Grand merci pour ce concert !
En un mot c'était super,
C'était beau, fort, admirable,
C'était vraiment formidable !
Ce que je dis est banal
Et n'a rien d'original,
Mais au moins je suis sincère !
Et comment pourrais-je taire
Cette joie qui m'envahit
Quand mon regard ébloui
Vous voit arriver sur scène,
Tandis que la salle est pleine
De public et de clameurs,
De bravos, de projecteurs ?
Par votre seule présence,
A la fois légère et dense,
Vous ouvrez, vous habitez
L'espace, et vous l'animez :
Vous respirez l'harmonie,
La sérénité, la vie.
Votre musique, surtout,
Me saisit, me met debout :
Elle est sans cesse nouvelle,
Aussi puissante qu'une aile.
Je ne vous demande pas
De selfie, je ne veux pas
Capturer votre visage,
Profiter de votre image.
Vous saluer m'a suffi,
Alors, simplement, merci !

Écrit par Ombrefeuille
L'ombre est habitée de lumière, et dans la lumière veille l'ombre. Mon mini-site perso: https://poesie-plurielle.monsite-orange.fr
Catégorie : Pensée
Publié le 31/07/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 31/07/2020 à 17:55:49
sublime tendre sensible un hommage merveilleux c'est fascinant!en favori:)prends bien soin de toi amitiés vives:)
romantique
Posté le 31/07/2020 à 18:00:50
mais je vous en prie
je vous ai vue au premier rang
battre des mains sous mon violon
vous me donnez autant de joie
si ce n'est plus
merci
marinette
Posté le 31/07/2020 à 18:26:19
Merci à tous deux. En écrivant mon poème, un violon passait dans mon
esprit, celui de David Garrett, virtuose du classique et du crossover.
Une voix habitait également ma pensée, celle de Francis Cabrel, au
sujet de qui ne ne saurais être impartiale, car je le tiens pour un
talent total, absolu, insurpassable. Idem pour DG :)
Ombrefeuille
Posté le 31/07/2020 à 18:39:03
C'est Nietzsche qui écrivait que l'Art est digne de reconnaissance.

J'aime bien les vers à sept syllabes, ça donne au poème un certain rythme.

Merci du partage !
Zigzag
Posté le 31/07/2020 à 18:50:34
Ce que tu dis n'est pas banal c'est formidablement bien écrit. Super chouette
philomène
Posté le 31/07/2020 à 20:07:57
Bravo !!
Je me lève à cette belle prestation
Car je me suis imaginée à ce concert de Francis Cabrel ; chanteur que j'apprécie beaucoup également!

Merci pour ce moment Ombrefeuille , je suis admirative !
Yuba
Posté le 31/07/2020 à 23:11:23
Très bel écrit, ces mots viennent du cœur et sont d'une tendre fraîcheur, sur la vibrance émotive de l'admiration. Merci Ombrefeuille de partager cet après-concert humble et sincère, ça donne envie d'écouter les artistes cités
creature
Posté le 01/08/2020 à 06:20:40
Merci Ombrefeuille pour la clameur simple qui respire la joie d'un beau moment partagé. Écouter de la musique dans de telles conditions de partage, comme vous avez eu de la chance ! Merci encore de la partager avec nous !
jacou
Posté le 02/08/2020 à 14:59:51
Bonjour,

J'aime ! et je dis Bravo ! et je ressens ces Emotions ..

Voilà le Vrai ressenti à un Concert ou Spectacle, et non pas Hurler, scander ..

Qu'entre le Regard du Fan et celui qui se livre s'admirent les Etincelles de Bonheur de Donner et celles de Recevoir, n'est ce pas un Cadeau Unique !

Merci !!
Lys..
Lys-Clea
Posté le 02/08/2020 à 16:58:56
Un poème par lequel tu dis avec des mots simples (mais pas banals du tout!) ce que l'on peut ressentir quand on a apprécié un concert, que la musique nous a pris dans le creux de ses bras pour nous faire goûter à une émotion unique, qu'il est souvent difficile d'exprimer par les mots, car elle est au-delà.

Les vers courts, le fait que le poème soit d'un seul tenant, sans strophes distinctes, participe à cet effet que les mots viennent tout droit du coeur, qu'ils sont "sans filtre" dans leur simplicité même.

Et pour être (un peu) de la partie avec mon musicien d'homme, je puis te dire que souvent, les artistes (en tout cas certains) préfèrent un enthousiasme dit avec simplicité mais en toute sincérité quand il vient des profondeur du coeur, que des blablas compliqués et alambiqués ainsi que des séances de selfies interminables. Ils donnent avec sincérité et sont donc touchés par les retours témoignés avec sincérité avant tout.

Alors je me permets de te dire un simple "merci" pour ce poème qui est l'un de mes (nombreux!) préférés de ta plume :-)))
Matriochka
Posté le 03/08/2020 à 13:44:07
On a tous en mémoire des concerts inoubliables qui nous ont fait rêver, danser, oublier ou réfléchir.... Il existe dans nos mémoires des pépites encore incandescentes qui nous appartiennent aujourd'hui en entier. C'est d'ailleurs la grande magie de l'art en général. Merci pour ce beau poème.
eliosir
Posté le 03/08/2020 à 16:19:40
Merci à tous et à chacun pour vos lectures et partages, qui ont ce
parfum de sincérité propre à la vraie perception esthétique.

Le plus drôle, c'est que je ne suis jamais allée à des concerts de
Francis Cabrel ou de David Garret ! Mais écouter leur musique sur CD
suffit à me transporter comme si j'y étais, tant leur talent est fort.

Ceci dit, je partagerai ici trois souvenirs.

