En l’île du silence il isole un seul style
Qu’il a choisi parmi les couleurs de ses nerfs
Dans les rêves profus que la nuit lui distille
Sans fin depuis toujours d’images visionnaires

Il sait la douleur des animaux et des hommes
Ceux qu’on abat dans les usines à la guerre
Tous les troupeaux ne sont qu’à tuer bêtes de sommes
C’est là blessure atroce au flanc des soldats fiers

Ses amis les peintres suicidés par la drogue
Ont montré la voie à ne pas suivre d’instincts
Trop brutaux qu’un même art vous rend fous vous fait dogues
Des substances servant à l’oubli du destin

Alors il peint la nuit dans un atelier froid
Mangeant miettes de pain thon disputé au chat
Avale ce vin chaud dont la cambuse est pleine
Du liquide inflammable à déraciner chênes

La toile avance et le motif nu se précise
Femme éternelle et le bordel pour la dompter
Car l’homme a faim de viande et met à vendre assise
Sa compagne d’un jour trêve de société !

Le tableau s’est fini grâce à des amis nègres
Le musée des « arts morts » tués par l’Europe est bon
Picasso caresse un fétiche il est intègre :
Ne pas vendre ces « Demoiselles d’Avignon »

Écrit par jacou
Poète en temps de détresse
Catégorie : Arts
Publié le 13/04/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 13/04/2019 à 04:26:20
magnifique j'adore cette douleur de la création; ivresse à la fois dans un décor
inhérent à l'artiste
qui me souvient de quelque chose écrite .
marinette
Posté le 13/04/2019 à 07:05:17
exigence dominatrice, douleur de l'enfantement sont le lot des créateurs de génie ..les artistes seraient ils d'une certaine façon, des héros de l'humanité..merci Georges.ton poème est beau ..bises!
Aria
Posté le 13/04/2019 à 15:18:08
Ce poème à ta manière talentueuse Georges, touche la ligne mince qui fait qu'une oeuvre soit une innovation dans son genre ...
J'ai appris grace à toi qu'Avignon ici ,est le nom de la rue ou se trouvait le bordel de Bercelonne ,l'art rejoignant ainsi le social.
J'ai pu visionner également une vidéo qui explique les étapes de la genèse de cette toile, un travail collossal de Picasso qui a influencé d'autres artistes comme Georges Braque , un natif d'Argenteuil, dans son tableau également cubique ;" le grand nu "!
Yuba
Posté le 13/04/2019 à 16:53:35
Marinette, grand merci pour ta sensibilité que tu as en partage avec tout créateur et artiste. La création est un enfantement douloureux où les entrailles souffrent, c'est certain.
jacou
Posté le 13/04/2019 à 16:59:50
Dominique, merci beaucoup à toi, l'enfantement d'une œuvre est souffrance de séparation, l'art est à vif, surtout quand il accouche d'une nouvelle façon de voir le monde, inouïe et inédite, ce que fut cette toile de Picasso, que même ses plus proches amis peintres lui déconseilleaient d'exposer, car ils la trouvaient trop hideuse (c'était vers 1907) !
Tu demandes si les artistes sont des héros du genre humain ?... Oui, à n'en pas douter, car en faisant un jeu de mots ce sont des hérauts qui annoncent l'avenir de l'humanité, ils s'avancent dans le futur en inventant de nouvelles façons de voir et d'explorer notre réalité ! Bises !
jacou
Posté le 13/04/2019 à 17:07:08
Assia, mille mercis à toi pour toute la documentation que tu as vue, visionnée, lue, concernant Picasso et ce tableau majeur dans l'histoire de l'art. Oui, le peintre y a mis de lui et du temps, d'où mon hommage ! Et puis, ce tableau était le premier à abolir la notion de la perspective, vieille de 5 siècles dans la peinture occidentale. Aussi, il mélangeait des nus féminins à des influences venues de l'art africain, en une mixité terrible à l'époque coloniale, enfin une scène de maison close n'était pas faite pour arranger les choses. Alors, scandale dans l'art !
J'ai été scolarisé au lycée Georges Braque dans les années 80 : Argenteuil se souvient de ses artistes. De même il y a un collège Claude Monet (car Monet habita Argenteuil pendant 7 ans, autour de 1875-1880).
jacou
Posté le 13/04/2019 à 21:28:40
Ce poème donne envie de se plonger dans l'art de Picasso, je trouve tellement difficile d'évoquer une peinture en poésie, et chez toi c'est très naturellement et délicatement que ta plume l'esquisse. Bravo et merci Georges pour "Art à vif" écrit de mots exquis
grêle
Posté le 14/04/2019 à 11:54:29
Merci Marine. Je te raconte l'origine de ce poème : m'intéressant à l'art rupestre préhistorique, j'ai emprunté une tripotée de livres dans ma mediathèque. Parmi eux, un trésor, un livre sur les arts primitifs, rangés avec eux par erreur, car il y était question, certes, d'art rupestre, mais moderne, car dédié à l'art des Aborigènes australiens. Trésor, parce que l'auteur y a raconté une énigme pour moi que je poursuivais depuis longtemps et qui est la genèse des "Demoiselles d'Avignon" par le jeune Picasso. Pour l'auteur du bouquin, c'était une anecdote pour mettre en valeur le fait que les peintres nous apprennent à voir, ils formulent la manière dont nous voyons le monde (perspectives des tableaux de la Renaissance, cubisme après Cézanne, abstraction après Kandinski, dripping avec Pollock). Anecdote donc, d'où j'ai pu écrire ce poème qui éclaire à mes yeux la révolution qu'à apportée Picasso en détruisant l'art perspectif hérité de la Renaissance, remettant à plat 5 siècles de conventions artistiques.
jacou
Posté le 14/04/2019 à 14:53:07
Ce cheminement me plaît beaucoup, l'inspiration de fil en aiguille est surprenante et enrichissante : tout est inspiration autour de nous, à nous d'ouvrir grands yeux et oreilles...
grêle
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

