Mes émotions se posent en paquet sur les pages
Pour écrire les statuts d’une vie nouvelle
Soulignant de mes larmes certains passages
Comme l’onde des rivières se renouvelle

Verser un nouveau chapitre dans l’épanchoir
Avec mon inspiration qui demande la nuit
Me fondre dans le merveilleux de mes histoires
Danser en musique et sans parapluie

Me laisser enchanter par la voix des contes
Relire mon cœur qui me rencontre différente
Pensée compatissante pour la laissée pour compte
Soutenue par l’âme qui se révèle confiante

Dans la bibliothèque des espoirs
Mes rêves posent leurs pas en silence pour se confier
Trouver références loin dans ma mémoire
Le parquet grince sous les doutes esquivés

Charpente de ma maison intérieure
Les mots dits et ceux à naître sous ma plume
Donnent à ma vie sa vraie valeur
Qui déploie un univers sous la brume

Écrit par Lucyline
Carpe diem... Pour que les roses poussent, MALGRE TOUT, à travers les épines...
Catégorie : Pensée
Publié le 10/01/2022
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 10/01/2022 à 15:36:49
Je cherchais ce que vous vouliez dire en parlant de la mémoire des mots..j'ai pensé à ceci : Les mots que l'on pose ont parfois un sens caché qui se révèle à nous auteurs.
Les mots n'oublient donc pas .
Il est bien sombre ce poème. Les mots auraient-ils en mémoire uniquement des émotions tristes ?
Iloamys
Posté le 10/01/2022 à 17:16:29
Dans ton poème d'une délicatesse intimiste comme tu sais faire en poétesse qui prend soin de toutes nuances, j'aime comment tu captures pour éloigner aussitôt des mots qui font jeux en les dédoublant : "des espoirs", "mots dits", tant partager, les mots comme les chagrins d'une heure ou de toujours, peut soulager...

Ce sont tes larmes qui fortifieront au sein de tes fragilités celles que tu veux garder. Les flux d'émotions humides qui circulent ne vont jamais à contre-courant, ce sont des fleuves renouant en nous pour nous mener aux estuaires s'y jeter plus vivant d'affronter l'océan de la vie. Tu écris les "statuts" que tu sculptes, ici, par tes mots poétiques.

Tu sais chanter sous la pluie, je le gage, et ton chant poétique est l'hymne de ta nuit, où la lune illumine ta mine et fait sourire en toi tes voeux d'y croire comme jamais tu n'as cru, dans la toile écrue du jour qui se redouble au velours feutré du nocturne où tu chemines en confiance.

Le poème est pareil au conte, mais l'histoire que l'on s'y fait nous enchante tellement qu'elle nous renouvelle, et pour le jour à paraître en nous différent, chacun de nos poèmes écrits nous présente une parure à assortir afin d'être la belle ou le beau de nos rêves : houppelande si tu es la fée ou l'elfe d'un conte issue, et je veux bien le penser quand tu écris ce poème ci qui m'enchante pour sa sincère confiance en nous tes lecteurs, sinon tenue casuelle pour la vie paisible dans la "voix du coeur" suivant le choeur angélique où tu engageas ta voie dans le jadis...

Le sol retrace des parcelles de tes pas rendus plus légers, tes pas de danseuse sous la pluie qui chante, quand ta foulée suit ton songe et le prolonge dans ta vie vraie livrée à l'ivraie du doute mais si ivre que ta joie de faire se marque comme aux pages importantes d'un livre...

Il faut ton existence d'une richesse sans limites aux sujets dont tu déploies en profondeurs de sens les virtualités, pour que ta "maison intérieure" soit si accueillante aux raisons de tes doutes. La valeur de ta vie, je la ressens dans ce poème comme en maint autre des tiens et de ceux des poètes qui me touchent : chaque mot que tu poses proposes une délivrance de ma vie propre qui me fait aimer follement la poésie quand elle a propos de "changer la vie" (ma vie de lectures aussi), comme le souhaita autrefois Rimbaud...

