Te laisse pas avoir
Par le conditionnement qui pollue ta pensée
Te laisse pas engloutir
Par le vide derrière les façades retouchées
Te laisse pas emporter
Par le mouvement d’une foule égarée

L’existence est un passage
Avance en paix quand tu traverses
Les terres où les corps sont des cages
Qui défilent
Errant dans un milieu aux styles

Avance
Et ne te perds pas de vue
Ne fais pas tienne une direction
Qui t’éloigne de tes convictions

Préserve la clarté de l’esprit
Esquive les gouffres des industries
Ne sois pas esclave des jugements
Tu sais distinguer l’essentiel
Si tu sens des regards brulants
Scrute l’immensité du ciel
Tu trouveras l’éternel rappel
Qui balaiera l’insignifiant
Dans lequel nous sommes enfermés
Car nos pas sont surplombés
Par quelque chose de bien plus grand
Qui nous dépasse infiniment
Un instinct plus fort que tout
Qui parle à l’intérieur de nous

T’es magnifique quand t’es toi
Simplement toi, entièrement toi, rien d’autre que toi
Vivante et réelle
Car c’est dans le naturel
Que le reflet de l’âme étincelle
Et c’est là la seule vraie beauté
L’authentique pour réceptacle
Du rayon qu’on n’a pas filtré
C’est comme un fragment de miracle
Qui frappe l’œil
Et me fait souhaiter si fort
De te voir un jour en accord
Incarner ta vérité
Et retrouver ton unité

Car ton corps est sacré
Petite sauvage
Ne te laisse pas dompter
Par leurs images
Qui nous rongent
Et guéris-toi de leurs mensonges

Rappelle-toi
Face au regard qui te broie
Qu’il n’est rien
Et que toi seule a fait le choix
De lui accorder un poids

Alors ne baisse plus les yeux
Et si la honte se profile
Refuse-lui à jamais l’asile
Affranchis-toi d’un schéma
Qui ne te correspond pas

Ne te laisse pas domestiquer
Car il n’y a rien de plus beau
Qu’un refus de s’incliner
Transcrit sur le relief d’une peau

Petite sauvage au regard pur
Habitée par une âme de reine
La vraie noblesse n’a d’autre parure
Que le sang qui coule dans ses veines

Enfant nomade, le ciel nocturne
Scintille, criblé par les prières
Que j’y ai inscrites une à une
Demandant à la lumière
De nourrir la force en toi
Pour que tu brises tes dernières chaînes
Et qu’enfin tes ailes se déploient

C’est l’unique vœu qu’il me reste
Confié à l’étoile passagère
Te voir un jour réaliser
Que tu mérites de t’aimer
Entière

http://www.poesiedesrues.com/ecrits-collateraux/a-une-sauvage

Écrit par poesiedesrues
"Empoigner chaque défi ornant notre horizon
Que ce soit dire un mot ou bien gravir un mont
Et dans l'éternité d'une seconde en chute libre
Conquérir le frisson de se sentir revivre"
Catégorie : Poésie
Publié le 23/02/2019
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 23/02/2019 à 11:26:54
Une poésie fort profonde sur l'essentiel de l'être, et les nombreux pièges au passage de l'existence pour passer à côtés. Magnifiques réflexions sur la vie!
fee-de-ble
Posté le 23/02/2019 à 11:47:48
Un vrai hymne à la liberté ce poème !
Plus qu'une invitation , c'est une prière pour se défaire des frontières sociales qui entravent l'épanouissement de l'être dans sa recherche de l'essentiel ..
Merci et Bravo poétesse !
Yuba
Posté le 23/02/2019 à 12:42:00
Que c'est simple, la vérité dite à un enfant, à la petite sauvage qui découvre le monde et tous ses pièges avec ses yeux neufs ! J'aime ce poème vif où tout est dit de notre monde de "grands" ayant installé des chausse-trappes, des attrapes-nigauds, et autres fredaines et billevesées comme de soi-disant nécessaires à vivre. Une chose est utile pour vivre, à mon sens : le jugement inspiré par les conseils des anciens.
En faire un poème est un art de dire très intéressant.
jacou
Posté le 23/02/2019 à 15:13:34
Merci à vous !
poesiedesrues
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

25/06 09:42Babel
Bonjour Yuba
25/06 09:29Yuba
Bonjour aux uns et aux autres ...âmes précieuses de ce site : agréable mardi !
24/06 10:13Yuba
Bonjour Georges et bonjour à toutes et à tous ; le climat s'est réellement inversé , ici le temps est nuageux et ne fait que 22 ° c ...pour vous rafraichir, partez donc vers le sud !
24/06 06:53jacou
Bonjour à tous ! Bon début de semaine, et protégez-vous de la canicule...
23/06 07:46Yuba
Bonsoir Jonathan !
23/06 05:04feuille_au_vent
Bonjour à tous et à notre doux soleil
23/06 11:57Olivier RACHET
Bonjour et bon dimanche à tout le monde ! Oui Yuba c'est un bon conseil ! Plus que jamais la fraîcheur des images poétiques devra nous abreuver...
23/06 11:47Yuba
Bonjour Babel et Georges ...bon dimanche la communauté et contre la canicule je conseille de la Poésie à volonté arrosée d'eau fraiche :)
23/06 11:12Babel
Bonjour Jacou
23/06 10:54jacou
Bonjour poétesses et poètes ! Attention, la canicule va s'installer cette semaine, et, selon vos régions, ça va griller !
22/06 08:24Yuba
Bonsoir Dingo et merci pour l'info .En fait je l'ai compris plus tard, Battler Britton c'est le second pseudo de Zeev Stern qui s'était trompé de barre de recherche...
22/06 08:07Dingo
Yuba "battler britton" c'était un book illustré (hier) je crois qu'il narrait les épisodes des aviateurs de la 2 guerre mondiale
22/06 05:17Yuba
???
22/06 05:13Zeev Stern
battler britton
22/06 01:46Yuba
Bonjour Georges et Babel ...agréable samedi aux rois et reines en temps des cerises :)
22/06 10:28jacou
Bonjour Babel. Bonjour et bon week-end à vous tous, passagers du site qui avez de la poésie plein le cœur !
22/06 09:49Babel
bonne journée*
22/06 09:49Babel
Bonjour à tous et bonne jour en ce début caniculaire
21/06 09:14Yuba
Une baie rouge pour un pinson ...mon bonjour ! en chanson ...pour une agréable fête de la musique à chacun :)
20/06 11:12Yuba
Le matin consonne et voyelles s'envolent ...bonjour les rossignols :)

Qui est en ligne