18/07 05:26jacou
Bonjour ! Désolé pour les problèmes d'accès au site . Fluminis est un magicien, et Yuba une fée !
18/07 05:13grêle
Hello Babel :-)
18/07 05:09Babel
Bonjour grêle =)
18/07 05:03grêle
Bonjour Assia, bonjour internautes passionnés de poésie !
18/07 03:55Yuba
Ravie du retour de notre site , bonjour tout le monde !
17/07 11:08Yuba
Bonjour Georges et bonjour à tous et à toutes sur les bords cadencés de la poésie :)
17/07 09:02jacou
Bonjour poétesses et poètes, voyageurs en contrées de fantaisie !
16/07 01:38Babel
Bonjour et bonne journée à tous =)
16/07 09:55marinette
coucou Aria
16/07 06:16Aria
bonjour Marinette et bonjour à toutes les muses!
15/07 12:55Yuba
Bonjour Georges ...bonjour et agréable lundi à toutes et à tous :)
15/07 11:05jacou
Bonjour à tous qui, sur des chemins de braise, avancez l'esprit frais de vers tiédissant au bout de vos phalanges !
14/07 10:41Yuba
Bonjour Georges ! bonjour bon dimanche et agréable 14 juillet à toutes et tous ! :)
14/07 09:04jacou
Bon dimanche !
13/07 04:49Sorel Ferdinand
Bonjour Jacou
13/07 04:46jacou
Bonjour Sorel Ferdinand
13/07 04:25Sorel Ferdinand
Bonjour à tous
13/07 01:01jacou
Bons feux d'artifices ce soir aux habitants de France !
13/07 01:00jacou
Bonjour à vous tous qui abordez ce week-end avec vos poésies de soleil et de plénitude...
12/07 08:37jacou
Bonjour poétesses, poètes, bardes et aèdes qui fleurissez chaque jour !

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 64 invités