La promesse comme une brise à donner des frissons
Où j'oublierais jusqu'à mon nom
Verrais je dans tes yeux la flamme du désir
Ou un simple sourire
Sera-ce une rencontre au sommet
Ou un simple baiser
Sentirais je ton corps frémir
Ou te perdras-tu dans mes yeux
Ou les deux
Le temps sera -t il court
Ou les heures vibreront d'amour
Aurais-je envie de m'enfuir
Ou de ne plus partir
Faudrait il en rêver
Ou de laisser aller
Quand viendra le moment
Je sais que mes mains trembleront
Je sais que la gorge nouée
J'aurais peur des regrets
Et qu'au moment fatidique
Ce ne sera peut être pas magique
Une promesse qui sera tenue
Mais que se profile en vue
Un jardin secret à préserver
Ou un moment à oublier
Qui pourrais répondre
A ces questions qui me mordent
Le moment venu sera angoissant
Et la promesse est celle des amants
Qui vont se découvrir
Dans un profond soupir

Écrit par philomène
vivre l'instant présent
Catégorie : Amour
Publié le 14/09/2020
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 14/09/2020 à 20:37:08
Beaucoup de questionnements qui démontrent la crainte de cette première rencontre.
Et puis en même temps, l'envie est là et elle est palpable sous ta douce plume.
Merci Philomène.
Iloamys
Posté le 14/09/2020 à 22:08:01
Profonde, splendide...promesse à venir, délectable à souhait... Je vous la souhaite énivrante, oublieuse dans des bras d'étoffe et des tapis de plumes. Beau poème du désir. La crainte est naturelle, un bel inconnu tremblera lui aussi.
Merci Philomène d'écrire au feu de la passion.
jacou
Posté le 14/09/2020 à 22:27:36
sublime sensuel un désir secret décrit avec tendresse!merci bonne soirée !en favori...bon courage!amitiés:)
romantique
Posté le 16/09/2020 à 16:45:46
Une promesse comme un désir, comme un envol, on sent dans ce poème la fébrilité qui côtoie la crainte, la sensualité qui se mêle l'appréhension.

Tout est dit par les mots et leur agencement des sentiments profonds que suscite en leur coeur la perspective de ce moment que s'apprêtent à partage les amants.

Une belle intensité, merci beaucoup! Amicalement :)
Matriochka
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

28/09 11:52jacou
Bonjour Oiseau Lyre ! :)
28/09 10:09Iloamys
Bonjour Oiseau-Lyre
Au plaisir de vous lire.
;-)
28/09 10:07Oiseau Lyre
Passez une agréable journée dans ce monde poétique façonné par votre coeurs et vos plus douces élégies.
28/09 10:05Oiseau Lyre
Bonjour à tous !
28/09 06:28Iloamys
Avec un jour de retard, je souhaite Philomène, que cette nouvelle année soit pour toi sereine et des plus douce.
Pour que tu n'offres encore ton charme poétique.

Bonne journée à tous.
28/09 04:15jacou
Bonjour à tous les membres, poètes, commentateurs , invités et passants du forum poétique Icetea !
28/09 04:14jacou
Bonjour Philomène : bon anniversaire à vous !
28/09 04:14jacou
Bonjour Assia.
27/09 11:27Yuba
Bonsoir à tous , avant Minuit , je voudrais souhaiter un joyeux anniversaire à la poètesse Philomène :)
27/09 03:33Syntax_Error
Dans la vie, appliquer cette recommandatio n est fort utile pour éviter les déconvenues.
27/09 03:29Syntax_Error
Lorsque que quelqu'un écrit, il se donne d'abord à lui-même avant de prêter aux autres..
27/09 01:29Iloamys
je dois quitter.
Bon aprem
27/09 01:28Iloamys
Les donner est une image.
Le lecteur en fait ce qu'il veut.
Il ne sait pas toujours exactement de quoi je parle dans mon poème.
Ni à qui.
Donc, il le fait sien.
Et c'est très bien.
27/09 01:18CRO-MAGNON
Mes écrits sont miens, ils n'appartienne nt qu'à moi ! Je ne les donne pas je les partage avec le lecteur !
27/09 01:17CRO-MAGNON
Le lecteur s'approprie que son interprétatio n pas celle de l'auteur
27/09 01:16CRO-MAGNON
J'écris ce qui me vient plus que ce que je veux, je ne me donne pas !
27/09 01:13Iloamys
Je suis d'accord Cro.
On écrit pour soi.
Mais en livrant nos textes, on se donne entièrement.
Le lecteur s'approprie le texte.
27/09 01:11CRO-MAGNON
Les Musso et compagnie ne sont pas des ecrivains mais des auteurs à faire du commerce
27/09 01:09CRO-MAGNON
L'auteur se donne d'abord à lui-même, on écrit par soi, pour soi et après pour les autres
27/09 01:07Iloamys
Cette citation de Montaigne syntax_Error ne concerne t-elle pas plutôt le rapport humain que l'écriture ?
Il me semble que dans l'écriture, l'auteur se donne au lecteur plus qu'il ne se prête.

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 131 invités