Félicitations et belle continuation sur ce chemin où la "brume" du mystère épaissit les joies des découvertes accomplissant le soi qui se renouvelera bientôt ! Je te remercie pour ce favori très beau que tu m'offres en confiance de lecture.
jacou
Posté le 10/01/2022 à 17:56:17
Vous avez trouvé une vie cachée dans les mots, sous les brumes
Entre les mots dits et ceux qu'il restent à écrire, et qui vous assure d'avoir encore, peu importe la brume, une effervescence intime dans votre maison intérieure
Un poème qui me parle
Merci Lucyline
Edelphe
Posté le 10/01/2022 à 18:04:34
Bonsoir,

Magnifique ..

Preuve qu'Ils ont Mémoire, Ils font naître en ces Vers l'Emotion , la Puissance de leur Message ..
Ils savent être à Votre Portée pour les Magnifier ..

LyS ..
Lys-Clea
Posté le 11/01/2022 à 04:00:18
bonjour Lucyline
dans ces mots intimistes et si purs...nait un doux murmure...tes mots
inspirés de ta plume féconde! donnent la densité scripturale de tes
pensées secrètes...en favori ! bonne journée ! prends soin de toi ! amitiés chaleureuses :)
romantique
Posté le 11/01/2022 à 09:24:28
"Danser en musique et sans parapluie"; J'ai aimé la luminosité de l'évidente mémoire des mots. Et que serait un monde sans langage ? Une pause interminable... Merci pour cette poésie de nuit astrale, un favori éblouissant.
Sol
Posté le 11/01/2022 à 11:32:13
il y a des choses de l'intime que l'on ne veut même pas révéler à soi-même
James Px
Posté le 12/01/2022 à 16:39:17
Poème aux accents intimistes d?un nouveau chapitre de vie prêt à être écrit, tes mots se font ici confidence et élan vers l?avenir.

J?aime vraiment la métaphore de l?existence vue comme un livre qui s?écrit en des chapitres qui se succèdent, car cela me parle profondément, ainsi que la place et la valeur que tu accordes aux mots, vecteurs de nos émotions.

Merci beaucoup pour ce partage qui m?a touchée.
Matriochka
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

28/01 10:11Yuba
Bonjour Daniel et Matriochka ...agréable journée tout le Monde ! :)
28/01 05:35lefebvre
Bonjour, les poètes, je vous souhaite une belle journée ensoleillée
26/01 14:12Matriochka
Puisse cette seconde partie de semaine vous être favorable et agréable 🤞
26/01 14:10Matriochka
Bonjour Daniel, Jacou, Lucyline, Yuba... et toutes les plumes bien inspirées 😊
25/01 07:24lefebvre
Bonjour à tous les poètes, je vous souhaite de belles créations,
24/01 14:45jacou
Bonjour Célyne et Daniel, je suis heureux de vous saluer bons piliers d'Icetea (je n'ai pas dit doyens lol)... Bonjour à vous tous de notre belle Communauté !
24/01 11:52Lucyline
Bonjour et bonne semaine à tous ! Quelle continue à nous offrir de beaux textes ...
24/01 06:46lefebvre
Bonjour et bonne semaine
23/01 12:28jacou
Bonne journée de dimanche à tous :)
22/01 11:03jacou
Bonjour Assia. Bonjour nobles buveuses d'ambroisie et nobles buveurs d'hydromel, ces nectars des dieux inspirant qui ont nom ici Iceteapeche ! Bon début de week-end !
22/01 11:03lefebvre
Bonjour Yuba bonjour les poètes je vous souhaite une belle journée
22/01 10:24Yuba
Bonjour Soraya ...bon samedi tout le Monde :)
21/01 02:47ParadoXx696
Bonne nuit :)))
20/01 07:01lefebvre
Bonjour les créateurs de rêves
19/01 17:14Musouka
Et bien, il ne faut pas trop flirté avec la fée verte ;-)
19/01 16:46Chrysantheme
à tort ou à raison tant il est vrai que c'est un poison qui fait parfois perdre la raison
19/01 16:02Musouka
Ça commence à être du tord-boyaux votre truc ;-)
19/01 15:54Chrysantheme
perso je suis déjà monté à 51 degrés avec un pastaga
19/01 15:48Musouka
Disons qu'il faut bien se couvrir. J'ai déjà vécu des 32 sous zéro. La, c'est un peu de la douleur si vous êtes pas bien habiller ;o
19/01 15:02Iloamys
Ha oui ? Quand même !
Moins 23, ça doit piquer !
^^

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 127 invités