A l'aube du matin, pareil à un mourant 

J'ai baladé mon corps dans la cité tranquille,

Où dans chaque ruelle et partout dans la ville,

Soufflait et déferlait, se déchaînait le vent.



Mes yeux bien vivants se posèrent sur le clocher

Qui ne tressaillait pas des à-coups du Zéphyr : 

Ce granit solide pareil au lamprophyre,

Roche noire comme les jours de toi éloigné.



Et soudain le vent se tait et mon pas se fige.

Mon regard est porté sur un arbre majestueux ;

Quand l'épais feuillage, cuivré des jours heureux

Prend racine en moi et ses rameaux voltigent !



Le tourbillon se tait, les becs chantent à mon oreille

Je ne suis las de ce spectacle divin,

A m'enivrer d'air comme l'ivrogne du vin.

En vie je cours à toi, la plus belle merveille

,

J'irai, serein, souffler l'amour au creux du cou.

Ma folie se perd dans ta nature exquise.

J'ai cueilli de l'arbre le fruit qu'ils interdisent,

Pour offrir à ton air mon spleen qui se dénoue.


Écrit par les-fugitifs
"Je suis prêt à crier à la face du monde" Fédor Dostoïevski
Catégorie : Nature
Publié le 15/03/2023
Ce texte est la propriété de son auteur. Vous n'avez en aucun cas le droit de le reproduire ou de l'utiliser de quelque manière que ce soit sans un accord écrit préalable de son auteur.
Poème Précédent

Partager ce poème:

Twitter

Poème Suivant
Commentaires
Annonces Google
Posté le 15/03/2023 à 16:54:27
il court il court
James Px
Posté le 15/03/2023 à 18:49:19
Bonsoir,

Un Vent d'Amour souffle entre ses Lignes ..

Et tant d'Emotions vous étreignent en cet Instant ..

Beau !

LyS ..
Lys-Clea
Posté le 16/03/2023 à 06:32:13
Chapeau
Vermeil
Posté le 16/03/2023 à 19:37:03
trop mignon= j'adore=très joli
kassandra
Commentaires
Annonces Google
Ajouter un Commentaire
Vous devez etre identifié pour pouvoir poster un message
Veuillez vous identifier en utilisant le formulaire ci-dessous, ou en creant un compte

S'identifier
Login :
Password :
Apparaitre dans la liste des connectés :

Mot de passe perdu ?

S'identifier

Login
Password
Etre visible
Mot de passe perdu

Rechercher un poème


recherche avancée

Tribune libre

19/04 08:58Sarahg
Ok.
19/04 08:56Plume borgne
J'ai pas dit le contraire
19/04 08:52Sarahg
Non, les destins peuvent être merveilleux.
19/04 08:50Plume borgne
Tout se résume au livre ivre d'une vie de givre
19/04 08:00Sarahg
Remarque, un livre où tout est déjà accompli, ce serait pas mal.
19/04 07:45Sarahg
Ce serait un livre douloureux. Un livre a besoin d'une histoire, de vie.
19/04 06:43Plume borgne
Imagine un livre d'une page dont le titre serait livre dans lequel il n'y aurait que le mot livre en préface en histoire et en résumé
17/04 07:42Sarahg
"C'est pas marqué dans les livres que l'plus important à vivre est de vivre au jour le jour, le temps c'est de l'amour..."
17/04 07:25Plume borgne
Les décisions sont un fléaux
17/04 06:51Sarahg
Indécis et ancré à la terre du destin.
17/04 05:00Plume borgne
Essaye d'imaginer quelque chose en étant le plus indécis possible
17/04 02:47Sarahg
Imagine qu'il n'y ait jamais de tristesse indicible
16/04 08:28Plume borgne
Imagine qu'on parvienne à tuer l'ennui
15/04 10:58I-ko
imagine qu'il n'y a rien à tuer ou à mourir
15/04 05:16Plume borgne
Pourquoi ne pas imaginer l'imagination ?
14/04 04:41Bleuet_pensif
Si seulement cette imagination était réelle...
14/04 04:31I-ko
imagine tous les gens vivre leur vie en paix
12/04 07:39Ocelia
Imagine les gens vivant pour maintenant, imagine si le paradis était un mensonge. Lennon
11/04 04:10Sarahg
À méditer pour vous en ce jeudi.
11/04 04:09Sarahg
"La folie est un don de Dieu". Jim Fergus

Qui est en ligne

  • Et aussi :
  • 202 invités