent pas encore les parties sexuelles d'une femme. Que les femmes n'agitent point les pieds de manière à faire voir leurs ornements cachés. »
Je vois que l'homme est toujours mis à part... Comme si, la femme était un objet de convoitise une sorte de bonbon familiale que nul autre pourrait aborder juste pour lui dire ce qu'elle dégage comme grâce ! Il ne faut pas non plus oublier les hommes : « Dis aux Croyants qu'ils baissent leurs regards et soient chastes. Ce sera plus décent pour eux, Allah est bien informé de ce qu'ils font » affirme la même sourate (24; 30). Alors messieurs regarder le sol et éviter donc de regarder nos femmes non voilées sous peine d'être châtié ou lapidé ou au chose du cuisinier !!! ... Bref pour être terre à terre... En 2020 en France j'ai du mal à comprendre ce phénomène...
Si chacun mettait du sien en essayant de comprendre l'autre et surtout de s'intégrer aux paysages aux paysans et au pays qui le nourrissent le soignent l'éduquent le libèrent... La dignité sans soumission avec des valeurs républicaines voilà ce qu'est la France !
À suivre !
James Px
Posté le 21/10/2019 à 22:00:38
James, je connais ces deux versets par coeur ...moi quand j'ai parlé d'imposition ,je pensais aux femmes iraniennes pour ne citer que cet exemple , injustement exécutées parfois lorsqu'elles décident d'ôter leurs voiles en public.

Et d'accord pour dire que le port du voile islamique peut être compris à travers ces deux versets comme une obligation .
Mais cela n'est pas l'avis de tous ni de toutes et que certains et certaines conseillent de ne pas sortir certains faits coraniques de leur contexte . Que le premier verset a été dicté pour mettre en oeuvre une "protection" des femmes proches ou de l'entourage du prophète victimes de harcèlement ou de violence : se couvrir pour ne pas être reconnu.

Cette autre lecture du coran hors son contexte n'est pas nouvelle , sinon tous les voleurs en terre d'islam se verraient coupées leurs mains , petits comme grands , ce qui serait la plus grande des abérrations .

Cela s'appelle : "Alijtihad "ou efford de réflexion par les oulémas pour rendre la charia plus adaptable à la vie.

En ce moment , il y a un débat au Maroc sur une autre injustice , qui est l'héritage équitable entre un homme et une femme parceque justement le contexte de la vie actuelle nous "l' impose "...
Un combat que les femmes finiront par gagner...
Yuba
Posté le 22/10/2019 à 16:53:19
J'ai eu l'occasion de discuter récemment avec une féministe musulmane.
Elle ne comprenait pas qu'on refuse le choix du voile ou du burkini d'un côté,
mais qu'on tolère de l'autre l'épilation, l'image de la femme-objet, leur réduction à leurs fonctions biologiques, l'inégalité salariale imposées aux femmes et autres injonctions sociales plus ou moins bouffonnes.
Les femmes ne sont-elles que des objets de désir ?
La France, ce n'est pas la République. Même pas 150 ans de notre histoire.
La République, la res publica, on l'a empruntée à l'Italie des Romains.
Je précise que la République n'est pas la démocratie et que le vote est un principe aristocratique (je n'ai jamais voté pour mon boulanger).
Les valeurs de la République ? Laquelle ? Il y en a eu cinq.
En général, ces valeurs sont inspirées de quelques grandes figures comme Voltaire ou Victor Hugo, qui prônaient justement la tolérance.
Depuis quand la tolérance consiste-t-elle à ne pas faire tache dans le paysage ?
La France, c'est la tolérance :
Henri IV et l'édit de Nantes ; Calas, Sirven et La Barre ; Zola et l'Affaire Dreyfus, ...
Je n'ai rien contre un voile, contre un turban, contre des babouches.
En quoi me menacent-ils ?
Si je rencontre un musulman, le fait qu'il soit musulman suffit-il à le résumer ?
Si je rencontre une musulmane voilée, son identité se réduit-elle à son voile ?
Le communautarisme se développe en France à raison de l'hostilité et de l'intolérance latentes, voire déclarées que l'on affiche pour ce qui nous est étranger.
Cette hostilité s'appuie sur la laïcité, dont le principe consistait tout de même à confisquer l'enseignement à l'Église qui s'en était chargée pendant des siècles. C'était de l'anticléricalisme et donc déjà de l'intolérance religieuse.
Je ne suis pas favorable à une laïcité inique, qui finit par protéger la religion dominante qu'elle attaquait pour s'en prendre à une autre, monothéiste elle aussi, adorant le même Dieu et s'inspirant des mêmes textes (Torah, Ancien Testament, Nouveau Testament, ...).
Si la loi est instrumentalisée à des fins propagandistes, politiques et identitaires, alors la loi est mauvaise.
« La démocratie, ce n'est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité. » (Camus)
Notre principe serait plutôt : « sois musulman, mais tais-toi, cache-toi. »
C'est de l'ethnocentrisme et je trouve ça dommage.
scyles
Posté le 22/10/2019 à 18:56:13
Si l'on s'arrête à des citations des uns et des autres pour définir ce qu'est la France la république la démocratie etcetera on finit par tout confondre ou extrapoler selon ses propres desiderata...

