Pourquoi le mont Parnasse est-il si escarpé ?
Seuls quelques uns parviennent à défier la pente
Après avoir grimpé, d'une rime on se vante
De la multitude les "uns" sont extirpés

Si les poèmes poussaient tels des pâquerettes
Qu'on épétale en lisant, qu'on épuise en mots
Tout le monde écrirait ses joies ses pleurs ses maux
Chacun en jouirait, voilà une requête !

Mais les siècles s'écoulent et le Parnasse reste
Haut, et les poèmes obscurs, clos, indigestes,
Hermétiques, et lus par les seuls marginaux.

Le jeune qui se lanc' se pense médiateur
En réalité il sépare les lecteurs
De tous ceux qui ne sont pas des originaux.

(La poésie est ma passion, et je regrette que cet art soit si élitiste et difficile d'accès. Ceux qui le disent universel l'utilisent pour se distinguer des "incultes". En se croyant unificateur du monde le poète ne fait que le scinder entre sa communauté poètophile et la masse des autres.)

Écrit par Zigzag
\"L\'art est un mensonge qui nous fait saisir la vérité\" Picasso

"Mon bonheur ne serait pas bien grand, si je pouvais dire combien il l’est… " (Beaucoup de bruit pour rien, Shakespeare)
Catégorie : Pensée
Publié le 01/08/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 01/08/2020 à 01:10:21
Peut-être que la meilleure option, c'est d'écrire pour soi... Puis, les muses ne sont pas élitistes pour deux sous ;-) Je lis des merveilles de parfaits inconnus, des poèmes plus fades d'illustres personnages.
Si je peux te poser une question : pourquoi trouves-tu la poésie difficile d'accès ? Quel est ton but, être reconnue dans le monde de l'édition ?

Je pense que l'histoire du succès, ce n'est pas que le talent, il y a beaucoup de facteurs aléatoires, dont celui de la chance. À tel moment ça marche parce que x ou y sont bien à leur place dans l'équation.
Par exemple, des poétesses talentueuses il y a dû y en avoir tout autant que des Rimbaud, Baudelaire et consorts, mais elles sont passées à la trappe car la femme n'avait aucune reconnaissance en ces siècles passés.

Je t'encourage à continuer l'écriture, tu as un petit truc clairvoyant dans chaque poème qui me plaît bien. Bonne route pour la suite, et... bonne chance ;-)
creature
Posté le 01/08/2020 à 06:46:21
La poésie n'est nullement élitiste, comme l'ont prouvé tant de poètes, Prévert et Queneau par exemple, qui ont démocratisé son accès à tous les publics par leurs thèmes de traitement. Eluard a su considérablement mettre la poésie à portée de tous. De plus, la chance a voulu que des chanteurs relaient des poètes en les interprétant, par exemple Aragon fut bien servi dans ces adaptations. Et j'en passe.
Bien sûr, à côté du versant qui se veut à la portée de tous, il existe une tradition hermétique dans la poésie, que Pascal Quignard fait remonter au Grec Lycophron, illustrée en France par Scève, Mallarmé, Char. Mais que dire de la poésie inspirée par la pratique américaine "objectiviste", soit la de scription presque prosaïque du quotidien par la poésie (Williams en est un exemple à suivre), qui a diffusé ici, notamment parmi les poètes amateurs ?
Un certain public choisit d'avance de se restraindre en décidant que la poésie est forcément élitiste, ce qui est totalement faux. Rien de plus simple qu'un poème de Ronsard ou de Corbière ! Des poètes bien sûr ont intérêt à se réfugier dans les tours d'ivoire bien commodes qu'un défaut de voir chez les lecteurs potentiels rend imposantes en apparence. Dans cette voie, le 19ème siècle a émis une théorie de "l'art pour l'art" où les Parnassiens "et d'autres, rares, se sont engouffrés. Il existe encore une telle tradition du sens illisible dans la poésie d'ici, heureusement rare.
Enfin, les poètes amateurs et les auteurs de poèmes ont parfois l'astuce de se vanter en laissant croire que l'écriture poétique est plus savante qu'autre chose. C'est totalement faux. Au contraire, le clavier de ses applications étant plus restreint que celui du roman, où tout le déploiement du langage ramifié est bien plus facile à opérer, la poésie ne dispose pas vraiment des moyens d'être élitaire, à savoir jeter aux yeux une combinaison inouïe de vocables rares, apprêtée dans un langage choisi et une tournure si noble qu'elle impose le respect. Et que dire de l'inculture de poètes amateurs alignant des rimes, démocratisant par leur pratique même la poésie d'aujourd'hui comme elle fut de tout temps, avec Villon, Du Bellay, Chénier, Hugo, Rimbaud, etc...et leurs mots simples, quand leurs métriques étaient savantes ? Mais là c'est un autre débat qui s'ouvrirait, semblable à confondre le jazz ou l'opéra avec pop et opérette, les romans de Guillaume Musso avec ceux de Pierre Michon...
jacou
Posté le 01/08/2020 à 08:17:54
Merci pour vos commentaires !
La poésie n'est pas élitiste par nature (bien sûr tout dépend du poème), aussi je suis d'accord avec le commentaire de Jacou.
Je pense moins à la poésie en elle même qu'à son public, et qu'à la manière dont elle est considérée. Sa connotation dans la société d'aujourd'hui. Dans le fond, c'est plus sociologique que littéraire.

