» Forums » Délires et Jeux » Croiser les séries pour un poème


<< Page précédente - - Page suivante >>
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 08/12/2022 à 19:11:44C'est le papier envoyé
Par une bouteille en mer
Le nouveau débordement
Des vagues de mon cœur

Faillir à verser des larmes
Balance des vents contraires
Dans ma conscience obnubilée
Par la roseraie de cet hiver

Paroles en poème, en l'air
Le président reste le verbe
Qui veut aider ces maux
À sortir de l'eau leur tête

Puis les fleurs à refleurir...
Malgré les bourrasques sévères !

***

Carmin
Imposer
Frissonner
Hanches
Sensualité

Arlequin
Dérive
Valise
Écriture
Mourir
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 09/12/2022 à 11:50:21La sensualité des lignes qui couvrent mes pages
Met du carmin sur les ailes papillons
Qui volent dans mon ventre et sous mon crayon
Pour révéler des textes mi fripons mi sages

Qui font frissonner les hanches qui tanguent
Dans les dérives de mes pensées lascives
Adopter une attitude charmante et positive
Pour ne pas craindre les effets boomerang

J’impose à mon écriture de vivre en liberté
Jouir de l’inspiration aux doigts agiles
Qui pose sa valise de rêves sur mon île
Pour me satisfaire au-delà de tout souhait

Alors le destin s’amuse à calligraphier
Avec des clins d’œil un peu coquins
Quand la vie prend des couleurs d’Arlequin
Mes doutes meurent dans le fond de l’encrier

***

opposer
dialogue
contrôle
épaule
pression

imaginer
contact
douleur
jouer
sauveur
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 11/12/2022 à 15:21:45Imaginer ma douleur ou la vôtre
Est un contact qui n'a lieu
Que dans un astral dépourvu de jugements
Un monde qui nous accueille comme apôtres
Au service de l'Amour sans conditions
Celui qui dessine un sourire heureux

Le dialogue est pauvre sans ces mots
Qui m'échappent quand je pense à vous
Parce que le cœur palpite plus fort
Quand on supprime tous les garde-fous

Je ne sais pas jouer dans cette Vie masquée
Le contrôle appartient à Dieu
Et nos épaules se retrouvent pâles
Trop pour se laisser pleurer

Le problème est cette pression constante
Qui ne cesse jamais de marquer cicatrices
Sur la langue, vide de ne pas trouver
Un sens ou un sauveur dans les jours de vice

La douleur reste à lénifier...
Peut-être quand tout cesse de crier
Autour de nous.

***

Flûte
Tristesse
Vieille
Traverser
Époques

Peintures
Torse
Zigzag
Croire
Reprendre
haut de la page
marinelise
Sexe:
Posté le 11/12/2022 à 18:04:53et sur la flûte traversière
sous les plafonds peints de Versailles
je traversai toutes époques
chanteurs aux cordes en zigzag
au torse plein sous le gilet
reprenant sans tristesse
les yeux perçants du jeune abbé
dans sa vieille soutane lourde
je crus revivre le passé !

archet
fenêtre
souffler
tenir
bleuté

muraille
pupitre
violon
regard
secret
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 11/12/2022 à 18:16:25À la nuit tombée je deviens souffle
Entre les murailles dressées
Je bouge comme une onde traverserait
Le courant de la rivière de forêt

Vers les plus hautes fenêtres je vole
Tenant en mon cœur les pensées oiseaux
Qui, bleutées, se confondent aux étoiles
Et le regard de l'Ange je sens en secret

Un violon pour compagnon est ma destinée
Le pupitre c'est les notes dans le sable tracées
Et que la mer soit le plus bel archet, déchaîné
Sur les cordes de mon cœur
Sur le sourire que toute cette liberté
Se permet de dessiner.

***

Dépression
Chanteuse
Bar
Électrique
Western

D'or
Effleurir
Minot
Lavandin
Scotcher
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 13/12/2022 à 06:53:41Qui peut effleurir d’or l’avenir des minots
Qui scotchent sur la voix basse d’une chanteuse
Lasse de ses déboires de sa vie amoureuse
Et ne voient dans leurs vies rien de nouveau ?