Quelles sont les caractéristiques de la République Française ?

Le mot « République » signale la nature du régime français. La République est un système de gouvernement où le président exerce une partie des pouvoirs. La République est conçue comme un système politique devant permettre de satisfaire l?intérêt général (en latin, res = la chose et publica = publique).
Elle est fondée sur les idées des Lumières et de la Révolution française.

La démocratie est un régime politique où le peuple exerce le pouvoir par l?intermédiaire de ses représentants et où les principales libertés sont respectées.
En France, république et démocratie sont étroitement liées. La conquête des libertés s?est faite parallèlement au passage de la monarchie à la république.

En effet, la Ire République est promulguée en 1792, soit très peu de temps après la chute de l'Ancien Régime. La IIe République marque en 1848 la fin définitive du régime monarchique en France, même si elle est vite remplacée par le Second Empire, lui-même remplacé en 1871 par la IIIe République. Enfin, la IVe République met un terme au régime de Vichy, en 1946, mais ses dysfonctionnements entraînent en 1958 l'adoption de la Ve République.

On reprend son souffle !

La République se réclame de la laïcité, c?est-à-dire de la neutralité religieuse de l?État et de ses représentants, qui s?engagent cependant à ce que toutes les religions soient respectées.

La loi de 1905 de séparation de l'Église et de l'État, une des lois qui a fondé la République d'aujourd'hui, proclame que « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes [...] » (article 1) et que « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte [...] » (article 2). Ainsi, la France, n'a plus officiellement de religion, et à ce titre ne favorise plus une religion au détriment d'une autre.

Cependant, il faut noter que les départements de l'Alsace et de la Moselle, allemands en 1905, sont toujours sous le régime du Concordat, et le gouvernement alloue toujours un budget pour la religion. En outre, la loi de 1905 a été modifiée depuis, notamment concernant le port de signes religieux à l'école, en 2003.

Deuxième souffles !

La Constitution de 1958 stipule que la République est « indivisible, laïque, démocratique et sociale ». Cela signifie que :

- le territoire français ne peut être divisé, partagé ; les revendications d?indépendance de certaines régions ne peuvent être entendues, et le régime de république démocratique s'applique sur l'ensemble du territoire ;
- elle est démocratique, car les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire sont clairement séparés, et que le pouvoir appartient au peuple qui choisi ses gouvernants ;
- elle est sociale car l?État s?engage à permettre le progrès social et garantit les droits sociaux des citoyens (droit au travail par exemple).

Dernier souffle avant la synthèse pour les fainéants !

Les emblèmes de la République
a. La devise : « Liberté, Egalité, Fraternité »
Liberté et égalité devant la loi sont définies dans l?article 2 de la Déclaration des Droits de l?Homme et du Citoyen de 1789 (« Les hommes naissent libres et égaux en droits ») et complétées ensuite :

- Les principales libertés fondamentales sont la liberté d?expression, d?opinion, de mouvement? ;
- L?égalité est établie entre les individus, les sexes, les religions, face à l?impôt, à l?éducation?