Merci créature ! Pourquoi je trouve la poésie difficile d'accès, c'est considéré (au 21e siècle en France, mais peut-être déjà il y a plusieurs siècles, où la poésie ne se lisait que dans les salons littéraires) comme un "truc de bourgeois". Bien sûr, c'est un cliché, mais le fait est que la poésie se publie moins facilement, se lit peu et se vend moins bien que, par exemple, le roman. (C'est pourquoi j'aime ce site : il forme un bon-contre exemple de ce que je viens d'écrire).
Enfin, ça peut paraitre évident et c'est en simple bonus, la poésie n'est pas universelle ne serait-ce que car elle est écrite dans une langue et difficilement traduisible. Une bonne maîtrise de la langue (chose inégalement répartie) sépare les lecteurs de ceux qui, faute de cette maîtrise, ne peuvent pas en profiter. Mais c'est une autre question...
Mon but ? Pas spécialement qu'on me publie, je n'écrivais pas ce texte en pensant à moi. (Ceci dit, ça ne me ferait pas de mal). Je veux continuer à écrire, c'est sûr.Peut-être démocratiser la poésie, mais c'est un peu ironique de ma part car mes poèmes (sans que je ne le fasse exprès) sont assez élitistes...
Zigzag
Posté le 01/08/2020 à 10:10:39
C'est vrai qu'il y a ce côté injuste, pour les personnes analphabètes, qui ne peuvent pas avoir accès à la poésie écrite. Mais il y a aussi la poésie du dessin, la poésie des gestes et des moments... La poésie c'est tout un art oui, un art de vivre ! et non pas un petit code entre bourgeois. Elle s'immisce partout et dans la vie de tout le monde, si on lui prête attention...

Quant aux lecteurs de poésie, on peut les trouver, peut-être sont-ils plus discrets et qu'il faut faire la démarche d'aller dans un club de poésie ou à un rassemblement d'écrivain, mais je ne suis pas sûre qu'il sont "moins nombreux"... Il faudrait une enquête sérieuse à ce sujet de l'INSEE, sourire.

Merci encore à toi pour toute cette réflexion intéressante, bon week-end miss
creature
Posté le 01/08/2020 à 11:28:24
J'ai fait un petit test à ce sujet en publiant quelques poèmes sur facebook. J'ai choisi des thèmes du quotidien pour essayer d'intéresser le plus de monde. Seils quelques uns y ont été sensibles. Mes enfants par exemple ne s'intéressent pas du tout a ma poésie. Je pense qu'il y a une certaine sensibilité du poète que les autres n'ont pas forcément. L'amour des mots n'est pas le lot de tous. Il faut continuer à écrire pour soi pour se faire plaisir et ce site est juste parfait pour partager ses textes. Et vivre sa passion est déja une grande source de bonheur.
philomène
Posté le 01/08/2020 à 16:50:05
tu lances un passionnant débat tu écris avec talent et j'aime te lire!continue c'est fascinant:)bon courage amitiés
romantique
Posté le 03/08/2020 à 13:50:22
La poésie est partout, être poète s'est peut être simplement s'en rendre compte et en rendre compte.
eliosir
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

11/08 10:34creature
J'espère aussi, le côté défi est cool ;-)
11/08 10:28philomène
Merci beaucoup Marine cela m'enchante. J'espère qu'il y aura des adhérents à l'idée d'écrire sur une image inspirante
11/08 09:46creature
Philomène j'ai créé un forum pour ton idée de thème en commun.
11/08 09:11philomène
Absolument une belle fraîcheur se dégage
11/08 09:07creature
Oui les poèmes sont climatisés, heureusement ;-)
11/08 09:07philomène
Merci oui grâce à la climatisation . Une canicule d'enfer par ici
11/08 09:04creature
Bonsoir Philomène, je te souhaite une belle fraîcheur entre les mots
11/08 08:50philomène
Bonsoir tout le monde bonne soirée en compagnie des belles plumes
11/08 08:35creature
Par ici aussi 33°C mais pas de pluie en vue...
11/08 08:11creature
Quoique j'ai appris ce qu'est une bielle, grâce à un bout de chou de 3 ans passionné par le sujet.
11/08 08:09creature
Mais pas les locomotives : j'y connais rien :-)
11/08 08:08creature
PS. Si tu veux aussi me suggérer un sujet, je prends...
11/08 08:00creature
D'accord, je m'efface... pour ne pas déranger les muses ;-)
11/08 07:56Banane
oui, j'ai écris le premier quatrain !
11/08 07:56creature
(Je ne vois évidemment pas les mp.)
11/08 07:54creature
Ah ça tchat en mp, je vois ! Alors je boude.
11/08 07:46creature
Hubert, toujours là ? :-)
11/08 07:42creature
Ou le paranormal... je vous mets au défi d'écrire sur un paratruc
11/08 07:41creature
Eh bien j'ai écrit sur le parachute, écrivez sur le paratonnerre !
11/08 07:41Banane
Créature, donnes-moi un sujet !

Qui est en ligne

  • Membres :
  • Iloamys
  • Et aussi :
  • 45 invités