J'ai eu la chance d'aller écouter, près de chez moi, le choeur d'hommes
de Sartène, dirigé par Jean-Paul Poletti. A la fin du concert, on pouvait
acheter des CD et obtenir des dédicaces (c'était avant l'ère des seflies).
J'ai adressé à JP Poletti des mots d'une banalité que je jugeais consternante,
mais je tenais à lui exprimer ma gratitude pour ce moment de pur bonheur.
Il a eu avec moi un brin de conversation tout simple et très profond
au sujet d'un chant que j'aime particulièrement. Un homme délicieux.

J'ai connu une expérience similaire après plusieurs concerts du Choeur
Saint-Jean de Rila, un choeur orthodoxe bulgare dont le chef, Koïtcho
Atanassov, parle français (ouf !). Des échanges comme si nous étions
voisins de quartier, sans emphase, mais dans un climat de partage et,
j'ose dire, de communion.

Enfin, l'un de mes premiers souvenirs de jeune adulte fut également
un concert de chants orthodoxes. A la fin de cette soirée, séance de
dédicaces et échanges avec le chef, qui lui aussi parlait français.
Pile devant moi se trouvait une dame qui disait que oui, c'était fort
beau, mais que bon, il était dommage qu'il n'y ait pas eu toute la
"pompe" des offices orthodoxes, et blablabla ... J'ai vu la mine du
chef au mot "pompe" qui a semblé déplacé à ses oreilles, car de pompe
point n'est question, mais d'élévation. Et je me suis dit, comme
m'adressant à la dame en mon for intérieur : "Eh pis quoi, citoyenne !
Tu ne voudrais pas que pour te complaire ils trimbalent une iconostase,
histoire de faire plus couleur-locale, mmmh ?"

Tout ceci pour dire combien vos mots me touchent et combien je suis
honorée par ce témoignage que tu permets aux artistes de glisser ici,
chère Matriochka, depuis la "base arrière" d'où tu observes ce monde.
Ombrefeuille
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

09/08 12:47jacou
Merci beaucoup Iloamys !
08/08 11:56Alphaesia
Bonsoir à vous toutes et à vous tous, je me fais rare parmi vous mais sachez que je ne perds jamais de vue nos horizons poétiques, je vous souhaite une douce nuit, malgré les ardeurs solaires qui tiédissent vos nuits...
08/08 11:10Iloamys
Un petit passage pour vous dire que j'accorde ma confiance aux modérateurs de ce forum.
Je vous ai toujours vu être très patients avant de prendre des décisions radicales.
Donc, pour moi, il n'y a aucun souci.
08/08 08:24jacou
Malgré de multiples rappels, et une longue tolérance, décision a été prise, collégiale, de supprimer son compte.
08/08 08:23jacou
Marinette a été menaçante envers la modération. Le talent n'excuse pas les manquements.
08/08 08:13Yuba
Marinette ayant dépassé les limites du supportable par un comportement insultant , récidiviste et menaçant envers certaines personnes ...
08/08 08:10Yuba
En effet , la décision a été prise après concertation au sein de l'équipe des modérateurs et n'a absolument rien à avoir avec le talent de Marirette ...
08/08 07:45CRO-MAGNON
J'espère pour elle que cette décision n'aura pas de conséquence sur son moral, sa santé
08/08 07:38eliosir
Je ne pense pas non plus que son talent indéniable soit la cause de la fermeture de son compte.
08/08 07:33eliosir
Je ne pense pas qu'une telle décision ait été prise à la légère.
08/08 07:32eliosir
Bonjour à toutes et tous. creature n'est pas l'ensemble de la modération de ce site, je pense que cette décision a dû être collégiale. J'ai tendance à faire confiance aux modé.
08/08 07:19AdA
Bonjour creature, cette nouvelle est un déchirement, car marinette est sans aucun doute l'un des voix les plus singulières que j'ai pu rencontrer sur les sites de poésie que je fréquente.
08/08 07:19AdA
Il est si difficile aux poètes véritablement créateurs, créatifs, inspirés et inspirants, dotés de cette vision que peu possèdent
08/08 07:19AdA
et des mots qui la peuvent exprimer, de trouver sur le net - ou dans des livres - un endroit que ne soit pas trop reculé, caché ou dissimulé pour pouvoir s'adresser à un public plus qu'uniquement confidentiel.
08/08 07:19AdA
marinette, dont certains éléments de la vie et de l'écriture ont guidé ma plume pour le texte "Comptine du cimetière", fait, il me
08/08 07:18AdA
semble, précisément parti de ces personnes véritablement capables de cristalliser en elles nombre des événements, situations ou interrogation s de la vie pour les restituer de manière tout aussi
08/08 07:18AdA
personnelle qu'universell e dans ces étranges éclats et jaillissement s de la poésie que nous recherchons probablement tous ici. Comme tous les vrais poètes sans doute (dont je ne suis
08/08 07:18AdA
décidément pas et dont beaucoup d'entre nous ne sont - ils en conviendront - pas non plus, tant j'ai pu observer à quel point l'écriture peut être une plaie et une malédiction pour ceux qui en sont traversés
08/08 07:18AdA
inévitablemen t penser à l'albatros que chahutent quelques hommes d'équipage ignorant tout des véritables aptitudes des virtuoses de l'air lorsqu'ils se trouvent à terre. Ce à quoi il bien possible que nous assist
08/08 07:17AdA
Quant au parcours de marinette en dehors de la poésie, que dire ? Qu'il mérite inévitablemen t d'être pris en compte, sans aucun doute, car il éclaire très certainement de larges pans de sa sensibilité, et q

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 150 invités