Il existe plusieurs portes accédant à l'étrange
Qu'on y entre ou qu'on sorte, ces couloirs de passage
Permettent autant que faire d'inverser le sillage
Un espace-temps qui diffère, c'est tout l'univers qui change.

Un ogre parmi les géant se cache, invisible
Matière, lumière et temps sont à jamais avalés.
Pourtant, d'après la formule, les trous noirs, les bien nommés,
Eintein nous le dit en calculs, pourraient être traversés.

Autre sas, autre infini vers le monde quantique.
Les particules sans soucis empruntent allègrement
Des chemins assez incongrus qui sortent de notre présent
Pour un lieu encor inconnu de tous nos scientifiques.

Mais laissons là la matière et tous ses comportements.
Invisible et légère, notre conscience se rit
De la physique, des sages, elle qui n'est que pur esprit
Lors des rêves elle voyage étirant son fil d'argent.

Et puis, pour changer d'univers et notre vision du temps,
Le vaisseau que je préfère, celui qui me transporte,
A pour nom poésie, douceur, rêveries qui me portent
Vers l'amour, la vague du coeur voyage au firmament.

Écrit par eliosir
"Il faut regarder la réalité en face."Pourtant, de dos, elle n'est pas mal non plus!
Catégorie : Pensée
Publié le 27/07/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 27/07/2020 à 10:15:08
Tout l’ésotérisme, le charme, le mystère et la clé finale de ces mondes parallèles (la poésie) est dévoilé avec maestria, une belle douceur des mots qui m'a enchantée. Bravo Eliosir pour surfer si proche du secret, j'aimerais que ce poème soit un livre, pour prolonger mon plaisir. Bonne journée cher gentleman des mots, comme l'a dit Jacou je trouve que ce pseudonyme te va à ravir
creature
Posté le 27/07/2020 à 11:49:42
Merci creature, j'essaie de ne pas trop les (les mots) maltraiter, mais cela fait-il pour autant de moi un gentleman? Rien n'est sûr ! Pour le reste, je crois que l'on n'en a pas fini avec les univers parallèles ou autres multivers car ils semblent être très nombreux. Je suis en tout cas ravi de t'avoir enchantée (ou peut être: enchanté de t'avoir ravie! Voilà encore un univers en boucle ;-))
eliosir
Posté le 27/07/2020 à 12:47:56
La poésie est un univers qui transporte un peu comme les trous noirs qui font vibrer l'univers .Toutes les découvertes de l'espace dans lequel on vit sont fascinantes et sont la preuve de la grande cohésion et complexité de la vie
fee-de-ble
Posté le 27/07/2020 à 12:54:29
Merci de votre passage fee-de-ble, oui, il existe plusieurs manières de quitter notre univers, la matière, le quantique, la conscience (voir le livre de Sylvie Dethiollaz, docteur en biologie moléculaire, voyage aux confins de la conscience sur le cas Nicolas Fraisse) ainsi que la pensée. Nous n'en sommes qu'au début de la compréhension de ces 4 facteurs. Excellente journée à vous... et gare aux moustiques !!
eliosir
Posté le 27/07/2020 à 13:04:25
C'est vrai que la poésie réussit à porter la robe du rêve et inversement le rêve peut se déguiser en tenue poétique ; des possibilités qui permettent de voir des libertés ou des étoiles sur un bout de texte ou une image infinie sur une vague argentée ...