La fraternité, ou solidarité entre les êtres humains, complète la devise lors de la révolution de 1848. Les droits sociaux qui en découlent apparaissent dans la Constitution de 1946.
b. Le drapeau tricolore
Formant d?abord une cocarde sur l?habit des sans-culottes (1789), les trois couleurs représentent l?union de la monarchie (le blanc) et de la ville de Paris (dont les couleurs sont le bleu et le rouge) : ainsi, le peuple de Paris limite et encadre les pouvoirs du roi.
c. Marianne
Marianne est une jeune femme imaginaire, choisie à la fin du 19e siècle pour représenter le peuple français. Elle porte le bonnet phrygien, coiffe des esclaves affranchis de l?Antiquité reprise par les sans-culottes, symbole de liberté.
d. Un hymne : La Marseillaise
Les fédérés ont fait connaître ce chant de guerre écrit en 1792 par Rouget de Lisle et dirigé contre les Prussiens. Il devient l?hymne national sous la IIIe République.
e. Une fête nationale : le 14 Juillet
La fête nationale du 14 Juillet commémore la prise de la Bastille (1789), symbole de la lutte contre l?arbitraire du roi absolu, ainsi que la fête de la Fédération de 1790, symbole de l'union entre les Français et leur roi.

Résumé !! Ou l'essentiel !

Les caractéristiques de la République française sont qu'il s'agit d'une République, c'est-à-dire dirigée par un gouvernement dans l'intérêt de tous, et d'une démocratie, c'est-à-dire que le peuple est souverain. La République française est en outre régie par quatre grands principes définis par la Constitution, et qui ont été forgés par l'histoire politique et sociale de la France.

Enfin, la République française est caractérisée par ses symboles, notamment par sa devise « Liberté, Égalité, Fraternité » qui en représente les valeurs, le drapeau, l'hymne et le buste de Marianne.
Ces emblèmes, issus pour la plupart de la Révolution Française, ont été définitivement adoptés sous la IIIe République.

...

La France était chrétienne avant la naissance de Mohammet...

Mérovée premier roi de France en 447 mais C'est Clovis le premier roi chrétien en 481...

Bon on s'en fout mais c'est juste pour mettre des dates des définitions...

Le problème en 2020 est d'ordre social et de projection dans le temps... Beaucoup de jeunes sont manipulés par des groupuscules religieux de deal d'extrémismes fanatiques en tous genres (De toute façon tout est crapuleux douteux ou sectaire) parce qu'ils ne croient plus à la fameuse république égalité liberté fraternité...
Et au milieu de tout ça, on expose le voile comme la source du problème au lieu d'appliquer déjà les lois existantes et de redonner du sens à la vie pour toute cette population à la dérive !!

je pourrais continuer des heures et je ne suis pas là pour convaincre... J'ai juste clarifié certaines choses ! Et la Tolérance est une chose la loi en est une autre ou bien alors c'est l'anarchie ou la loi du plus fort ou convainquant une dictature d'ordre militaire ou spirituelle ou religieuse...
James Px
Posté le 03/11/2019 à 01:40:10
La loi pénalisait l’interruption volontaire de grossesse.
C’était une mauvaise loi.
Elle était mauvaise, parce que discriminatoire.
Elle s’opposait à la liberté (droit des femmes de disposer de leur propre corps), à l’égalité (il suffisait d’avoir les moyens pour se faire avorter dans les pays étrangers), à la fraternité (mépris des femmes en situation de devoir avorter).
Voir le discours de Simone Veil en 1974.
La ministre de la santé précise d’ailleurs que c’est la loi qui est source de désordre…
Comme quoi une loi régulièrement enfreinte est une mauvaise loi.
Cette loi a été abrogée et l’IVG autorisée.

Pourtant, cela n’est pas sans poser des questions morales.

La loi punissait de mort certains criminels.
C’était une mauvaise loi.
Elle était mauvaise, parce que discriminatoire.
Il fallait l’élimination des criminels pour faire disparaître le crime avec eux, parce que l’on considérait que le meurtre n’était pas humain et que les meurtriers n’étaient plus des hommes.
Voir le discours de Robert Badinter en 1981.
Cette loi a été abrogée, la peine de mort a été supprimée.

Pourtant, cela n’est pas sans susciter des oppositions.

La loi pénalise aujourd’hui le port du voile dans certains espaces publics.
Cette loi date du 15 mars 2004.
Quelle personnalité politique a défendu ce texte ?
C’est une mauvaise loi.
Elle est mauvaise parce que discriminatoire.
Elle s’oppose à la liberté (droit des femmes de disposer de leur propre corps et de dissimuler ou non leurs cheveux), à l’égalité (qui a vu qu’on demandait à une bonne sœur de se découvrir dans les espaces publics ? Et les crèches de Noël ? Applique-t-on cette loi à d’autres personnes qu’aux seuls musulmans ?), à la fraternité (mépris manifeste et évident à l’égard des musulmans français).
Cette loi est source de désordre et de communautarisme.
Elle est régulièrement enfreinte et conduit au mépris de l’État et donc à l’anarchie.
Il ne faut jamais édicter que les lois dont on a impérativement besoin.
Ce n’est pas le cas de celle-ci.
J’espère vivement qu’elle sera abrogée ou modifiée pour cette raison.