Eternel western qui donne des coups de bottes
Sur des envies coincées sous lumières électriques
Dépression qui s’entend dans les soupirs de la musique
Dans l’attente immobile des pensées qui trottent

Accoudée au bar l’espérance fatiguée est chagrin
Noyée dans les marasmes d’un quotidien stressé
Les jours ont même saveur qu’un tableau décoloré
Qui pourra offrir au cœur essence de lavandin ?

***

suspect
urgence
deviner
vivant
arme

détail
question
vouloir
rendre
secret
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 15/12/2022 à 09:15:45Suspect désir en mon cœur
Dans l'urgence d'aimer
Je laisse deviner
Et le temps aux émotions
Du Vivant qui s'anime
Arme pleine d'étoiles
Au détail vif et tranquille

Sans questions en suspens
Vouloir résoudre l'énigme
Tel rendre un soupir
Dans le secret de l'estime
M'inspire un Amour
Une envie de nager
Dans la mer des songes
Plus profondément

***

Effacement
Carriole
Plume
Clepsydre
Tempestaire

Imaginer
Lisse
Trappe
Ocre
Or
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 16/12/2022 à 02:04:49Une plume est tombée de la carriole du temps
Arrêtant la clepsydre pour un regard
Emmitouflant le destin de hasard
Pour vivre plus intensément le présent

Alors les tempestaires ont imaginé
De la neige d’or pour les cœurs sincères
Des trappes ouvertes sur les mystères
Dont la lumière rend l’âme apaisée

Par l’effacement des brumes du passé
Dans la chaleur d’une main posée
Accueillir une paix toute naturelle

Avec la force d’une foi authentique
Atteindre une terre ocre et magique
Comme un cadeau l’avenir lisse ses ailes

***

habiller
calme
balade
jouer
longtemps

tristesse
ombre
passage
antichambre
bouleverser
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 16/12/2022 à 16:29:49Dans l'antichambre de la tristesse
J'attends le songe qui va évanouir
De l'Amour le sensuel et le geste
J'attends à l'Ombre de mes soupirs

Habillée du bleu profond de la mer
Et nourrie de balades au clair de lune
Mon coeur est à flots d'un éphémère
Souffle de vent bouleversant les dunes

Le passage d'un ange en discrète étole
Sur mes épaules réchauffe le souvenir
Qui se jouera longtemps en lumière d'or
De l'étoile cueillie dans ce calme désir

***

Justesse
Doux
Astre
Océane
Ceylan

Parcheminer
Parsemer
Tresse
Calebasse
Bon
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 17/12/2022 à 06:43:06Je lis dans les astres le thé de Ceylan
Des espoirs qui viennent parsemer
La vie quand elle vient à trébucher
Quand le bonheur à s’inscrire est trop lent

La justesse d’une voix océane
Est toujours d’un doux réconfort
Tendre quand le doute hurle fort
Quand les incroyants ricanent

Gardien le temps sait parcheminer
La vérité des in scriptions millénaires
Dans un sourire un caractère
Dans un clin d’œil complice révélé

Un chant résonne au fond des calebasses
La sagesse garde des codes insoumis
Pour faire exploser la réalité des envies
Danser ou trébucher toujours avec classe

Je m’émerveille des liens qui se tressent
L’univers aime les clins d’œil complices
Il sait la valeur d’une âme en édifice
Quand être bon est la plus belle des richesses

***

rêver
mystère
habiter
silence
trésor

monde
oubli
sourire
envol
ronde
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 17/12/2022 à 15:40:06Que le monde oublie ses averses
Aujourd'hui tout sourire il va trembler
D'une ronde de joie, tous soudés
Dans un trésor de mystère et tendresse

Rêver est une chance, gardons-la à portée
Pour habiter ces jours comme un envol
Et le silence va accepter des couleurs folles
Pour que Demain revienne aussi inoubliable et gai

***

Accorder
Vanille
Adoptée
Renard
Pensées

Collines
Atrophié
Chance
Gratte-ciel
Voisine
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 18/12/2022 à 05:12:47Renardes mes pensées gravissent les collines
Des doutes qui me regardent avec envie
Quand le ciel en clin d’œil me sourit
Pour m’accorder la chance de présences divines