Bravo est merci Eliosir pour le rapprochement des mondes parallèles, l'amour semblant en être capable dans ton poème !
Yuba
Posté le 27/07/2020 à 13:10:29
Merci Yuba, un mot important dans ce genre de voyage, "liberté". Liberté, liberté chérie comme le dit la chanson.
eliosir
Posté le 27/07/2020 à 17:26:34
Extra ce poème ! Je revois ici certains passages du film "Interstellar" pour les images créées s'inspirant de la physique stellaire, je pense également à Jean-Pierre Luminet, qui comme toi concilie la physique, l'astrophysique particulièrement, avec les récits dont on ressort plein d'étoiles dans les yeux, au sens littéral : la poésie, musique des sphères que l'astronomie nous dévoile si belles là-haut et partout autour de nous, petites puces !!! Merci Eliosir qui rejoint mes favoris dans ce jour faste à cet égard...
jacou
Posté le 27/07/2020 à 17:54:27
Merci Georges, encore un univers parallèle qui doit être fascinant: l'espace de tes favoris :-) Lorsque notre univers sera connu comme les poches d'un milliardaire, il nous restera encore plein d'univers à extrapoler, sans compter sur l'univers spirite et celui de la conscience.
eliosir
Posté le 27/07/2020 à 18:40:54
merci eliosir de ce poème mystérieux! bon courage:)
romantique
Posté le 27/07/2020 à 19:00:56
Si les univers parallèles possédent leurs propres dimensions d'espace et de temps engendrés par des phénomènes physiques qui restent encore hypothétiques, le voyage poétique de la conscience est un univers quant à lui bien réel et palpable pour qui s'y soumet. J'adore ce poème et en particulier "vers l'amour vague du coeur voyage au firmament". Cet univers magique existe réellement et tu nous le prouve par la beauté de ton texte. Merci de ce poème transcendant.
philomène
Posté le 27/07/2020 à 19:35:02
@romantique, merci de ton passage
@philomène, que dit-on d'un enfant toujours dans son monde, dans ses rêves, comme dans un autre univers...on dit que c'est un poète ! Vous avez donc bien raison, conscience, multivers et poésie font bon ménage !! Merci pour vos mots si gentils.
eliosir
Posté le 27/07/2020 à 19:59:54
Joli poème deux mondes parallèles la Poésie et le vrai mais pour certains il est virtuel
CRO-MAGNON
Posté le 27/07/2020 à 20:16:16
Merci Olivier, le monde que l'on connait l'est peut être beaucoup plus encore... virtuel!
eliosir
Posté le 28/07/2020 à 12:55:05
Juste un petit com parce que je n'aime pas trop le 13, c'est un nombre masculin.
eliosir
Posté le 28/07/2020 à 13:09:41
Sourire Eliosir, du coup j'ai vérifié mes poèmes, j'ai un 13 : "fleurs de nos entremêlés". Allez je le laisse tel quel, pour lui redonner un peu de dignité, à ce pauvre 13... Puis ça va, je l'ai écrit un 26 qui était un dimanche, et non un vendredi.
PS. J'espère que le 15, qui est aussi impair, ne te gêne pas... sinon désolée :-D
creature
Posté le 28/07/2020 à 13:23:07
Je viens de changer ton 13 pour un 14 (2X7) c'est beaucoup mieux.
eliosir
Posté le 28/07/2020 à 13:25:53
Ah merci, mais il y a aussi un 13 dans "pierre polie" et "longtemps" :-D (ils m'avaient échappé, les filous)
Si tu veux on s'épaule mutuellement à chaque fois qu'il y a un 13 dans nos poèmes. Je comprends cette manie, car j'avais la même avant lol. Du coup elle me revient, moi qui pensais être guérie snif...
creature
Posté le 28/07/2020 à 13:50:55
Je vois que tu es 13 au fait de cette manie, c'est avec plaisir que j'y remédie. ;-)
eliosir
Posté le 28/07/2020 à 15:47:06
Attraits des mondes parallèles, étranges, qui nous attirent justement parce qu'ils nous paraissent lointains, inaccessibles et donc mystérieux.

J'aime beaucoup les différents accès possibles à ces mondes, chacun une strophe, avec une bonne place faite à la science. Mais, en fait d'astronomie ou de physique quantique, je préfère, et de très loin encore, la poésie, qui nous ouvre une infinité de chemins vers ces univers.

Un poème que j'ai vraiment apprécié, merci beaucoup!
Matriochka
Posté le 28/07/2020 à 16:18:02
Merci Matriochka de votre visite, nous sommes donc d'accord, c'est aussi mon moyen préféré. Au plaisir de vous lire.
eliosir
Posté le 28/07/2020 à 16:38:38
Interstellaire

Vous semblez rassuré quand mon ombre incertaine
Glisse derrière vous et votre œil à coulisse
Glisse sur mes sabots vous épiez la porte
Et les fenêtres de vos murs divisent nos regards
Vous avez peur de voir et j’aime la lumière
Et mes nuits blanches folles sont terreur de vos jours
Depuis ce matin vert où téléfinement
Je perçus qu’un naufragé gisait
A quelques tours de roue de mon orbite folle
La rencontre spatiale et temporelle eut lieu
Les transmissions lunaires de nos amours solaires
Souffraient d’aveuglement
Nos navettes-nacelles balançaient
Et oscillent encore bercées par vents contraires
Heurtant météorites inérosables par désirêves
Rattachez mon vaissea au nombril de la terre
Car je me sens voler et j’ai peur de nous perdre .

1985
Limoges
marinette
Posté le 28/07/2020 à 17:26:39
ouaouhh !!! ça c'est du voyage qui me plait. C'est un texte superbe et inspiré. Je vous remercie pour cette lecture et le cadeau que vous me faites. Prenez soin de vous.
eliosir
Posté le 28/07/2020 à 18:03:37
Belle comparaison entre les mondes, ceux que l'on croit maitriser et les autres.
TANGO
Posté le 28/07/2020 à 18:15:54
Merci Tango. En fait, qu'ils soient quantiques, physiques, oniriques ou le fait de notre conscience, ce qui est amusant bien qu'un peu angoissant, c'est que l'on ne maîtrise rien;-)
eliosir
Posté le 02/08/2020 à 10:34:14
Bonjour,

J'ai plongé avec Plaisir entre ces Mondes .. la Lecture y fut passionnante ..
La Poésie nous le permet et Toutes Plumes, ici-bas, savent en aborder et longer les longs Couloirs, effrayants, colorés ou parfumés ..

