Nos soucis sont enterrés sur le sentier
Mais ils ont laissés un héritier
Quand les malheurs s'enchainent

Celui qui n'as pas réussi à te comprendre un jour
T'a perdu pour toujours.
Le regret de râter une opportunité

Cet esclave dont ils ont fait leur serveur
C'est lui en fait leur seigneur
Un hommage aux gens serviables

Le sultan porte sur sa tête une couronne
Pourtant il veut encore qu'on lui donne
L'être humain n'est jamais satisfait matériellement

De quoi as-tu besoin ?toi qui est sans toit
Je veux une bague au doigt
L'erreur dans le choix des priorités

Le pauvre se fatigue à tendre la main
Mais sa femme offre tout en chemin
Pour parler d'un désequilibre

Ils mettent des perlent
Dans les bouches des poules
Sous-estimer les choses précieuses

Si l'avare en dehors de sa maison te jette
Le généreux, sa porte t'est grande ouverte
Heureusement !

Ce sont quelques paroles ceuillies lors des conversations avec une ancienne.

Écrit par Yuba
Si tu me demandes combien de fois
tu es venu à mon esprit
Je reponderai une seule fois ...
Car tu ne l'as plus jamais quitté

Jalal-Eddine Roumi
Catégorie : Traduction
Publié le 01/11/2009
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 01/11/2009 à 12:28:29
Sages et généreuses citations, yubanca, tu sais que j'ai déjà apprécié la première partie, cette partie là n'a rien à envier à l'autre, toutes deux sont égales à elles mêmes. Tu transmettras si tu le désires mes plus grands respects à ta maman qui est une grande dame pleine de sagesse. Amitiés insulaires.
JB
Posté le 01/11/2009 à 12:31:09
ce que dis ta mère très chère yubanca est la résultante de la philosophie populaire car qui peut être meilleur philosophe que l'humble qui retransmet son vécu à ses enfants j'imagine aisément chère poétesse la mère humble et vénérable transmettant oralement des préceptes qu'elle même a reçu de sa mère ! Merci de l'héritage ! bisous poétesse !
Posté le 01/11/2009 à 14:29:09
merci ma chère c'est drôle et plein de bon sens on n'a pas fini d'en parler, toi et moi je t'enverrai ça en message privé de nuit quand je n'ai plus rien à faire. Celui sur les perles Jésus le citait souvent sous cette formes : "des perles aux pourceaux," mais l'idée est la mème, je t'embrasse ma beauté
flipote
Posté le 01/11/2009 à 14:30:21
remercie ta maman et embrasse la pour moi !
flipote
Posté le 01/11/2009 à 17:55:30
Quelle sagesse, merci de la partager.
Amitiés
singe vert
Posté le 01/11/2009 à 18:13:32
il m'en revient une de Sicile : Seigneur Dieu s'il vous plaît donnez nous le pain quotidien et de quoi manger (des tomates et des olives) pour la boisson, je m'en charge, bisous du soir.
flipote
Posté le 01/11/2009 à 18:17:09
de la provence de Darius :
"fais du bien à Bertrand,
il te le rend en caguant"

C'est très grossier mais c'est pour fustigier l'ingratitude !
flipote
Posté le 01/11/2009 à 20:22:50
Cet héritage vaut de l'or yuba, merci de nous faire partager les mots de ta maman, ils sont remplis d'une grande sagesse et d'une très belle philosophie populaire.

Bises
Ange de Lumière
Posté le 02/11/2009 à 08:23:14
sages paroles ! bonjour yubanca
amitié
MARIE L.
Posté le 02/11/2009 à 09:58:52
oui, ce sont de sages paroles, à transmettre comme un bel héritage.

amitiés
estrella
Posté le 02/11/2009 à 19:36:52
Merci pour ce condensé de bibliothèque vivante.
Bien à toi !
Raphàailes
Posté le 03/11/2009 à 20:32:47
J'ai vraiment aimé! la sagesse est de rigueur, c'est magnifique merci encore pour ce beau partage à bientôt CRIS
CRIS
Posté le 24/11/2009 à 08:53:08
Il est bon de perpétuer les pensées de sagesse
des "anciens" .On oublie trop facilement ce qui devrait nous aider à penser juste.
TANGO
Posté le 06/07/2012 à 15:53:54
Longtemps après, yubanca, il m'en revient de mes grands mères, toutes les deux étaient adversaires du maquillage des femmes, dame c'était l'époque ! on entendait : "ciel pommelé et femme fardée, ne sont de longue durée!". Le dévoilement, même partiel des seins, sévèrement prohibé voilà le réquisitoire incontournable ! Seins trop dévoilé, la fille est à louer ! Ne célèbre pas Pâques avant le carême ! Donc les entretiens avec prétendants et même fiancé se déroulaient à la maison de la fille en présence de tous, (pensez, dans le film "Le Parrain" à la corté, si sage de Michèle Corleone, à la belle et jeune Apollonia, iles se parlent à au moins trois pas d'espace en marchant dans le sentier suivi de toutes les bonnes femmes de sa famille et pour clore le cortège deux cousins avec leur lupara. Je finis sur bel adage qui pourrai être de jésus : c'est bien de joindre les mains (prière), c'est mieux encore de les tendr en les ouvrant (charité active) en bienfait proclamé, bienfait annulé, il serait bon d'appliquer cle aux USA quand on voit affichés en grand formats les dons en chèques des grandes familles, pour telle ou telle bonne oeuvre, quelle horreur !
flipote
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

20/07 12:52Pierre Lamy
Ça fait plaisir de retrouver ce super Site de Poésie
09/07 01:16Chrysantheme
En monté-je des blancs en neige ma Nejma ?
09/07 10:32Gemini
En ai-je, des rimes en neige ? En fais-je des notes en solfège ?
09/07 10:31Gemini
En ai-je
07/07 06:36Chrysantheme
Quoi d'autre d'éternel que les neiges ?
Des rimes en florilège !
05/07 01:40Chrysantheme
un cas d'or quoi
05/07 01:38Chrysantheme
Un cador qui mate à mort les matamores
05/07 01:37Chrysantheme
planant tel un condor
05/07 01:36Chrysantheme
un cador
05/07 01:31CRO-MAGNON
Matador ou matamore ?
05/07 01:17Chrysantheme
Usant de métaphores je suis aussi fort qu'un toréador qui danse avec la Mort
05/07 01:12Chrysantheme
je lie les mots entre eux, comprenez en creux que je les magnifie.
05/07 01:11Chrysantheme
et bien sensé qui s'y fie
05/07 01:02Chrysantheme
La morse retorse qui dansait au Crazy Horse est sujette à controverses tant elle est perverse Elle n'est pas Perse et point ne perce, déroule sa herse et sa haine déverse Quant à moi je versifie, ma prose s'intensifie
04/07 12:31isis2009
Bonjour comment faire pour retrouver un ancien compte svp
03/07 07:04Chrysantheme
Dansait-elle au Crazy Horse ?
03/07 01:10Chrysantheme
A-t-il divorcé d'une morse retorse ?
03/07 10:26CRO-MAGNON
Incroyable ! J'ai vu en Corse un morse en plein divorce tout en force bombant le torse, il s'est fait une entorse en glissant sur des écorces
03/07 06:19Bella de Vnirfou
Tiens ! un dialogue s'amorce. 😋
02/07 01:27Chrysantheme
ça se corse dit Bella en force

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 139 invités