Sans passion la patiente vanille est atrophiée
Mais s’offre le réconfort d’une saveur entière
Réalité des amours que les dieux envoyèrent
Pour que l’âme cultive l’avenir avec beauté

Dans l’espoir d’une vie en multicolore
Adopter une conviction qui respire encore
Qui se dresse malgré l’ombre des gratte-ciel

Quand voisine l’envie de tout plaquer
Reste la force incommensurable de rêver
Qui se construit dans la magie d’un arc-en-ciel

***

éléphant
rouge
guide
course
réunion

fêlure
force
profonde
étincelle
trainer
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 18/12/2022 à 19:52:52Une fêlure à travers la force
Profonde émotion au souffle d'étincelles
Je traîne la lune et son rêve d'écorce
Comme la Dame Blanche ne se décroche pas du ciel

La course est cet élan qui me révèle
Rouge de coquelicot sur mes joues sensibles
Le cœur éléphant dans la forêt de l'irréel
Palpite comme un roi au point d'or irrésistible

Guidez mes pas jusqu'au Soleil voilé
La réunion de sa lumière et du suranné
Auront raison de toutes mes blessures
Un parfum de douceur rassérénera l'Amour

***

Illogique
Îlienne
Promenade
Phare
Graines

Poudre
Aube
Gingembre
Méditation
Requiem
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 20/12/2022 à 18:13:21Illogiques éoliennes
Sont les pensées de ce soir
Promenade au coup de feu
Promenade au phare

Des graines semées jadis
N'ont vraiment rien donné
Et îlienne je suis restée
Dans mon cœur à plaie
Dégoûtée de cette ville

Comme une poudre prête à flamber
La méditation se métamorphose
En requiem car dans mes pensées
Je suis déjà passée
De l'autre côté de l'Aube

Et Gingembre je ne saurais pas caser
Avec tout ce blues en pluie sur moi
Les illogiques éoliennes font l'horizon
De qui j'ai été, de qui je serai.

***

Enterrement
Glacial
Spectre
Horrifier
Secousse

Mensonge
Revenir
Demeure
Frisson
Blanche
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 21/12/2022 à 09:08:54Bonjour Comète. J'ai lu que tu avais écris un poème inspirés par ton avant-dernière série ;)
Je propose quand même le mien et un en suivant pour ta dernière série :

Evacuer quelque poudre de méditation
En requiem d’une aube aux couleurs gingembre
Qui se dépose sur les murs de notre chambre
Quand disparaissent les pures intentions

Vouer à une îlienne promenade nos envies
Laisser germer les graines pour se découvrir
Quand les doutes entre Nous viennent mourir
Comme pour éliminer de l’amour la maladie

Il n’est plus grande inspiration que le celle d’un phare
Qui éclaire le destin de la bienveillance d’un regard
Se jouant des méandres d’une histoire illogique

Poursuivant un vent qui aspire les idées folles
Pour laisser s’inscrire dans nos mains les symboles
D’un avenir qui rayonne de lueurs magiques

---

En spectre récurrent le mensonge du temps
Vient horrifier mes soirs dans un courant glacial
Dans un appel silencieux et sa voix spéciale
Résonne en inquiétude qui me souffle vent

Ma demeure devient réceptacle de frissons
Je ne voudrais que l’enterrement de mes doutes
Grande ouverte est la fenêtre de mon écoute
Malgré la froideur qui s’étend sur la saison

Et j’écris mes nuits blanches où neige tombe
En mille pensées déchirées que le silence plombe
Dans une musique qui crie à l’injustice

J’attends la secousse qui te fera revenir vers moi
Retrouver tes bras pour chasser mes effrois
Récupérer l’harmonie de nos cœurs complices

***

transpirer
amertume
avancer
attente
blesser

paix
guérir
pluie
imprimer
caprice
haut de la page
Yuba
Sexe:
Posté le 22/12/2022 à 11:04:37Aimer c'est transpirer la vie malgré le froid
Toute amertume évaporée dans les émois
S'il faut avancer par rues inconnues humides
C'est pour trouver l'attente, une raison avide

Quand rien ne viendra encore blesser les coeurs
Occupés à tisser paix sur balcon d'ardeur
Elle prend son envol au milieu de l' hiver
Et vise l'espace concliant demain à hier

