Je veux d値a poésie

Je veux d値a poésie qui marche les pieds nus
Et crie le poing fermé, à s弾n casser la voix
Le prix du sang perdu des damnés, des sans-droits,
D値a poésie qui pleure et qui dort dans la rue.

Je veux d値a poésie qui mouille sa chemise,
Ereintée de sueur autant que de colère
Et sécrit main calleuse et cheville ouvrière
Au coin de létabli, d置ne danse insoumise.

Je veux d値a poésie qui brule ses papiers
Et marche tête haute en chantant ses slogans,
Qui écrit le pas libre et en sortant du rang
Pour pisser d置n jet dru sur tous les barbelés.

Je veux d値a poésie en carnet à spirale
Ecornée de voyages et tachée de café,
D値a poésie de poche aux élans familiers
Accoudée au comptoir et les ongles un peu sales.

Je veux d値a poésie qui rit beaucoup trop fort
Et d置n rire d誕ppétit qui ne se cache pas,
Qui pète et rote à table et mange avec les doigts,
D値a poésie qui joue à l弾nvers du décor.

Je veux d値a poésie qui roule sous la table,
Enivré du bonheur dêtre avec les copains,
D値a poésie qui sauce et qui finit son pain,
Qui lèche son assiette en élan délectable.

Je veux d値a poésie qui s弾ndort au soleil
Au milieu des enfants qui jouent dans le jardin,
Qui lave la vaisselle en se brulant les mains
Et la laisse sécher dans le chant des abeilles.

Je veux d値a poésie qui torche les bébés,
Qui fout les doigts dedans et qui sent le caca
Puis fouraille du nez au ventre délicat
Pour cueillir le bonheur qui sent le lait tourné.

Je veux d値a poésie dont la gorge se noue
Quand l弾ntre chien et loup se glisse à la fenêtre
En braises crépuscules aux allures de peut-être
Et qui s弛ffre l弛ubli de tomber à genoux.

Je veux d値a poésie qui pétrit le vivant
Comme on pétrit son pain, d置ne main généreuse
Emiettant son levain d置ne course fiévreuse
Et qui s弾ssuie le front au soir en l弾nfournant.

Je veux d値a poésie se coltinant la Vie,
La prenant à plein bras en désirs incarnés,
Qui bande tous ces vers en volcans embrasés
Et y fourre la langue et puis le sexe aussi.

Je veux d値a poésie qui ouvre grand les yeux
Sur le feu et l誕bîme où le corps exultant
Ejacule ses mots de foutre et de diamants
Lorsque la jouissance engloutit tous les feux.

Je veux d値a poésie qui s弾ndort au matin
Les yeux plissés d弾mbruns d段nsomnie volontaire,
Où les mots tachés d誕ncre en folie solitaire
Acceptent de mourir en murmurant : « enfin »

Alors si vous craignez pour vos parquets précieux
Au vu de mes souliers crottés de mots vivants
Et de mes bras chargés de colère et de vent,
Fermez-moi vos salons et détournez les yeux.

J段rai slamer mes rimes à Cité que veux-tu
Et écouter Léo éructer Baudelaire,
Arpenter du Verlaine au creux des réverbères
Hanté par un Villon amoureux des pendus.

J段rai taguer vos murs en crachats mélodieux
Et conter à vos chiens le temps qu段ls étaient loups
Puis j段rai m弾ndormir au secret le plus doux
De trop aimer la Vie avant que dêtre vieux

(19/09/2013)

« Celui-ci est sans doute celui que j'ai le plus "slamer" ces derniers temps et aussi celui qui raconte au plus près mon aspiration en écriture .. » :

Jaile/ Jean-Luc Moulin

Cette publication est ma participation à l'hommage qui sera rendu ce soir 19h , à Jiaile , grand ami et talentueux poète de notre site décédé il y quelques moi et qui restera toujours dans nos coeurs .

