Pareil aux falbalas étoffés de ta robe
Ton visage fripé ne cache pas ses rides
Où ton jeune âge inscrit la vie qui se dérobe
Quand le destin nous peint un paysage aride

Tu fus avide à vivre et maintenant telle heure
Se souvient que c’est elle absorbée la dernière
Dans l’orbe de tes jours qui provoqua ce leurre
Dont la substance est forte et mène en des ornières

L’existence est l’avant-scène alternée de rôles
Dont nous répartissons des choix dès nos naissances
L’un emporte la tranche et sa vie sera drôle
À n’être que moments tissés en douce essence

L’autre explore à l’insu de son corps le théâtre
Où tous jouent sur pièce un instant du paraître
Au sortir de l’antre ayant été premier âtre
Et que tétées de mère a formé comme un reître

Il ira servir l’ordre assouvissant ses manques
Déchargé de l’esprit qui tant nous fait souffrir
Sera la main armée de la rixe des banques
Autour du monde où tout homme a bras à offrir

Elle la femme un temps deviendra la servante
Quand bien même un appel retentit dans l’Empire
À l’égalité dont sans cesser s’épouvante
La ligue humaine ôtant qui se destine au pire

Les piédestaux jetés sous les pieds de ces femmes
N’en ont hissé aucune aux sommets décisifs
Aucune maternelle efficience de l’âme
Mais l’homme en toute chose au sexe comme un if !

L’Homme noble ou manant, développant durable
Les complexes blessant des gaietés masculines
Où le corps de garde assure assez l'incapable
Dressant fier sur ergots ses poussées de poitrines

Mais la femme a présent dans sa besace humaine
Des peaux de nos enfants où le présent s’affirme
Du passé au futur dont elle est pont qui mène
Aux beaux équilibres qui sont déjà des firmes

Car s’affirme à venir la survenue des filles
Qui voudront recueillir la Promesse qui fut faite
Au genre féminin qu’un peu de rose habille
Les sarments consumés des sorcières défaites

Ton visage est fripé depuis deux millénaires
Que l’Église et le Siècle à ton corps font obstacle
Où la névrose à prise en ce pays des nerfs
Dont l'Imaginal a vu ton cœur tabernacle

Lui son cœur tabernacle entonne un chant de grâce
Résonnant sous la nef à la voûte ogivale
Que vienne à mourir l’homme ancien quittant sa race
Qu'il connaisse enfin Sœur l’éternelle rivale !

--------

(N.B. : "Ma Sorcière bien-aimée" était le titre français d'une série américaine datant des années 1960, dont l'héroïne se nommait Samantha, une "Witch housewife" aidant sa famille et pas du tout "desesperate" avec ses sortilèges arrangeant tout en fée du logis, et que j'aimais beaucoup lorsque je la regardais, enfant, dans les années 1970 ; on brûla puis on interna maintes femmes créatrices d'arts anciens tenues pour sorcières qui étaient femmes-médecines détentrices d'antiques savoirs, au cours de l'Histoire des seuls hommes...enfin Femme paraît pour son essor : que de sorts pour la "femme avenir de l'homme" selon Louis Aragon !

"L'Imaginal" dans la philosophie religieuse musulmane des soufis est la rencontre du sensible et de l'intelligible assurant un équilibre entre le Cœur et la Raison, l'intuition et la réflexion, selon l'universitaire Henry Corbin)

