Tu étais la troisième,
Elle attendait ta venue.
Puis vint le temps où l’on pouvait
Te regarder là, dans ton petit nid.
Les femmes en blouses blanches
Ont dit que tu ne serais pas comme les autres
Qu’il faudrait lacer tes souliers
Toi, adulte, avec la naïveté de l’enfant.
On lui a dit que tu ne ferais pas partie
Des petits débrouillards.
Que toute ta vie, elle devra te prendre la main.

Ses bras ont tombé, son cœur s’est déchiré
Elle n’avait pas la force d’être un pilier.
À quatre mois, elle t’a laissé partir,
Sans jamais retenir ses larmes.
Dans ses bras elle t’a tenu
Toute petite ,toute menue.
Toi, ne sachant pourquoi tu étais née si tôt
Sans espoir de vivre auprès de toi.
Tu l’as regardé, les bras chargés de regrets
Le visage inondé par la honte, le désespoir.
Puis, tu es partie en silence
Laissant sur ton passage une cicatrice
Béante, ouverte et indélibile.

Écrit par fee-de-ble
la beauté est là où on s'y attend le moins
Catégorie : Triste
Publié le 24/07/2018
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 24/07/2018 à 16:23:59
beaucoup de blessures secrètes...
romantique
Posté le 24/07/2018 à 17:30:33
Oui, j'ai écrit ce poème pour une amie qui a choisi l'avortement quand elle a su que son enfant serait déficient.
fee-de-ble
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

29/09 07:38Iloamys
"...moi qui suis pauvre et n'ai que mes rêves, sous tes pas je les ai déroulés. Marche doucement car tu marches sur mes rêves. "
William Buttler Yeats

Bonn e journée à tous.
29/09 04:04jacou
Bonjour dans ce mardi généreux, ô d'Icetea les passants considérables ! :)
28/09 10:56Yuba
Merci Iloamys , belle soirée également :)
28/09 10:49Iloamys
Un proverbe Indien dit:
" Un sourire offert vous sera toujours rendu "
C'est ce qui s'est passé là.
Bonne fin de soirée Yuba et merci.
;-)
28/09 10:46Yuba
Si je peux apporter de la joie c'est tant mieux ...c'est mon optimisme naturel en lutte continue contre les angoisses du temps actuel ...
28/09 10:41Iloamys
Bonsoir Yuba
Tu sembles joyeuse.
ça fait plaisir.
;-)
28/09 10:38Yuba
Bonsoir tout le monde ! 😊
28/09 10:38Yuba
Prompt rétablissemen t à toi Philomène !
28/09 10:26Iloamys
Ho mince !
Toutes mes pensées pour une rapide guérison chère Philomène.
28/09 10:21philomène
Mais rien de grave que de gentils petits symptomes qui vont passer inchallah
28/09 10:20philomène
C'est pour ça que je ne suis pas très présente en ce moment
28/09 10:20philomène
Bonsoir à tous et un merci chaleureux à Yuba Jacou et Iloamys pour leurs bon voeux. Je commence cette nouvelle année avec une bonne petite infection covid hhhh
28/09 05:21Matriochka
Merci beaucoup Jacou, à toi de même :)
28/09 05:16jacou
Bonjour Matriochka : belle soirée à toi :)
28/09 04:39Matriochka
Bonjour Jacou, bonjour à toutes les belles plumes :) Quand arrivent froidures d'automne, la poésie nous réchauffe le coeur! Bonne semaine à tous :)
28/09 11:52jacou
Bonjour Oiseau Lyre ! :)
28/09 10:09Iloamys
Bonjour Oiseau-Lyre
Au plaisir de vous lire.
;-)
28/09 10:07Oiseau Lyre
Passez une agréable journée dans ce monde poétique façonné par votre coeurs et vos plus douces élégies.
28/09 10:05Oiseau Lyre
Bonjour à tous !
28/09 06:28Iloamys
Avec un jour de retard, je souhaite Philomène, que cette nouvelle année soit pour toi sereine et des plus douce.
Pour que tu n'offres encore ton charme poétique.

Bonne journée à tous.

Qui est en ligne

  • Membres :
  • Lys-Clea
  • Et aussi :
  • 132 invités