J’ai aimé les femmes, puis j’ai aimé les tableaux
Composés de la même matière inflammable
Et tous ces feux qui se réjouissent dans les soirs
C’est la nuée de nos ardeurs confuses vers la beauté

Des effusions multiples se font en nous
Profusion de sentiments et de pensées
Nous sommes riches de tant de vive force
C’est de l’éclat dérobé au soleil amoureux de sa Terre

Le moi n’est pas indigne, mais il est à manier
Avec précaution quand on s’approche du feu
Les psychologues vont toujours à l’aventure
On est plus logique que la somme de ses affects

Les nerfs m’ont quitté en fin d’adolescence
Mais m’ont permis de connaître bien des poètes
S’il est vrai que la poésie est inadmissible mais vraie
C’est qu’elle mue la douleur en extase

J’étais figé et froid comme la glace aux pôles
Un futur sociopathe se dessinait en moi
Mais l’esprit est force irrépressible et les poètes
Furent des alliés de choix disant mes émois

Je leur dois fière chandelle, sans doute même un cierge
N’allons pas aux extrémités, que diable ! J’étais athée
Dans ce temps-là, à vingt ans c’est la curée des curés !
Puis je devins bête, mon destin inéluctable !

Écrit par jacou
Le poète éveille un monde dont il est le veilleur
Catégorie : Poésie
Publié le 08/02/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 08/02/2019 à 02:29:48
Une belle psychologie et une belle philosophie.
eric
Posté le 08/02/2019 à 10:56:12
Un magnifique cheminement de la pensée!

qui décrit en notes vivaces puis vitales les étapes qui révèlent les spécificités personnelles du poète baignant dans les moteurs de sa poésie. Permet moi Georges , d'y apposer mon envie de respecter l'originalité de cette confidence !
Yuba
Posté le 08/02/2019 à 11:38:54
quelle quête fascinante que la tienne jacou amitiés!:)
romantique
Posté le 08/02/2019 à 11:44:25
Un bilan psychologique maniant l'émotion et les pensées d'une façon tout à fait originale
fee-de-ble
Posté le 08/02/2019 à 12:35:17
Éric, Assia, Sylvain, Fée, merci pour vos messages chaleureux. Je veux éclairer un peu ce texte où je me suis confié :

J'ai découvert la force disruptive de l'amour à 17 ans, en même temps que la poésie de Rimbaud et d'André Breton le surréaliste. En même temps, une encyclopédie très riche en illustrations ainsi qu'un emploi, à l'âge de 18 ans, comme agent d'accueil en musée (Louvre et musée Picasso), m'ont fourni l'accès à l'art, à la peinture surtout, et donné substance aux autres aspirations vers la beauté.
Mais, à 19 ans, j'ai eu une hémiplégie temporaire qui a duré 6 mois, suite à quoi, les médecins m'ont diagnostiqué par erreur de prévision une sclérose en plaques. Suite à cela, j'ai eu peur de mon système nerveux, d'en perdre le contrôle physique et mental.
Alors, mon goût pour la poésie s'est affiné pour lier mes bonheurs et mes peurs, et c'est ainsi que j'ai découvert des poètes comme Antonin Artaud et Friedrich Hölderlin, tous deux ayant en commun d'être devenus fous, mais d'avoir jusqu'à la moitié de leur vie (vers 38 ans chacun, à un âge où Raphaël, Van Gogh, Watteau, Mozart étaient déjà morts, toutefois), écrit des poèmes équilibrés, intenses, très émouvants, avant de sombrer, et toutefois d'écrire encore rarement.
Ensuite, la dernière strophe atteste que je fus athée jusqu'à 28 ans, puis j'ai ressenti le besoin de croire, et c'est alors que je devins bête lol !
jacou
Posté le 08/02/2019 à 14:12:38
Je dirais que l'un ne va pas sans l'autre, joli tableau charmante esquisse.
Babel
Posté le 08/02/2019 à 19:17:03
Je vous remercie Babel. Les femmes ont nourri effectivement bien des inspirations de peintres. Les femmes peintres, telles Élisabeth Vigée-Lebrun ou Artemisia Gentileschi, plus nombreuses qu'on ne croit mais la petite histoire de l'art semble les oublier, ont elles-mêmes mis en valeur des femmes également bien souvent et bien sûr dans une optique féministe.
jacou
Posté le 09/02/2019 à 18:32:56
Une descente aux enfers suivit d'une remontée. Un parcours étonnant que vous avez su mettre en poésie.
On dit que la béatitude a quelque chose de niais, mais ceux-là s'en moque.
Weedja
Posté le 09/02/2019 à 18:55:17
Oui, merci beaucoup Weedja pour ces mots qui me font grand plaisir : la béatitude peut être un parcours semé d'obstacles, peut-être une façon de reprendre son souffle. Est-ce de la naïveté ? Je ne sais pas.
jacou
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

20/04 11:23Yuba
Bonjour Daniel et bonjour à vous toutes et tous qui de vos poésies imprimez le visage de notre site :)
20/04 07:14lefebvre
Bonjour les poètes
19/04 12:52Babel
merci !
19/04 12:04Yuba
Le message est envoyé à Rémi ...patientons :)
19/04 11:57Yuba
Bonjour Babel
19/04 11:57Yuba
La page d'acceuil a encore disparu ...je vais contacter Fluminis !
19/04 11:56Babel
bonjour Yuba
19/04 11:55Babel
la page d'accueil a un problème
19/04 10:53Yuba
Bonjour les mordus de poèmes , les fous des mots :)
19/04 01:26isma
Bonsoir
18/04 09:56Olivier RACHET
Bonsoir Yuba, bonsoir à toutes et à tous ! Oui jacou, une bien belle communauté...
18/04 11:30Yuba
Bonjour Georges , bonjour tout le monde !
18/04 10:29jacou
Bonjour belle communauté.
17/04 04:12Yuba
Bonjour Marinette ...merci pour ces impressions sur la communion des choses ...
17/04 02:01marinette
et sous mes pieds brûlants je sens le feu qui brûle
17/04 02:00marinette
je suis là entre les murs et sous la cendre
17/04 11:44Yuba
Bonjour Daniel, bonjour à toutes et à tous :)
17/04 11:03lefebvre
Bonjour les poètes
16/04 05:04Olivier RACHET
Oui espérons-le jacou. C'est bien le problème de ces magnifiques monuments, ils sont à la fois fragiles et solides, et ils réclament beaucoup de soins. La vieille dame n'a pas fini de nous émerveiller, croyez-moi !
16/04 10:41jacou
Oui, bonjour Assia, espérons qu'un nouveau Viollet-le-Du c architecte respecte bien la cathédrale...

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 31 invités