Publié sur Icetea le 17/02/2019

Écrit par jacou
Quand la lune illumine ma mine, je me détermine à sa lueur au bonheur.
Catégorie : Social
Publié le 15/01/2022
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 15/01/2022 à 09:38:56
super ..
ce feuilleton passe encore sur 6ter enfin en novembre il était encore diffusé
ma mère étant fan j'ai eu droit à quelques petits tours du nez
bon Week end jacou :)
MARIE L.
Posté le 15/01/2022 à 11:52:41
Un favori pour moi
C'est encore plus beau quand c'est dit de la bouche d'un homme
Tout le texte est d'une justesse et d'une poésie qui parle au coeur directement
Edelphe
Posté le 15/01/2022 à 12:46:04
Hormis le titre, je n’ai absolument pas fait de lien entre la série ( que je regardais également) et ton beau poème.
Non,moi en le lisant j’avais en tête la plus belle chanson dédiée aux femmes qui soit.:
" Une sorcière comme les autres " D’Anne Sylvestre.
Je trouve que ton poème s'en approche bien plus.
;-)
Iloamys
Posté le 15/01/2022 à 18:19:44
Moi sa me rappelle un mix de tekno je vous met le lien;
https://www.youtube.com/watch?v=Yv5QHG_60uY
sinon les paroles et le rythme me font pensé a Dooz Kawa.
Plume borgne
Posté le 15/01/2022 à 18:42:04
Mesdames, Dames du Lac ou du Temps Jadis des trouvères qui honoraient leur Dame élue de leurs chants improvisés sur musique en Occitanie au Moyen-Âge, Marie, Edelphe, Iloamys, je vous remercie de vos témoignages que, si je suis homme, je veux à la suite d'Aragon être un féministe conscient et lucide, demeurant homme qui adore tout de la femme, mais surtout en l'occurrence ses arts et patiences développés consciemment d'avoir été longuement bafouée, elle qui forme la majorité, la ténacité dans l'âge avançant désert d'âmes, qui met au monde et fait ses deuils nombreux doyenne, et qui exerce à 80 % des emplois à contrats précaires hors CDD et CDI à mi-temps, de care et soins primordiaux et mal payés, avec des payes en écarts de 25 % quand elle accède aux statuts des cadres directifs, et qu'une maternité peut envoyer qui serait considérée égale à une dépression dans son foyer pour toujours... Encore heureusement a-t-elle le droit à son chéquier et comptes bancaires personnels depuis 1965 en France (c'était hier !!!)

Pour l'Église naguère omnipotente, la femme fût jugée impure, elle qui est vouée à l'affection pour tous et tout, et s'ils nommèrent de tous les noms les Femmes ces homoncules raisonneurs dictant leurs philosophies (jusqu'à Schopenhauer malheureusement, mais pas Kierkegaard que j'aime avec son "Portrait du Séducteur qu'il convient de lire en pensant son renoncement à sa fiancée Régine Olsen...) : Ève tentatrice, Lilith infernale, sorcières pour bûchers des Salem,..., c'est que la puissance d'amour combat en efficace le pouvoir de destruction de l'homme. Freud avec Éros et Thanatos a conscientisé ce que la culture puritaine des États-Unis fondant la violence inouïe des hommes nantis d'armes à feu (ça descend jusqu'aux "Incel" se félicitant entre eux de tuer des femmes qui ont refusé leurs viols déguisés en séductions), semblable à la violence anti-féminine de certains pays musulmans tels que l'Arabie Saoudite (secte des Wahhabites née au 18ème siècle), l'Afghanistan des Talibans (et, déjà, Shah Massoud qui leur résista et fût tué par Al-Qaida possédait deux femmes...), violence qui s'étend dans le monde arabo-musulman, où les femmes contraintes à cacher la beauté qui engendre la douceur du regard d'aimer séduit crée ces hommes tueurs d'eux-mêmes tout d'abord (le terrorisme musulman tue à 90 % des musulmans) par frustrations sexuelles : Freud comme Kafka ont pressenti le 20ème siècle en son Nihilisme et son Absurde criminels, deux génies issus vers 1900 de la Mitteleuropa !

@Edelphe : merci, je suis touché par vos mots parlant du coeur,
et en plus votre favori !

@Iloamys : je te remercie mais c'est si peu que mon remerciement sobre quand tu me cites Anne Sylvestre, sa chanson que je vais écouter si j'ai pu un peu m'en approcher, et que tu dis si belle.. Merci encore une fois à toi !
jacou
Posté le 16/01/2022 à 10:35:45
Bonjour,

Beau Texte ..