Rendez-vous à la Salle Marcel Cerdan
6 rue du Mouton
Romans

Lectures et repas partagés
( chacun apporte un plat , une boisson)

Écrit par Yuba
Au bord des lectures
je cueille l檀umeur
de la poésie
Catégorie : Citation
Publié le 11/01/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 11/01/2019 à 01:22:09
Le Poète a trouvé son secret le plus doux : trop aimer la vie. Je rends hommage à cet homme magnifique que restitue la lecture, et je te remercie Assia de le faire revivre en mon cœur qui gardera mémoire. Je n'ai pas connu le poète, mais, par ses vers amoureux du vivre, je le comprends, et comprendre, c'est le début d'aimer. Votre amitié a dû être bien belle...
jacou
Posté le 11/01/2019 à 09:07:12
La poésie libérée, la poésie sans paillette. C'est un grand texte.
Merci pour ce partage Assia, et merci à lui aussi.
feuille_au_vent
Posté le 11/01/2019 à 11:39:09
J'adore ce poème Yuba! Oui, la poésie c'est tout ça, elle se tire du quotidien, elle peut être rustre, charmante, dénonciatrice, épicurienne et plus encore, elle tire son essence de la vie
fee-de-ble
Posté le 11/01/2019 à 11:56:53
vraiment quel poème qui vit au rythme des mots c'est un souffle épique ...un grand auteur amitiés:)
romantique
Posté le 11/01/2019 à 21:35:08
Yuba, je vous présente mes condoléances pour votre ami qui vous est si cher.
Cette poésie est grandiose, elle est la vie. Merci pour ce partage et ce bel hommage.
Hypothese
Posté le 12/01/2019 à 18:26:06
Une poésie touchante et généreuse.
Weedja
Posté le 12/01/2019 à 22:04:17
Mille fois merci à vous ;

@ Georges : oui Jiaile est une belle histoire d'amitié et je suis impressionnée par ta faculté d'ainsi comprendre et aimer le poète à partir d'un poème ; il le mérite et ce texte le définit bien aussi...

@ Feuille : tu as tout compris de cet univers

@ Fée : bien vu , notre poète
s'inspire de la Vie vécue dans son intègralité

@ Sylvain : oui un souffle dans chaque mot.

@ Hypothèse: merci pour tes condoléances ; ça me touche vraiment.

@ Weedja :merci pour ton regard plein de générosité

Votre présence ici vous honore et témoigne de la grandeur de vos belles âmes .
J'ai su et je vous en informe : l'hommage à Jiaile était une réussite marquée d'une immense émotion ... où lui le grand abscent était finalement très présent ...

Bises :)
Yuba
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connect駸 :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un po鑪e


recherche avanc馥

Tribune libre

19/03 09:35Yuba
Bonjour Georges , je te suis sur cette voie de l'importance des commentaires et s'ils se croisent c'est autant de "vies" que vous insufflez aux poèmes ...
19/03 08:12jacou
Sinon pourquoi poster des poèmes, si ce n'est pour être lu et obtenir des retours ?
19/03 08:11jacou
Sans vos commentaires, les textes postés s'étiolent vainement sur la Toile...
19/03 08:10jacou
Un forum est un lieu d'échanges, et vos coms font vivre les poèmes...
19/03 08:09jacou
N'oubliez pas de partager vos impressions de lecture en commentant les poèmes...
19/03 07:46jacou
Bonjour Daniel, bonne journée aux membres de la communauté poétique.
19/03 07:12lefebvre
Je vous souhaite une belle journée poétique
18/03 09:28jacou
Bonsoir Newpoete88
18/03 09:20Yuba
Bonsoir New
18/03 09:17Newpoete88
Bonsoir
18/03 10:32jacou
Bonjour Daniel, Assia, à tous les enchanteurs et enchanteresse s du site.
18/03 08:37Yuba
Merci et bonjour Daniel ...bonjour et excellente semaine de part et d'autre de la blanche mer médiane, son nom au Sud ;)
18/03 07:36lefebvre
Je souhaite à tous les nobles représentants de la poésie, une très belle semaine.
17/03 10:32jacou
Bonjour Daniel et Assia. Ici grisaille. Bon dimanche à tous impénitents de la poésie !
17/03 10:20Yuba
Merci Daniel , bonjour et agréable dimanche tout le monde ; nuageux ici et une pluie serait bienvenue :)
17/03 07:51lefebvre
Je souhaite à toutes et à tous un très beau dimanche poétique. Heueueu, chez moi il pleut... M.....
16/03 10:12Yuba
Bonjour Daniel , bonjour Georges ... Sabah Said ou Heureux matin à toutes et tous :)
16/03 08:51jacou
Bonjour, et bon début de week-end à tous les fervents de notre site.
16/03 08:50jacou
Bonjour Daniel, c'est sympa à toi !
16/03 06:48lefebvre
ça me dit de vous souhaiter un beau samedi de poésies et +++ encore, avec mon amitié...

Qui est en ligne