Merci de ce Partage,
Lys..
Lys-Clea
Posté le 03/08/2020 à 16:02:31
Oui, vous avez raison, parmi ces quatre mondes parallèles, deux nous sont accessibles dès maintenant, le rêve et l'art. Alors, voyageurs, attachez vos ceintures!
eliosir
Posté le 03/08/2020 à 16:45:29
Une écriture au seuil de l'étrange, du paranormal, des sidérales
questions et des destinées ... Des univers que je goûte de plus
en plus, à croire que le temps, en passant, ouvre l'espace !

J'ai aimé cette lecture qui rend justice à la Poésie : Le voilà,
le monde extraordinaire que tant convoitent ! Mais pour y entrer,
il faut en trouver les clefs qui se nomment Souffle, Inspiration,
Elan, et vous les avez assurément découvertes :)
Ombrefeuille
Posté le 03/08/2020 à 20:09:25
Merci Ombrefeuille de ces mots sidérants qui m'ouvrent vers des mondes propres à me faire rougir. Temps et espace sont liés, donc une seule clé suffit.Continuez à transcender ce monde pour nous faire rêver.
eliosir
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

09/08 12:47jacou
Merci beaucoup Iloamys !
08/08 11:56Alphaesia
Bonsoir à vous toutes et à vous tous, je me fais rare parmi vous mais sachez que je ne perds jamais de vue nos horizons poétiques, je vous souhaite une douce nuit, malgré les ardeurs solaires qui tiédissent vos nuits...
08/08 11:10Iloamys
Un petit passage pour vous dire que j'accorde ma confiance aux modérateurs de ce forum.
Je vous ai toujours vu être très patients avant de prendre des décisions radicales.
Donc, pour moi, il n'y a aucun souci.
08/08 08:24jacou
Malgré de multiples rappels, et une longue tolérance, décision a été prise, collégiale, de supprimer son compte.
08/08 08:23jacou
Marinette a été menaçante envers la modération. Le talent n'excuse pas les manquements.
08/08 08:13Yuba
Marinette ayant dépassé les limites du supportable par un comportement insultant , récidiviste et menaçant envers certaines personnes ...
08/08 08:10Yuba
En effet , la décision a été prise après concertation au sein de l'équipe des modérateurs et n'a absolument rien à avoir avec le talent de Marirette ...
08/08 07:45CRO-MAGNON
J'espère pour elle que cette décision n'aura pas de conséquence sur son moral, sa santé
08/08 07:38eliosir
Je ne pense pas non plus que son talent indéniable soit la cause de la fermeture de son compte.
08/08 07:33eliosir
Je ne pense pas qu'une telle décision ait été prise à la légère.
08/08 07:32eliosir
Bonjour à toutes et tous. creature n'est pas l'ensemble de la modération de ce site, je pense que cette décision a dû être collégiale. J'ai tendance à faire confiance aux modé.
08/08 07:19AdA
Bonjour creature, cette nouvelle est un déchirement, car marinette est sans aucun doute l'un des voix les plus singulières que j'ai pu rencontrer sur les sites de poésie que je fréquente.
08/08 07:19AdA
Il est si difficile aux poètes véritablement créateurs, créatifs, inspirés et inspirants, dotés de cette vision que peu possèdent
08/08 07:19AdA
et des mots qui la peuvent exprimer, de trouver sur le net - ou dans des livres - un endroit que ne soit pas trop reculé, caché ou dissimulé pour pouvoir s'adresser à un public plus qu'uniquement confidentiel.
08/08 07:19AdA
marinette, dont certains éléments de la vie et de l'écriture ont guidé ma plume pour le texte "Comptine du cimetière", fait, il me
08/08 07:18AdA
semble, précisément parti de ces personnes véritablement capables de cristalliser en elles nombre des événements, situations ou interrogation s de la vie pour les restituer de manière tout aussi
08/08 07:18AdA
personnelle qu'universell e dans ces étranges éclats et jaillissement s de la poésie que nous recherchons probablement tous ici. Comme tous les vrais poètes sans doute (dont je ne suis
08/08 07:18AdA
décidément pas et dont beaucoup d'entre nous ne sont - ils en conviendront - pas non plus, tant j'ai pu observer à quel point l'écriture peut être une plaie et une malédiction pour ceux qui en sont traversés
08/08 07:18AdA
inévitablemen t penser à l'albatros que chahutent quelques hommes d'équipage ignorant tout des véritables aptitudes des virtuoses de l'air lorsqu'ils se trouvent à terre. Ce à quoi il bien possible que nous assist
08/08 07:17AdA
Quant au parcours de marinette en dehors de la poésie, que dire ? Qu'il mérite inévitablemen t d'être pris en compte, sans aucun doute, car il éclaire très certainement de larges pans de sa sensibilité, et q

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 147 invités