J’ai vécu quatre jours, quatre jours de bohème
Au centre d’un cocon, un nid douillet que j’aime
Et qui dans ce couffin élimine mon stress
Sous un flot infini d’une pluie de caresses.

Tambourine mon cœur, tambourine ici-bas
Au sein de ce navire écoulant mes ébats 
Afin qu’il ne chavire en sa coque charnelle 
Faisant luire en mes yeux ses sublimes prunelles.  

Je me laisse bercer dans ces bras angéliques
Afin que mon vaisseau, intime et romantique
Puisse suivre la voie de ce courant lyrique
Aux salaisons du sang de ce cadre idyllique.

C’est au sein de ce lieu, utopique et sincère
Que je veux résider pour que naisse un bréviaire
Sous le luth amoureux d’un doux mustélidé
Qui accroche à cet arc ses écrits enflammés.

Tout ceci se compose au tempo émotif
De son cœur m’octroyant un tableau palliatif
Sous les vents pleuviotant d’ascendantes couleurs 
Offrant à mes iris un paradis rêveur.

Je t’aime mon amour, mon ange bienveillant
Dont tes miracles ploient en un bal surprenant
Pour qu’enfin je puisse être absolument moi-même 
En contemplant ta voûte évinçant tout problème.

J’aimerais plus que tout partager tes envies
Tes gouts et tes désirs pour sublimer ta vie
Pour pouvoir t’égayer afin de m’adonner
A mon vœu le plus cher : celui de te combler.

Ne crains rien, n’aie plus peur, je ne veux que ton bien
N’inspirant seulement qu’à maintenir nos liens
En te rendant heureux m’affublant d’un sourire
Le plus précieux présent sous ta mignonne mire.

T’être aussi bénéfique est l’objet de ma liesse
Et de ma volonté à espérer sans cesse
Pouvoir te remercier pour ton plus beau cadeau
Ta présence apaisante éradiquant mes maux. 

Lénifiant, protecteur, j’aimerai terminer
Ce modeste récit n’aspirant qu’à lister
Tes atouts qui me sont inopinés et chers
Afin de les marier sous mes tendres chimères.    

J’ai vécu quatre jours sans arrêt ni temps mort
A contempler ton être en m’en pâmant encore
Pour que je puisse me conforter sans souci
Sur le fait que tu es mon double et mon sosie.

Tu es réellement un OVNI de ces terres
Où je peux m’adonner sous ces ères guerrières
A avoir mon éden, mon rassurant couffin
Où je ne songe qu’à y asseoir mon destin.

Alors merci mon cher de laisser mon esprit
Rejoindre ta lumière en une frénésie
Passionnée de faisceaux d’affections opalines 
Pour fusionner mon âme à ta clarté canine. 

Oiseau Lyre.

Écrit par Oiseau Lyre
"On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux" (Antoine de Saint Exupéry/Le Petit Prince)
Catégorie : Amour
Publié le 14/02/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 14/02/2020 à 19:51:52
Bonsoir,

Sa Beauté Animale est votre Jardin d'EDEN ! Quatre Lettres pour Quatre Jours : Emotions / Déclaration / Etincelles / Nectar !

Lys-Clea
Lys-Clea
Posté le 14/02/2020 à 20:57:14
Plume très fine et magnifiquement poétique. Merci Oiseau Lyre !
Ombellune
Posté le 15/02/2020 à 09:05:25
La première strophe est une véritable invite à la douceur des mots et des choses ! Félicitations pour ce poème en hommage à un chien dont l'accompagnement est si important, compagnonnage qui nous fait tant de bien à nous humains. Ma petite Minnie vient de miauler en accord !
jacou
Posté le 16/02/2020 à 09:24:45
Un poème très riche, notamment pour son vocabulaire, j'aime beaucoup.
Zigzag
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

01/10 06:49Iloamys
Finalement empruntons des chemins sinueux, ça met du piment dans la vie.
:-)

Bonne journée à tous.
30/09 08:22Iloamys
" Filons droit sur l'inclinaison de notre cœur et tout ira bien."
Bonne soirée les poètes.
30/09 07:57jacou
Bonsoir amis de plumes et de billes :)
30/09 07:57jacou
Bon appétit à nos vaillants poètes, car le poète vit d'eau, de pain et surtout de rêve, mais d'abord...de pain lol ! :D
30/09 06:34jacou
Bonsoir Isadorable et Matriochka, je suis heureux de vous voir parmi nous :)
30/09 04:45Iloamys
Bonsoir Matriochka.
;-)
30/09 03:58Matriochka
Bonjour Isadorable, Iloamys et Jacou, merci beaucoup :) Bonjour à tous :) Bonne 2ème partie de semaine, sous le soleil de l'inspiration , bien-sûr ;)
30/09 10:15Isadorable
Je vous souhaite un bon mercredi poètes et poètesses isadorable
30/09 06:42Iloamys
" Plume de satin
En vers et contre tout
Donne joli teint "

Bonne journée à tous.
30/09 05:54jacou
Bonne journée de fin septembre !
29/09 07:38Iloamys
"...moi qui suis pauvre et n'ai que mes rêves, sous tes pas je les ai déroulés. Marche doucement car tu marches sur mes rêves. "
William Buttler Yeats

Bonn e journée à tous.
29/09 04:04jacou
Bonjour dans ce mardi généreux, ô d'Icetea les passants considérables ! :)
28/09 10:56Yuba
Merci Iloamys , belle soirée également :)
28/09 10:49Iloamys
Un proverbe Indien dit:
" Un sourire offert vous sera toujours rendu "
C'est ce qui s'est passé là.
Bonne fin de soirée Yuba et merci.
;-)
28/09 10:46Yuba
Si je peux apporter de la joie c'est tant mieux ...c'est mon optimisme naturel en lutte continue contre les angoisses du temps actuel ...
28/09 10:41Iloamys
Bonsoir Yuba
Tu sembles joyeuse.
ça fait plaisir.
;-)
28/09 10:38Yuba
Bonsoir tout le monde ! 😊
28/09 10:38Yuba
Prompt rétablissemen t à toi Philomène !
28/09 10:26Iloamys
Ho mince !
Toutes mes pensées pour une rapide guérison chère Philomène.
28/09 10:21philomène
Mais rien de grave que de gentils petits symptomes qui vont passer inchallah

Qui est en ligne