Le vrai amour viendra guérir ancien regret
Main dans la main sous la pluie se tient le secret
D'imprimer le vertige d'encre indélébile
Les caprices que seuls les amoureux enfilent

Fenêtre
Violon
Facile
Chaussures
Elastique

Miroir
Boisé
Rêverie
Sapin
Programme
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 22/12/2022 à 18:19:11À la fenêtre un corbeau
Passe sa tête pour me saluer
Bonjour Corbeau,
Comment défilent tes années ?
Facile d'être un oiseau
Pas de chaussures de culpabilité
À enfiler

Le roi noir m'invite à me regarder
Dans le miroir de mes peines
Et d'en perdre le Nord
Dans une rêverie où je suis
Maîtresse de mon destin
En un mot : une reine

Il s'envole vers le plus haut sapin
Les intentions élastiques et nobles
Comme celles d'un sorcier
Au parfum boisé
Au programme déjà envoûté
Sur les notes de cet hiver
Dont le violon s'éteint

***

Sapience
Archange
Lumière
Mousse
Pleurer

Peigne
Veston
Époques
Innocence
Bouquet
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 25/12/2022 à 06:14:35La Lumière vient consoler qui pleure d’innocence
Dans la sapience de l’Amour sans époques
Se joignent les espoirs et les envies réciproques
Qui comblent l’âme par céleste présence

Les archanges se font chœur d’intentions dévouées
Et posent peignes sur la chevelure de l’infini
Retenant les prières pour un futur qui se construit
A force de fleurs quand les pierres sont tombées

Le temps a revêtu son veston de couleurs irisées
Pour embellir les regards d’éclats en bouquets
Et s’envolent les doutes en mousse évanescente

Les joies s’emplissent de mille étincelles divines
Parcelles de bonheur que le destin imagine
Avec bienveillance pour une félicité brillante

***

volcan
œuf
avis
ordinaire
poursuivre

chasser
proche
violence
vérité
exclure
haut de la page
Comete
Sexe:
Posté le 25/12/2022 à 20:04:26Je vais donc tenter un poème avec le mot œuf, qui ne m'inspire pas trop.

Proche de la soirée attendue
Entre les parfums corrompus
D'un amour douceur et violence
Je vais exclure toute intermittence

Mon désir est ce volcan frémissant
Et la vérité est un amour sous-jacent
Qui, sur le chemin va poursuivre
Sa quête d'être à nous deux, indivisibles

Loin de moi ces jours ordinaires
Un piment va éclore l’œuf du sensuel
Et des avis je me moque, juste danser
Au rythme de tes hanches est avisé

Chassons les tempêtes pour accueillir
Ce qui va nous porter, nous donner plaisir
Tu es l'or qui est si rare et resplendissant
Mon trésor de cet hiver semblant printemps

***

Voilà donc œuf casé, merci Lucyline. Joyeuses fêtes.

Essuyer
Aventurine
Tulipes
Givré
Revenir

Attendre
Offrandes
Cosmonaute
Ombrelle
Envelopper
haut de la page
Lucyline
Sexe:
Posté le 26/12/2022 à 00:24:23Bravo pour avoir casé l'oeuf, j'avoue ce n'était pas simple mais défi parfaitement réussi ! Joyeuses fêtes également.
Pour moi c'est le cosmonaute qui a été un défi ;)

Lasse d’être cosmonaute de solitude
Poser mon cœur sous une ombrelle aventurine
L’apaiser par offrandes aux saveurs divines
Et essuyer mes larmes avec gratitude

Assouvie d’une passion qui défie l’infini
Quitter le clair-obscur pour la quiétude
M’envelopper sans attendre de certitude
Quand le messager devient un doux ami

Confiante loin des épines des chardons
Revenir d’espaces givrés par peur d’abandon
Découvrir des bouquets de tulipes sincères

Bienheureuse me laisser transporter de joie
M’évanouir dans les senteurs enivrantes d’émois
M’épanouir sans fin dans un nouvel univers

***

besoin
attention
trouble
enfance
déclencher

souffrir
aide
piège
expression
détresse
<< Page précédente - - Page suivante >>

Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?