Pourtant, je n’encourage personne à porter le voile. Je pense comme certains musulmans :

« Il est grand temps que nos compatriotes sachent que le port du voile ne fait pas l'unanimité, chez « les » musulmans. Il ne relève pas du culte, contrairement au jeûne du Ramadan ou aux cinq prières quotidiennes. Il n'est pas un « signe religieux » puisque l'islam réprouve tout fétichisme matériel. L'islam se vit dans le cœur, pas sur la tête. D'ailleurs, « les » musulmans, cela n'existe pas. Il y a DES musulmans, DES pratiques, DES interprétations, et DES convictions. Ces clivages et oppositions existent depuis le VIIe siècle.

Nous, signataires de ce texte, affirmons haut et fort que le port du voile est le signe ostentatoire d'une compréhension rétrograde, obscurantiste et sexiste du Coran. Voiler les femmes, c'est stigmatiser leur présence dans l'espace public. Faire d'elles des citoyennes assignées à la scandaleuse identité de « subordonnées au désir supposé des hommes ». Or, notre beau pays lutte pour aller vers toujours plus d'égalité entre les sexes. Le sexisme et la diabolisation du corps des femmes sont contraires à nos idéaux. »
— appel de 101 musulman(e)s de France, Marianne, 22 octobre 2019.

La loi est mauvaise, parce qu’empêcher les musulmanes de porter leur voile est le meilleur moyen de stigmatiser les musulmans, de les isoler du reste de la société. Aucune autre religion n’est véritablement concernée par cette loi. Si l’on autorisait le port du voile, le port du voile se marginaliserait. C’est son interdiction qui suscite le repli communautariste. Elle est mauvaise aussi, parce que ce « n’est pas un signe religieux » et donc le voile n’est pas concerné par la laïcité. D’ailleurs, les opposants à cette loi « estiment que la loi fait une mauvaise interprétation de la séparation des Églises et de l'État, confondant laïcité – qui permet le libre exercice de la religion dans l'espace public – et neutralité, qu'elle porte donc atteinte à la liberté de culte qui est un droit fondamental. Ils s'appuient notamment sur l'avis du Conseil d'État de 1989 qui, saisi par le Gouvernement pour savoir si le port de signes montrant l'appartenance à une religion était compatible avec le principe de laïcité, avait répondu que le port du voile islamique, en tant qu’expression religieuse, dans un établissement scolaire public, était compatible avec la laïcité, et rappelait qu'un refus d'admission ou une exclusion dans le secondaire « ne serait justifié que par le risque d'une menace pour l'ordre dans l'établissement ou pour le fonctionnement normal du service de l'enseignement » ». Le Comité des droits de l’Homme de l’ONU a d’ailleurs condamné la France pour violation du Pacte international relatif aux droits civils et politiques qu’elle a signé, mais apparemment, on est capable d’édicter des lois contre nos propres engagements internationaux…

Par ailleurs, la République française n’est pas une démocratie.
Démocratie signifie en grec « le pouvoir du peuple ».
Techniquement, les magistratures sont collégiales, annuelles, tirées au sort et soumises à examen en sortie de charge.
Rien à voir avec notre régime politique qui est, si l’on veut, une « démocratie représentative » (oxymore, mais passons).
Puisque les gens sont trop bêtes pour exercer la réalité du pouvoir, ils vont la « déléguer » à des représentants sortis de nulle part, qu’ils ne connaissent pas et qui sont manifestement plus intelligents que les autres…
Finalement, comme on ne les connaît pas, on leur laisse le bénéfice du doute.
Une république, c’est un système de gouvernement qui mélange les trois formes pures de gouvernement : la monarchie (consul, président), l’aristocratie (sénat, assemblée nationale), la démocratie (concile de la plèbe, électeurs).
La nôtre de République est plus particulièrement une république présidentielle (monarchique donc et nul besoin d’une quelconque hérédité pour ça).
La séparation des pouvoirs, ce n’est pas la démocratie.
On appelle ça une constitution ou un régime constitutionnel.
Il n’y a de démocratique, dans notre système politique, que le vote.
Or, le vote est aristocratique par essence, puisqu’on élit très rarement un représentant représentatif de ses électeurs.