Mais malgré le Passé où tant de Femmes furent dilapidées et j'en passe, de nos Jours, Leçons ne sont point prises en Considération, car encore, Ici et là, on les tue, les brûle, les dégrade moralement ..

Bravo de laisser ce Texte à nos Lectures ..

et tant qu'à la " Sorcière bien-Aimée " si connue, Nostalgie revient de revoir ces Episodes .. et p'tit Nez craquant ! :)

Amitié,
LyS ..
Lys-Clea
Posté le 16/01/2022 à 13:51:48
Bonjour Claire, et merci beaucoup.
Un p'tit nez craquant a sortilège lol (j'avais oublié ce détail important !)
Tu as écrit "dilapidées" pour les femmes qui furent tant bafouées : on dilapide un trésor, en effet, le trésor qu'est toute femme, qui donne vie, prend soin, se dévoue, et construira en se renonçant même mais en conseillant en sûreté le capitaine, l'explorateur ou le premier ministre qu'elle a tenu bambin contre son sein protecteur et séduisant et...tout ce qu'elle veut faire et qu'elle sait au mieux faire parce qu'il lui importe à elle de ne pas défaire la Vie, simplement. D'où mon hommage de ce poème, à ma mère par exemple, et à ma sœur, et etc...

Amitié.
jacou
Posté le 18/01/2022 à 23:48:13
Un poème d'une grande beauté !...
J’aime beaucoup ce qui pourrait sembler un décalage entre le titre évoquant la série comique américaine et la profondeur de ton texte et qui en trouvant des mots justes lui donne une grandeur qui traverse les âges…
Un favori pour ce bel hommage que tu fais aux femmes, à la Femme…
Lucyline
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

28/01 10:11Yuba
Bonjour Daniel et Matriochka ...agréable journée tout le Monde ! :)
28/01 05:35lefebvre
Bonjour, les poètes, je vous souhaite une belle journée ensoleillée
26/01 14:12Matriochka
Puisse cette seconde partie de semaine vous être favorable et agréable 🤞
26/01 14:10Matriochka
Bonjour Daniel, Jacou, Lucyline, Yuba... et toutes les plumes bien inspirées 😊
25/01 07:24lefebvre
Bonjour à tous les poètes, je vous souhaite de belles créations,
24/01 14:45jacou
Bonjour Célyne et Daniel, je suis heureux de vous saluer bons piliers d'Icetea (je n'ai pas dit doyens lol)... Bonjour à vous tous de notre belle Communauté !
24/01 11:52Lucyline
Bonjour et bonne semaine à tous ! Quelle continue à nous offrir de beaux textes ...
24/01 06:46lefebvre
Bonjour et bonne semaine
23/01 12:28jacou
Bonne journée de dimanche à tous :)
22/01 11:03jacou
Bonjour Assia. Bonjour nobles buveuses d'ambroisie et nobles buveurs d'hydromel, ces nectars des dieux inspirant qui ont nom ici Iceteapeche ! Bon début de week-end !
22/01 11:03lefebvre
Bonjour Yuba bonjour les poètes je vous souhaite une belle journée
22/01 10:24Yuba
Bonjour Soraya ...bon samedi tout le Monde :)
21/01 02:47ParadoXx696
Bonne nuit :)))
20/01 07:01lefebvre
Bonjour les créateurs de rêves
19/01 17:14Musouka
Et bien, il ne faut pas trop flirté avec la fée verte ;-)
19/01 16:46Chrysantheme
à tort ou à raison tant il est vrai que c'est un poison qui fait parfois perdre la raison
19/01 16:02Musouka
Ça commence à être du tord-boyaux votre truc ;-)
19/01 15:54Chrysantheme
perso je suis déjà monté à 51 degrés avec un pastaga
19/01 15:48Musouka
Disons qu'il faut bien se couvrir. J'ai déjà vécu des 32 sous zéro. La, c'est un peu de la douleur si vous êtes pas bien habiller ;o
19/01 15:02Iloamys
Ha oui ? Quand même !
Moins 23, ça doit piquer !
^^

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 114 invités