« La France était chrétienne avant l’arrivée de Mahomet... »
Très bien… Les peuples sémitiques (dont sont issus entre autres peuples les Arabes) avaient une civilisation trois mille ans avant la Gaule de César.
Ça veut dire que sur cinq mille ans d’histoire de la civilisation, il y en a trois mille durant lesquels l’espace géographique de la France échappe largement à la civilisation, pendant que les Sémites inventent l’écriture, la poésie, l’astronomie, les mathématiques… etc. que les Grecs leur ont piqués avant d’être copiés par les Romains, pompés par les Gaulois...
Nous prétendons avoir des siècles d’avance sur les Arabes, alors qu’en réalité nous avons trois mille ans de retard.
Quant au christianisme, « Toi, femme, que me veux-tu ? » (le Christ s’adressant à sa mère dans Le Nouveau Testament)…
Le christianisme n’est pas moins patriarcal que l’Islam.
Mais ce n’est pas en interdisant les signes extérieurs de patriarcat qu’on arrivera à quelque chose.
C’est en encourageant le débat, dans la tolérance et l’ouverture à l’autre, quelles que soient ses convictions.
Les lois ont toujours fait beaucoup plus de mal que la tolérance, raison pour laquelle le libéralisme s’est imposé dans les questions sociales.

L’État s’est engagé à ce que toutes les religions soient respectées.
Est-ce le cas aujourd’hui en France ?

Et ta Marianne, elle retire son bonnet phrygien dans les espaces publics ?
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

14/11 07:50jacou
Bonsoir mesdames, vos échanges spirituels sont très plaisants à lire ! Thés chaud, tiède, glacé, à toutes les saveurs du monde liées.
14/11 05:38Matriochka
Dans le soir blanchi du manteau neigeux recouvrant la ville, je me retire également, non sans vous souhaiter à tous une belle et douce soirée, ami(e)s des mots poétiques :)
14/11 05:25Ombrefeuille
Qui a bu boira ;) Je me retire à pas feutrés sur mes chaussons de neige et m'en vais préparer un coin de douceur pour la soirée. A vous revoir :)
14/11 04:44Matriochka
Plutôt, oui ;) Ah zut, y en a plus, j'ai tout bu :D
14/11 04:33Ombrefeuille
Bonne idée, chère Matriochka ! A la russe, cela te va ? :)
14/11 03:43Matriochka
Bonjour ami(e)s de la poésie, entre les flocons de neige! C'est tout blanc ici, dans le sud-est, jusqu'au bord du Rhône :) Un vrai temps à boire du thé, justement, Ombrefeuille ;)
14/11 03:34Ombrefeuille
Non, décidément ... Y'a p't'êt' un bug ...? Tant pis ! Re-bonjour à tous et à chacun :)
14/11 03:33Ombrefeuille
Hep, le T ! Attaché au reste du mot ! Emerveillemen t :) Là, bien sage ...:)
14/11 03:32Ombrefeuille
Un bonjour clair comme la neige qui habille la ville de magie :) Un émerveillemen t !
14/11 12:58jacou
Bonjour Sylvain, Daniel, Talia et Assia, ainsi que toute la chaîne des visiteurs et membres de notre beau site : j'ai nommé Icetea, haut lieu du thé glacé à la pèche !
14/11 11:02Yuba
Bonjour Sylvain , Daniel et Talia ...bonjour et belle journée à tous dans ce havre tranquille des mots de vous et pour vous :)
14/11 10:51Talia6
Bonjour, à tous, que votre journée soit douce
14/11 07:12lefebvre
Bonjour romantique, bonjour les poètes, que cette nouvelle journée vous environne de poésies.
14/11 04:09romantique
bonjour poétesses et poétes que l'inspiration sois féconde!!!...
13/11 08:36jacou
Bonsoir Sylvain, Assia, un bonsoir à vous qui passez de longs et bons moments sur Icetea...
13/11 10:56Yuba
Bonjour Sylvain , bonjour et belle journée au précieux monde de la poésie ...d'Icetea !
13/11 04:16romantique
bonjour à tous les poètes bonne création automnales!!. ..
12/11 11:52jacou
Bonjour Sylvain et Assia, et vous tous qui puisez en poésie le courage de suivre vos jours, pour une neuve semaine.
12/11 08:31Yuba
Bonjour Sylvain , bonjour et agréable mardi à toutes et tous :)
12/11 03:15romantique
bonjour à tous les poètes bonne création automnales!!. ..

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 33 invités